De l'origine et des débuts de l'imprimerie en Europe, Volume 1

Couverture
Imprimerie impériale, 1853
0 Avis
Les avis ne sont pas validés, mais Google recherche et supprime les faux contenus lorsqu'ils sont identifiés
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 126 - Dritzehen, feu Andres Dritzehen avait iiij pièces couchées dans une presse, et Gutenberg a prié que vous les retiriez de la presse, et que vous les sépariez les unes des autres, afin que l'on ne puisse comprendre ce que c'est, car il n'aime pas que quelqu'un voie cela.
Page 123 - ... plusieurs années pour se conformer au contenu de l'acte. Et, quant à ce que George Dritzehen a déclaré, que feu Andres Dritzehen, son frère, avait beaucoup pris sur l'héritage de son père et sur son bien, l'avait engagé ou vendu au profit de l'entreprise, cela ne le regardait pas, car il n'en avait pas plus reçu qu'il ne l'a exposé , excepté un...
Page 6 - Cum questa tamen condition, che i maestri, i quali fanno de i predttti lavori in questa Terra, non possano vender i predetti suo lavori fuor delle sue botege sotto la pena preditta, salvo che de merchore a S. Polo, e da Sabado a S. Marco sotto la penna predetta.
Page 128 - ... devait se donner la peine d'aller à la presse, et de l'ouvrir au moyen de deux vis; qu'alors les pièces se détacheraient les unes des- autres; ces pièces, il devait...
Page 63 - Faustus fuerit ominoso cognomine, hero suo infidus et infaustus, sive alius eo nomine, non magnopere laboro, quod silentum umbras inquietare nolim, contagione conscientiae quondam dum viverent tactas. Is ad operas excusorias Sacramento dictus, postquam artem jungendorum characterum, fusilium typorum peritiam, quaeque alia eam ad rem spectant, percalluisse sibi visus est, captato opportuno tempore, quo non potuit magis idoneum inveniri, ipsa nocte quae Christi natalitiis solennis est, qua cuncti promiscue...
Page 121 - Gutenberg de lui communiquer et de lui apprendre aussi ce secret, pour lequel il serait son débiteur à sa volonté. Sur ces entrefaites, le sieur...
Page 120 - Dritzehen, son frère, avait hérité de son père un bien considérable, qu'il l'avait engagé et en avait réalisé une bonne somme d'argent; qu'il était entré avec Hans Gutenberg et d'autres dans une société, et avait formé une association, et qu'il avait remis cet argent...
Page 127 - ... dedans , il faut aussi que tu en sortes , et Andres dit à ce témoin qu'il lui fallait engager son avoir, alors le témoin lui répondit : Engage-le, mais n'en dis rien à personne; Andres l'aurait fait, mais que dans ce temps la somme ait été forte ou faible, il n'en savait rien. Item Hanns Schultheiss a dit, que Lorentz Beildeck était venu un jour dans sa maison chez Claus Dritzehen , où ce témoin l'avait conduit. C'était à l'époque que feu son frère Andres Dritzehen était mort,...
Page 128 - Il me parla, en outre, et dit qu'il devait se donner la peine d'aller à la presse et de l'ouvrir au moyen de deux vis, qu'alors les pièces se détacheraient les unes des autres. Il devait ensuite placer ces pièces dans la presse ou sur la presse, et personne, après cela, n'y pourrait rien voir ni comprendre.
Page 125 - Et ce ne serait rien, si cela ne devait pas me coûter encore, c'est pourquoi j'ai engagé mon avoir et mon héritage. — Mais, dit ce témoin, saintes douleurs, si cela vous réussit mal, que ferez-vous alors? » II lui répondit : « Cela ne peut pas nous mal réussir ; avant un an révolu nous aurons recouvré notre capital, et serons tous bien heureux, à moins que Dieu ne veuille nous accabler.

Informations bibliographiques