Images de page
PDF
ePub

LES CHANSONS BRETONNES

DE LA COLLECTION PENGUERN

(Suite)

BELEK GWEGAN

Mar plich ganec'h e silleofet
Eur wers zo newe kompozet,
Da velek Guegan ec'h e groet.

Ed e Gweganik da Wengamp
Da gana muzik exellent;

Ben ma retorno ahane
En vo sur a gello newe.

Ahane a ben ma retorno,
En vo sur a wel gello.

Mogero goz a lavare
D' e vab kloarek, ag an de se :

« Setu offereniet gant Gwegan,
A c'hwi er skol kent ewitan 1;

Deus eur skoet a foete ar Gwegan
Me foete pem, c'houec'h, ma unan,

Klask 0

(1) lakad da vean belek, Med, ma mab, na veet ked. >>

(1) a.

[blocks in formation]

Quand il reviendra de là,
Il est sûr d'avoir de mauvaises nouvelles.

Le vieux Moguero disait
A son fils clerc, ce jour-là :

« Voilà que Guégan a dit sa première messe,
Et vous qui étiez à l'école avant lui;
Pour un écu que dépensait Guégan, (1)
Moi j'en dépensais cinq, six, à moi tout seul,

Cherchant à vous faire prétre,
Mais, mon fils, vous ne le serez pas. »

(1) Le père.

Ag en ag o respont d' e dad
Eur guir a ne voa ked plasset mad :
« Na ma 'n eus (1) mado ar Gwegan,
'N eus in goneet gand e boan,

C'hwi c'heus droug akisitet o re,
Na po c'hwi biken chanç gate ;

O re a zo droug akisitet,
Se zo koz de n' brosperont ked. >>

Seiz a dud Moguero a zo ed
Da offern newe ar belek,

Ag o seiz e proffchont er plad;
Na rechont ked a galon vad.

Pa voa Gwegan gant an hent o vonet,
Eun dimezel vrao 'n eus rencontret,
Humblament en eus i saludet :

« Belek iaouank, din e leret,
Pelec'h e heed, a ma oc'h bed ? » --

« Me a deu deus ar bourg a Bont-- Vello Da laret ma offern newe, »

« Ma deud deus ar bourg a Bont-Velle, C'hwi lavaro din ar wirione;

C'hwi laro din ag en a zo
Den chentil kloarek Mogero.

« Dimezel iaouank, ma 'n em c'hredet, En Mogero na fieet ked ;

(1) M8. : man neus.

Et lui de répondre à son père
Une parole déplacée :

« Si Guégan (1) a du bien,
Il l'a gagné par son labeur;

Vous, vous avez mal acquis le vôtre,
Et vous n'aurez jamais de chance avec;

Le votre est mal acquis,
C'est ce qui est cause qu'il ne prospère pas. »

Sept des gens de chez Moguero sont allés
A la nouvelle messe du prêtre,

Et eux sept ont mis leur offrande dans le plat ;
Ils ne le firent pas de bon cæur.

Comme Guégan s'en allait par le chemin,
Il a rencontré une jolie demoiselle,
Il l'a saluée huinblement :

« Jeune prêtre, dites-moi,
Où allez-vous, et où avez-vous été ? » -

« Je viens du bourg de Pont-Melvez, (2)
Dire ma première messe. » -

« Si vous venez du bourg de Pont- Melyez,
Vous me direz la vérité;

Vous me direz si
Le cloarec Moguero est gentilhomme. » (3)

« Jeune demoiselle, si vous m'en croyez,

Vous ne vous fierez pas à Moguero; (1) Le père. (2) Commune de l'arrondissement de Guingamp. (3) Signifie ici, d'après la suite, loyal, capable de tenir la promesse."

[graphic]
« PrécédentContinuer »