Poésies choisies

Couverture
Stéréotype d'Herhan, 1802 - 240 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 51 - Si ma chambre est ronde ou carrée , C'est ce que je ne dirai pas; Tout ce que j'en sais, sans compas, C'est que , depuis l'oblique entrée , Dans cette cage resserrée On peut former jusqu'à six pas; Une lucarne mal vitrée, Près d'une gouttière livrée A d'interminables sabbats, Où l'université des chats , A minuit , en robe fourrée , Vient tenir ses bruyants états ; Une table mi-démembrée , Près du plus humble des grabats ; Six brins de paille délabrée , Tressés sur deux vieux échalas...
Page 30 - Oui, j'ai vu des mortels , j'en dois ici l'aveu, Trop combattus, connus trop peu; J'ai vu des esprits vrais , des cœurs incorruptibles , Voués à la patrie , à leurs rois , à leur Dieu , A leurs propres maux insensibles , Prodigues de leurs jours , tendres , parfaits amis , Et souvent bienfaiteurs paisibles De leurs plus fougueux ennemis; Trop estimés enfin pour être moins haïs.
Page 56 - Quelque épithalame à la glace Dans un petit monde bourgeois, Ne causent plus qu'en folles rimes, Ne vous parlent que d'Apollon, De Pégase, et de Cupidon, Et telles fadeurs synonymes, Ignorant que ce vieux jargon, Relégué dans l'ombre des classes, N'est plus aujourd'hui de saison Chez la brillante fiction, Que les tendres lyres des...
Page 30 - Je dois tous mes regrets aux sages que je quitte. J'en perds avec douleur l'entretien vertueux ; Et si dans leurs foyers désormais je n'habite , Mon cœur me survit auprès d'eux. Car...
Page 2 - A Nevers donc, chez les Visitandines, Vivait naguère un perroquet fameux, A qui son art et son cœur généreux, Ses vertus même et ses grâces badines, Auraient dû faire un sort moins rigoureux, Si les bons cœurs étaient toujours heureux.
Page 133 - Du dieu d'Ëpidaure enchaîné. Ame de l'univers , charme de nos années , Heureuse et tranquille Santé ! Toi qui viens renouer le fil de mes journées, Et rendre à mon esprit sa plus vive clarté , Quand...
Page 61 - D'une libre et sûre retraite Vit ignoré, content de peu, Et qui ne se voit point sans cesse Jouet de l'aveugle déesse , Ou dupe de l'aveugle dieu...
Page 6 - L'alcôve simple était plus de son goût: Car remarquez qu'il était propre en tout. Quand chaque soir le jeune anachorète Avait fixé sa nocturne retraite, Jusqu'au lever de l'astre de Vénus II reposait sur la boîte aux agnus.
Page 5 - L'amant chéri mangeait au réfectoire : Là, tout s'offrait à ses friands désirs ; Outre qu'encor pour ses menus plaisirs, Pour occuper son ventre infatigable, Pendant le temps qu'il passait hors de table, Mille bonbons , mille exquises douceurs , Chargeaient toujours les poches de nos sœurs. Les petits soins, les attentions fines , Sont nés , dit-on , chez les Visitandines ; L'heureux VER-VERT l'éprouvait chaque jour.
Page 62 - Enlevé de quelque arbrisseau, Quitte sa tige, tombe, vole Sur la surface d'un ruisseau ; Là, par une invincible pente, Forcé d'errer et de changer, II flotte au gré de l'onde errante; Et d'un mouvement étranger, Souvent il...

Informations bibliographiques