Notice biographique et littéraire. Histoire de la querelle des anciens et des modernes

Couverture
L. Hachette, 1859
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 55 - De sorte que toute la suite des hommes, pendant le cours de tant de siècles, doit être considérée comme un même homme qui subsiste toujours et qui apprend continuellement...
Page 149 - La belle antiquité fut toujours vénérable, Mais je ne crus jamais qu'elle fût adorable. Je vois les anciens sans plier les genoux : Ils sont grands, il est vrai, mais hommes comme nous ; Et l'on peut comparer, sans crainte d'être injuste, Le siècle de Louis au beau siècle d'Auguste.
Page 163 - On se nourrit des anciens et des habiles modernes; on les presse, on en tire le plus que l'on peut, on en renfle ses ouvrages : et quand enfin l'on est auteur et que l'on croit marcher tout seul, on s'élève contre eux, on les maltraite, semblable à ces enfants drus* et forts d'un bon lait qu'ils ont sucé, qui battent leur nourrice". Un auteur moderne...
Page 136 - ... sont là que les dehors de l'homme, et tout cela change : mais le cœur ne change point et tout l'homme est dans le cœur. On est ignorant dans un siècle, mais la mode d'être savant peut venir; on est intéressé, mais la mode d'être désintéressé ne viendra point.
Page 258 - S'il trouve qu'en nos jours on ne fait rien qui vaille, Et qu'à tout bon moderne il donne un coup de dent, De ces dons rassemblés se forme le pédant, Le plus fastidieux comme le plus immonde De tous les animaux qui rampent dans le monde.
Page 161 - J'adore en périssant la raison qui t'aigrit : Mais dessus quel endroit tombera ton tonnerre Qui ne soit tout couvert du sang de Jésus-Christ...
Page 251 - Père continue. Enfin Despréaux le prend par le bras, et, le serrant bien fort, lui dit : « Mon Père, vous le voulez : eh bien...
Page 174 - Voilà des différences aussi pour les esprits. Les différentes idées sont comme des plantes ou des fleurs qui ne viennent pas également bien en toutes sortes de climats. Peut-être notre terroir de France n'est-il pas propre pour les...
Page 261 - Régnier, c'est-à-dire le poète français qui, du consentement de tout le monde, a le mieux connu, avant Molière, les mœurs et le caractère des hommes.
Page 409 - Non nostrum inter vos tantas componere lites. Et vitula tu dignus et hic, et quisquis amores aut metuet dulces, aut experietur amaros.

Informations bibliographiques