L'Année littéraire, ou, Suite des lettres sur quelques écrits de ce temps, Volume 6

Couverture
1776
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 229 - Il est nuit... je suis délaissée sur cette colline, où se rassemblent les orages. J'entends gronder les vents dans les flancs de la montagne; le torrent, enflé par la pluie, rugit le long du rocher. Je ne vois point d'asile où je puisse me mettre à l'abri.
Page 72 - Noble. fit publier l'avis suivant : « Le sieur Ruault, libraire, rue de la Harpe, à Paris, avertit le public qu'il offre au rabais les quatre meilleurs drames de M. Mercier, qu'il donnera à raison de la modique somme de dix sous l'exemplaire broché , savoir : Childéric 1", roi de France, drame héroïque; Nathalie, le Juge et Jean Hennuyer, évêque de Lisieux.
Page 52 - Ouvrage dont il croyoit n'avoir point à rougir; & qu'il devoit être jugé d'après une lethire, & non fur une délation. Le Miniftre prit enfin le parti par où il auroit dû commencer ; il lut le Livre , aima l'Auteur , & apprit à mieux placer fa confiance : l'Académie Françoife ne fut point privée d'un de fes plus beaux ornemens ; & la France eut le bonheur de conferver un Sujet que la fuperftition ou la calomnie étoient prêtes à lui faire perdre : car M.
Page 52 - ... le repos , & peutêtre les récompenfes qu'il auroit dû efpérer dans fon pays. La Nation eût déploré cette perte , & la honte en fût pourtant retombée fur elle. Feu M. le Maréchal d'Eftrées , alors Direfteur de l'Académie Françoife , fe conduifit dans cette circonftance en Court!
Page 51 - Montefquieu fentit le coup qu'une pareille accufation pouvoit porter à fa perfonne , à fa famille , à la tranquillité de fa vie. Il n'attachoit pas aflez de prix aux honneurs littéraires , ni pour les rechercher avec avidité , ni pour affecter de...
Page 233 - D'où vient ta lumière éternelle? Tu t'avances dans ta beauté majestueuse. Les étoiles se cachent dans le firmament. La lune pâle et froide se plonge dans les ondes de l'occident. Tu te meus seul, ô soleil : qui pourrait être le compagnon de tacourse?
Page 125 - Soyez sûrs que dans notre ménage, Si votre bien dépend de moi, Vous, le vôtre de ma future, L'amour, l'amitié, la nature Deviendront pour nous une loi. ROSE.
Page 67 - Lundi , le relevé , jour pat jour , des naiffances , des mariages , & des morts de la femaine qui aura précédé, ainfi que celui des malades entretenus dans les divers hôpitaux de cette Ville ; tableau douloureux , bien propre à exciter .la fenfibilité.
Page 250 - beaucoup qu'un auteur fe répande » chez les nations étrangères , pour » butiner ce qu'il ya de meilleur dans » leurs livres , & pour en compofer » d'excellens ouvrages. Pourquoi ne »prendroi:-on pas la fleur des Ecri...
Page 331 - ... ses mains. Les caresses de l'horrible animal rappellent Androclès à la vie; ses yeux éteints s'entr'ouvrent peu à peu, ils rencontrent ceux du lion. Alors, comme dans un renouvellement de connaissance , vous eussiez vu l'homme et le lion se donner des marques de la joie la plus vive et du plus tendre attachement.

Informations bibliographiques