Histoire topographique, politique, physique et statistique du département de Seine-et-Marne, Volume 1

Couverture
1836
0 Avis
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 10 - Les ducs ou gouverneurs des provinces, les com« tes ou gouverneurs des villes, les officiers d'un « ordre inférieur, profitant de l'affaiblissement de « l'autorité royale, rendirent héréditaires dans « leurs maisons, des titres que jusque-là ils n'avaient « possédés qu'à vie; et, ayant usurpé également et « les terres et la justice, s'érigèrent...
Page 245 - L'autre , d'un génie vaste et heureux, d'une candeur qui caractérise toujours les grandes âmes et les esprits du premier ordre , l'ornement de l'épiscopat , et dont le clergé de France se fera honneur dans tous les siècles ; un...
Page 246 - ... ordre , l'ornement de l'épiscopat , et dont le clergé de France se fera honneur dans tous les siècles ; un évêque au milieu de la cour, l'homme de tous les talents et de toutes les sciences , le docteur de toutes les églises , la terreur de toutes les sectes , le Père du...
Page 244 - Il y fit devant une assemblée nombreuse et choisie, presque sans préparation, et avec les plus grands applaudissements, un sermon sur un sujet qu'on lui donna : le prédicateur n'avait que seize ans, et il était onze heures du soir, ce qui fit dire à Voiture, si fécond en jeux de mots, qu'il n'avait jamais entendu prêcher si tôt ni si tard.
Page 10 - Par là fut introduit un nouveau genre d'autorité dans l'Etat, auquel on donna le nom de suzeraineté, mot, dit Loyseau, qui est aussi étrange que cette espèce de seigneurie est absurde.
Page 245 - C'était un spectacle rare et touchant de voir le grand Bossuet transporté de la chapelle de Versailles dans une église de village , apprenant aux paysans à supporter leurs maux avec patience , rassemblant avec tendresse leurs jeunes familles autour de lui , aimant l'innocence des enfants et la simplicité des pères, et trouvant dans leur naïveté, dans leurs...
Page 10 - ... s'érigèrent eux-mêmes en seigneurs propriétaires des lieux dont ils n'étaient que les magistrats, soit militaires soit civils, soit tous les deux ensemble.
Page 245 - M. Jurieu nous parle ici des flatteurs des princes, et il ne songe pas aux flatteurs des peuples. Tout flatteur, quel qu'il soit, est toujours un animal traître et odieux : mais s'il falloit comparer les flatteurs des rois avec ceux qui vont flatter dans le cœur des peuples ce secret principe d'indocilité et cette liberté farouche qui est la cause des révoltes, je ne sais lequel seroit le plus honteux.
Page 246 - Père du dixseptième siècle, et à qui il n'a manqué que d'être né dans les premiers temps, pour avoir été la lumière des conciles, l'âme des Pères assemblés, dicté des canons ; et présidé à Nicée et à Ephèse.
Page 245 - Résolu de finir ses jours dans son sein , dégoûté du monde et de la gloire , il n'aspirait plus , disait-il, qu'à être enterré aux pieds de ses prédécesseurs. Après avoir, dans sa jeunesse , effrayé par sa morale éloquente les souverains et les grands de la terre , il consola par cette même éloquence les faibles et les iudigens confiés à son zèle.

Informations bibliographiques