Mémoires et lettres de Mme de Maintenon, Volume 3

Couverture
J.E. Dufour et P. Roux, 1789
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 204 - Mon Dieu, quelle guerre cruelle ! Je trouve deux hommes en moi : L'un veut que plein d'amour pour toi Mon cœur te soit toujours fidèle. L'autre à tes volontés rebelle Me révolte contre ta loi. L'un tout esprit, et tout céleste...
Page 191 - Je ne trouve qu'en vous je ne sais quelle grâce Qui me charme toujours et jamais ne me lasse. De l'aimable vertu doux et puissants attraits ! Tout respire en Esther l'innocence et la paix. Du chagrin le plus noir elle écarte les ombres, Et fait des jours sereins de mes jours les plus sombres ; Que dis-je?
Page 189 - De l'altière Vasthi, dont j'occupe la place, Lorsque le roi, contre elle enflammé de dépit, La chassa de son trône, ainsi que de son lit. Mais il ne put sitôt en bannir la pensée : Vasthi régna longtemps dans son âme offensée.
Page 104 - Ma nièce n'est pas un assez grand parti « pour vous. Je n'en sens pas moins ce que vous « voulez faire pour moi : je ne vous la donnerai « point, mais je vous regarderai à l'avenir comme
Page 191 - Oui, vos moindres discours ont des grâces secrètes : Une noble pudeur à tout ce que vous faites Donne un prix que n'ont point ni la pourpre ni l'or.
Page 182 - Nos petites filles viennent de jouer votre Andromaque, et l'ont si bien jouée qu'elles ne la joueront de leur vie, ni aucune autre de vos pièces.
Page 194 - Le public impartial ne vit qu'une aventure sans intérêt et sans vraisemblance ; un roi insensé , qui a passé six mois avec sa femme sans savoir, sans s'informer même qui elle est; un ministre assez ridiculement barbare pour demander au roi qu'il extermine toute une nation, vieillards, femmes, enfants, parce qu'on ne lui a pas fait la révérence; ce même ministre assez bête pour signifier l'ordre de tuer tous les Juifs...
Page 293 - Mais quelques reproches qu'on ait faits à sa mémoire, ses talens ont été encore plus utiles à la patrie, que ses fautes ne lui ont été funestes. On ne trouva dans aucun des sujets qu'on essaya depuis , cet esprit de détail qui ne nuit point à la grandeur des vues ; cette prompte exécution malgré la multiplicité des ressorts : cette fermeté à maintenir la discipline militaire ; ce profond secret qui avoit fait passer de si cruelles nuits à l'ombrageux Guillaume; ces instructions savantes,...
Page 167 - Les demoiselles, à leur entrée, devaient être âgées de sept ans au moins, et de douze ans au plus; elles n'y pouvaient demeurer que jusqu'à l'âge de vingt ans et trois mois; et en sortant, on leur remettait mille écus.
Page 319 - Artaignan , qui a bien vu l'action , en rendra bon compte à votre majesté. Vos ennemis y ont fait des merveilles ; vos troupes encore mieux. Pour moi , Sire } je ri ai d'autre mérite que d'avoir exécuté vos ordres ,• vous m'ave\ dit de prendre une ville y.

Informations bibliographiques