Images de page
PDF
ePub

planète a porté le nom de Callisto ''ou de trèsbelle, comme la grande ourse. . .. · Blaču o l'appelle fera major , maxima", septemtrio, major, Cynosuris, arcturus , Elix, Helice, canis venatica, filia ursæ , ursa cum puellulâ, puellula lycaonia, Dianæ comes, parrhasia virgo, Monalis, Erymanthis ursa, nonacrina virgo , Megisto, plaustriluca , Elicópis. :

Il' nomme aussi celles de l'extrémité de la queue, en arabe, benenaim, benenatz , benecnaz, benetnasch ; celle du milieu de la queue, alcor, eques; celle de la naissance de la queue risalioth , aliath, aliore, mirach, mirac, micar par inversion et mizar.

' II. LA PETITE OURSE.

SE.

Aglaosthène * appelle cette constellation Cynosura , une des nymphes de l'Ida , nourrices de Jupiter, laquelle habitait avec les telchines et les curètes de Crète, près d'un lieu qui prít dans la suite le nom de Cynosura, et où Nicostrate bâtit une ville . Aratus rapporte que Cynosura et Hélice, nymphes de Crète, furent chargées de nourrir Jupiter qui, en reconnaissance, les plaça aux cieux, où elles -sont connues lune et l'autre sous le nom d'ourses célestes et de septentrion. Ce dernier nom est donné de préférence à la grande ourse. La petite ourse prend celui de Phænice . Eratosthene veut aussi

[ocr errors]

qu'elle ait été chérie de Diane et aimée de Jupiter,» qui la changea aussi en ourse. Les noms de Cynosura et de Phœnicé sont ceux sous lesquels elle est plus connue. Quoique beaucoup plus petite et . moins lumineuse que la première, elle était fort remarquée par les navigateurs qui voulaient mettre un peu d'exactitude dans leurs observations 1, par cela même qu'elle est beaucoup plus près du pôle que la grande ourse 2; c'était celle qu'observaient surtout les Sidonienset lesTyriens, grands navigateurs. Ils croyaient qu'elle agitait les mers par son influence. Thalès, qui avait écrit sur les constellations, et qui donna en Grèce le nom d'ourse à cette constellation, tira ses observations de la Phénicie où il était né s. Les habitans du Péloponèse continuaient à se diriger sur la grande ourse, tandis que les Phéniciens, chez qui l'astronomie et la navigation étaient plus perfectionnées, consultaient la petite ourse pour obtenir plus d'exactitude dans leurs observations. Théon donne à l'extrémité recourbée du timon du petit chariot ou de la petite ourse la forme de la queue de chien; ce qui l'a fait appeler Cynosura et canis. On en fait aussi le chien de Callisto, nymphe de Diane. Lorsqu'elle fut morte, son chien fut aussi placé à côté d'elle aux deux *.

On dit des ourses qu'elles nourrirent, durant une année, Jupiter enfant 5 dans les antres de Crète,

1 Germ. Caes., c. 2.—2 Theon, p. 110.—3 Hygin, I. 2, c. 3. — 4 Theon, p. 110-111. — 5 Theon, p. 112.

[graphic]
[ocr errors]
[graphic]
[ocr errors]

soura, * et Cynosuris, micra arctos, ou petite ouse ?:

Théon la fait culminer ou passer au méridien au lever du bélier 5.

Les Latins * la nomment fera minor, septemtrio, Cynosura, umbilicus, ignis, catuli, canes laconicæ, plaustrum minus, ursa minor.

III. LE DRAGON.

Le dragon est une constellation fort grande qui se replie entre les deux ourses. C'est le fameux dragon qui gardait, dit-on, les pommes du jardin des Hespérides., et qui , ayant été tué par Hercule, fut mis au nombre des constellations par Junon, qui l'avait préposé à la garde de son jardin, ou du jardin des Hespérides “. Phérécyde raconte que lorsque Jupiter épousa Junon, les Dieux leur firent les présens de noce; celui de la terre fut des pommes d'or si belles, que Junon ne put s'empêcher de les admirer et d'en faire planter l'arbre dans le jardin des Dieux, près du mont Atlas. Comme les Atlantides ou les filles d'Atlas en détachaient toujours quelques fruits, Junon fit garder l'arbre par un serpent redoutable d'une énorme grandeur. C'est ce serpent qui est actuellement aux cieux, où il fut placé après qu'il eut été tué par Hercule. L'image de ce héros semble encore appuyer sur lui son pied, de manière à présenter aux

ne

[ocr errors][merged small]
« PrécédentContinuer »