Images de page
PDF
ePub

gauche, cawcib al-Phírk, ou les étoiles du troupeau. L'étoile qui est entre les pieds, se nomme al-kelb, le chien ; celles qui sont sur les mains alaghnams, les troupeaux '. La constellation ellemême se nomme almultahab, inflammatus, que Scaliger traduit par mulah'hab et mushaal. C'est alkekeus, qui a une mitre, qui a un genou en terre et les mains étendues. Les trois étoiles de l'épaule gauche sont, haar, kelbs, el-san; le berger, le chien et les brebis’. Les étoiles de l'épaule gauche se nomment alredat, aderaimin, alderamin, alderaimin, aderajemin et addheraraminon.

m

anom

V. CASSIOPÉE. Cassiopée, épouse de Céphée, constellation brillante, était une reine d'Ethiopie , qui , fière de ses charmes, avait voulu disputer le prix de la beauté aux néréides. Elle en fut punie par Neptune qui envoya dans le pays un monstre marin , lequel portait partout ravage. Pour apaiser la colère du Dieu , il fallut qu'elle exposât sa fille Andromède au monstre pour être dévorée *. Théon veut que ce soient les néréides elles-mêmes qui, pour se venger , aient envoyé ce monstre, et que ce soit l'oracle qui ait répondu à Céphée et à son épouse qu'il n'y avait pas d'autres moyens de se délivrer de ce fléau , que de livrer au monstre, Andromède leur fille 5. Elle

Hyd, Comm., p. 15. — * Ricciol., p. 405. — 3 Cæs., p. 115. — 4 Eratosth, c. 16. Germ., c. 15. - 5 Theon, p. 125.

est représentée aux cieux dans l'attitude où elle était quand elle fut exposée. Vis-à-vis est sa mère, placée sur un trône ', et tellement placée qu'elle se couche renversée, et la tête la première, comme pour punir son impiété, dit Hygin ’. Columelle fixe son coucher au 3 des calendes, et la veille des calendes de novembre, avec annonce de tempête ?, Elle se couche au lever du scorpion, et paraît se lever avec le sagittaire 4.

On peignit souvent dans cette constellation une biche , et on l'appela cerya.

Sa position sur un trône la fit appeler la femme du trône, et même simplement le trône 7. On la nomme aussi la chaise 8 : car elle présente la forme d'une chaise renversée et d'une clef.

On lui donna donc encore les noms de cathedra mollis, mulier sedis, siliquastri, siliquastrum, seliquastrum , sella, solium , sedes regalis , thronos , cathedra", canis, cerva, mulier habens palman delibutam", domina selloe". · Ulugbeigh * appelle l'étoile de la poitrine, dát alchursa ; celle du milieu du trône, caph al-chadib. La suivante de la poitrine prend aussi le nom de

* Germ,, C. 15. Hyg. 1. 3. c. 9. - * Hyg., l. 2. c. 11. – 3 Columell., 1. 11, C. 2, p. 432. — 4 Hygin, 1. 3, c. 9. 5 Ricciol., p. 126, ~ 6 Bay., tab. 10. Germ. Cæs.; C. 15, 7 Plin., I. 2, c. 72. – Hyg., 1.4.c.7. Hipp., I. 2, c. 24. Arat., v. 252. — 9 Theon, p. 127. – io Bay. , Uran., tab. 10. — "" Tabl. Alpæ., p. 217. - ?? Alfrag., c. 22. Cæs. , p. 119. 13 Ulugheigh.

sadr ou seder; par corruption scheder et schedar 'zedaron.

On remarque, dit un auteur arabe, près de la queue du cygne, dans la voie lactée , quelques étoiles assez brillantes appelées shuter, le chameau. Une d'elles se nomme cap al-chadib, manus tincta; la seconde, dát al-chursa; la troisième , rucba dat alchúrsa. Les Arabes y peignent aussi un chien renversé'.

Les Grecs appellent cette constellation Cassio

peia 3.

ne un

Riccioli lui donne une espèce de verge ou de palme, et une ceinture 4. Nonnus lui donne l'épithète d'infelix, ainsi qu'Aratus.

NDROMEDE.

[ocr errors]

Andromède fut placée aux cieux par Minerve, afin de perpétuer le souvenir des travaux glorieux de Persée 6. Elle a les mains étendues et attachées ? comme elle les avait lorsqu'elle fut exposée au monstre 8. Ayant été délivrée par Persée, elle ne võulut plus rester avec son père et sa mère; mais elle suivit courageusement à Argos son libérateur. C'est ce qu'écrit Euripide dans sa tragédie d'Andromède. Suivant quelques traditions, elle avait été

'Hyd Comm., p. 30. Bay., t. 10 Kirker Edip.,t. 2. part. 2, p. 197. — ° Tcalig., p. 432.- Achill. Țat., C. 23. Hipp., I. 1, C, 2.— 4 Ricciol., p. 221. - 5 Nonnus, l. 25, p. 135. Arat., V. 189. — * Theon, p. 128. — 7 Arat., V. 197-201. Hygin, 1. 3, C, 10. - 8 Eratosth., c. 17. - ġ Hygin, I. 2. C. 12,

aimée de Cupidon', et l'oracle avait ordonné qu'elle fût exposée à un monstre marin. Elle fut donc suspendue ou attachée à deux rochers, et ainsi exposée avec toute sa parure. Persée la délivra. Elle en prit le surnom de Perséa. Quoiqu'éloignée un peu du monstre, elle semble encore le craindre. Elle paraît détourner la tête et porter ses yeux vers le Nord'. Des chaînes attachent ses mains :. Aussi l'appelle-ton lafemme enchaînée *.

Les Arabes y ont peint quelquefois un veau marin enchaîne.

Ulugbeigh appelle l'étoile la plus australe près la ceinture, giem al-mosalsala, betn al-hűt; celle d'au-dessus du pied gauche , anak al-ard® celle du pied se nomme alamach, elamach, almak, alhames ?.

Les Arabes la figurent sous les traits d'une femme enchaînée, almarà al-mesulsela. Le nom de betralhút signifie ventre du poisson.

La ceinture est appelée izar et mizar, et, par corruption, mirach, mirath, mirar, mizaz, mizaron'.

L'étoile dupan de la robe est adhil, aldeil, addeib. L'étoile quinzième est rigil al-mosalsala, le pied de la femme enchaînée anák al-ard dans Ulugbeigh. On a fait par corruption alamach". Anàk est une

Germ., c. 16. - • Theon, p. 141. - 3 P. 141. - 4 Kirk. (Edip., t. 2, part. 2, p. 198. Bay., t. 20. Alph., p. 222.Hyd. 27-29. Scalig., p. 535. - 5 Bay., tab. 20. Hyd. p. 27-29. - o Ulugbeigh, p. 56. — 7 Cæs., c. 6. p. 119. & Hyd. Comm., p. 27-29. — 9 Cæs., c. 6, p. 119. — 1° Bay., tab. 20. Ricciol., p. 125. Alph., p. 222.

petite bête que les Perses nomment siyah ghúsh.

Riccioli nomme Andromede! marat' musalseleth , al-mara, al-mesulsela'.

On appelle, alpheras : l'étoile de la tête d'Andromède, qui lui est commune avec le cheval Pégase. C'est celle qui est connue sous le nom d'umbilicus Pegasi.

On distingue surtout les étoiles de la ceinture d'Andromède, au nombre de trois 5. Cette ceinture appelée par Aratus o zoné Andromedès, est l'objet de la conquête d'Hercule dans son neuvième travail.

Hipparque parle de l'étoile du milieu ? appelée ep'omphalios.

Andromède porte chez les Hébreux le nom de vierge ou de femme qui n'a pas connu d'homme,

On l'appelle la fille de Céphée Cepheis , virgo

devota,

Elle se couche avec celui des deux poissons qui est sous son bras, Elle descend la tête la première au lever de la balance et du scorpion, Elle se lève avec les poissons et avec ariesto,

Columelle fixe à la veille des calendes de septembre" son lever du soir , qui quelquefois amène du froid.

Ricciol., p, 127. - Comm, Alfrag. - 3 Bay., ibid. 'Hygin, 1, 3, c. 10, — 5 Hygin, ibid. Germ., c. 16. Eratosth., c. 17. - 6 Arat., V. 229. - 7 Hipp., I, I,C. 2. - 8 Kirk., p. 198. Bay., t. 20, Alfrag., C, 12. - 9 Nonn., l. 1, v. 190. Germ., c. 20, -19 Hyg., I. 3, c. 10. - "Columell., 1. 11, c. 2, p. 427.

« PrécédentContinuer »