Images de page
PDF
ePub
[graphic]

La luisante de la tête se nomme rás al-gjathi', tête de l'agenouillé; on lit souvent par corruption rasaben. C'est ainsi qne la nomment les nouvelles Tables Alphonsines. Les uns en ont fait rasol gathii 4. Les autres l'appellent ras-algethi 13292

L'étoile de l'épaule gauche se nomme rutilicum par les Barbares*Celle qui paraît à la main gauche, d'autres disent au coude droit , s'appelle marsic ou marfic, reclinatorium , et marficon agcóna et cubiton chez le Grecs ?. in Celle du coude droit , maasym : celle de l'extrémité inférieure de la massue se nomme cateia ou caia®ang sa aastais gardest grävar je it

Les Arabes peignent dans cette constellation un chameau avec son harnais oui o mog boga 193

Hercule se couche la tête la première , ayant l'air d'être suspendu par les pieds au cercle arctique : il se relève les pieds, les premiers ; sa jambe reparaît avec la balance, le milieu de son corps avec le scorpion, la main gauche et la tête avec le sagittaire; de manière à mettre trois signes dans la durée de son développement 1. Serait-ce là l'origine de la fiction sur les trois nuits que mit Jupiter à donner naissance à Hercule?ib teps s odTitlegri

L'Ingéniculus " est placé entre le cercle aretique: -sa Ulugbeigh, 1.9490_Hyd. Comm., p. 19. ls Tab. Alph., p. 216. Cæs. ibid. Scal., p. 437. L. Cass., ibid. . 5 Bay., tab. 7. - 6 Bay., ibid. Cæs., p. 156. Cæs., ibid. Scalig., p. 431. -- 8 Ricciol., p. 126. Cæs., ibid. 19. Cæs., p. 156. Scalig., p. 440. + 1 Hygin, 1. 3, c. 15. " Theon, p. 169. Hygin, l. 3. pedi g - A1.93

[graphic]

et le tropique , et termine le cercle arctique par ses deux pieds et son genou droit. Les premiers doigts du pied droit louchent le cercle polaire, et le pied gauche tout entier s'appuie sur la tête du dragon, ses épaules soutiennent le tropique d'été, qu'il touche de sa main droite. Sa main gauche se porte vers son genou gauche. Les quatre étoiles de la main gauche forment ce qu'on appelle la peau du lion. A la main droite est une étoile qui est celle de la massue'.

bogen stredisi 2019 - "Il est des traditions qui portent que c'est Ixion qui est figuré dans la constellation de l'Ingéniculus. Il y est représenté les bras attachés en punition de la violence qu'il voulait faire à Junon. On sait que cette Déesse, pour le tromper, substitua à sa place une nuée qu'Ixion prit pour elle. De cette union naquirent les centaures. Le sagittaire effectivement se lève aux cieux, à la suite de l'Ingéniculus'; et le centaure proprement dit se lève en même temps. La couronne australe, placée au pied du centaure sagittaire, se nomme roue d'Ixion 5. Elle est dans la partie du ciel inférieur appelée les enfers. C'est en achevant de se lever qu'Ixion ou l'Ingéniculus la ramène sur l'horizon ; aussi disait-on d'Ixion qu'il roulait sa roue aux enfers 6.19 389233155

Enfin, il est des auteurs qui ont cru que l'Ingéniculus était le fameux Prométhée ? attaché, sur le Site 03:

0 0 "Exd, y Germ., c. 3. Eratosth., c.4. Li Hygin, ibid. = * Fulg. Mythöl., k-2, Fab. (18. Hygio. Fab.-68. – 4'Theon, p. 169. -OP. 145. — 6 Hgin, F. 167. – ? Hygin, 1.2, c.go.

Caucases à côté de son vautour. Comme Hercule Ingéniculus se levait le soir à l'équinoxe du printemps ,. aui moment où le feu éther vient embraser la terre , et où le soleil anime la matière fécondée par les pluies du printemps, on dit que Prométhée ayait dérobé le feu éther qui anime la matière, et qui est le principe de vie et de sensations dans les animaux. Les hommes, dit Hygin': des mandaient aux Dieux le feu, et ne savaient point le conserver. Ce fut Prométhée qui l'apporta sur la terre et qui leur apprit à le gårder squs la cendre. Pour l'en punir , Mercure, par ordre de Jupiter , l'attacha avec des clous de fer sur le Caucase , et placa près de lui un aigle qui lui rongeait le foie , de manière que ce qui avait été dévoré le jour renaissait la nuit pour étre rongé encore. Ce qu'on disait de Prométhée ou de la constellation qui le soir , par son leyer, annonçait le printemps, on le disait aussi de Persée ou de celle qui le matin, par son lever, annonçait la même époque de la réyolution annuelle, et qui précédait le char du soleil, comme Prométhée celui de la nuit. En effet, on prétend que ce fut Persée qui fit descendre le feu céleste dans les pyrées de la Perse; et qui apprit aux mages à le garder ? C'est à cette même époque du printemps que l'on faisait le feu nouveau sur les autels de Vesta?....."

Les Arabes appellent l'Hercule céleste algiethi",

Hyg. Fab.144.- Cedren., p. 23. *Macrob. Sat., 1. s, c. 12. - 4 Stoffl., p. 108-109. Bay., tab.... ???)."*

aloheti.s.elcheti, elracha, hala rechabateh 3

Les Arabes, dit Hyde dans son Commentaire sur Ulugheigh 4; le nomment gjathi ala rucbatihi, incumbens genibus. On a souvent corrompu ce nom en d'autres , tels qu'elgiaziale rulabáchei, Les Perses le nomment berzánu niheste, genubus insidens. De là peut-être les noms de ternuelles" , sandès et zernuelles, nom qui vient de zurna ou zernai, une flûte dorée; et sandès viendra de zurnaisan, fistulator. La position d'Hercule près de la lyre a pu donner naissance à cette dénomination::..

XIII. LE SERPENTAIRE,“ La constellation du serpentaire , nommée par les Grecs ophiuchus , et par les Latins angüitenens ', est placée sur le scorpion , et représente un homme qui tient de ses deux mains un serpent qui lui enyeloppe le milieu du corps.' . .., Les anciens 'astrologués" le nomment Esculape.

On a yu effectivement, dans notre artícle Sérapis et Esculape , où nous parlons dų Dieu-soleil peint avec les formes du serpent, que c'est cette constellation qui nous sert à expliquer le quilte. d'Esculape et son histoire merveilleuse , ainsi que la fable qui

[ocr errors]
[graphic]

le fait naître des amours d'Apollon avec la pleïade Coronis. C'est cet Esculape, fameux par ses talens en médecine, qui ressuscitait les morts et qui rendit la vie au cocher céleste , lequel se lève à son coucher et qui est connu dans la fable sous le nom d'Hippolyte , fils de Thésée'. Jupiter irrité l'avait frappé de sa foudre, lui et sa maison ; mais, touché ensuite par les prières d'Appollon, il lui rendit la vie et le plaça aux cieux. og de

D'autres auteurs disent qu'il avait rendu à la vie Claucus, fils de Minos?; que Jupiter, pour l'en punir, brûla sa maison des feux de sa foudre; et qu'en considération de ses talens et d'Appollon son père , il le plaça aụx cieux, tenant en sés mains un serpent. Voici la raison de cet attribut. On dit qu'étant chargé de ramener à la vie Glaucus, Esculape s'était retiré dans un lieu secret, tenant en sa main une baguette. Tandis qu'il rêvait aux moyens de ressusciter Glaucus, un serpent vint se glisser près de lui et de sa baguette. Esculape troublé, le frappa et le tua de plusieurs coups de cette même baguette. Il en vint bientôt un autre, tenant à sa gueule une herbe qu'il lui laissa , et il s'en alla. C'est de cette herbe qu'Esculape fit úsage pour ressusciter Glaucus. De-là est venu que le serpent a été mis sous la protection d'Esculape, et placé aux cieux. YUI

D'autres auteurs y ont vu Hercule* tenant le ser* Eratosth., c. 6. , Hyg. I. 2, c. 15. — German. ibid. Eratosth. ibid. - Hyg., 1. 2, 15c.. - Hygin, ibid. Theon, p. 116.

« PrécédentContinuer »