Images de page
PDF
ePub
[graphic][subsumed][subsumed][subsumed][subsumed][subsumed]

Que prêche en vain l'ennuyeuse raison.
Quoi qu'il en soit ma Minerve severe
Adoucira ces grotesques portraits,
Et, les voilant d'une gaze légere,
Ne montrera que la moitié des traits.
Venons au fait: honni qui mal y pense!
Attention : j'ai toussé; je commence.

Non loin des bords du Cher et de l'Auron,
Dans un climat dont je tairai le nom,
Est un vieux bourg , dont l'église sans vitres,
A pour clergé le plus gueux des chapitres.
Là ne sont point de ces mortels fleuris
Qui, dans les bras d'une heureuse indolence,
Exempts d'étude et libres d'abstinence,
N'ont qu'à nourrir leur brillant coloris:
On ne voit là que pâles effigies
Qui du champagne onc ne furent rougies,
Que maigres clercs, chanoines avortons,
Sans rabats fins et sans triples mentons;
Contraints d'aller, traînant leurs faces blêmes,
A chaque office, et de chanter eux-mêmes.
Ils ont pourtant, pour aider leur labeur,
Un chapelain , et quatre enfants de choeur:
Ces jouvenceaux ont leur gîte ordinaire
Chez dame Barbe; elle leur sert de mere
Et de soutien : le public est leur pere.

Il faut savoir, pour plus grande clarté, Que dame Barbe est une octogénaire,

Un vétéran de la communauté,
Fille jadis, aujourd'hui douairiere,
Qui dès seize ans, d'un siecle corrompu
Craignant l'écueil, pour mettre sa vertu
Mieux à couvert des mondains et des moines,
Crut devoir vivre auprès d'un des chanoines:
D'abord servante; ensuite adroitement
Elle parvint jusqu'au gouvernement.
Déja trois fois elle a vu dans l'église
De pere en fils chaque charge transmise.
Barbe, en un mot, au chapitre susdit
De race en race a gardé son crédit.
Or chez ladite arriva notre histoire
En juin dernier: l'aventure est notoire.

Par cas fortuit l'enfant de choeur Lucas
Avoit usé l'étui des pays bas:
Vous m'entendez; sa culotte trop mûre
Le trahissoit par mainte découpure;'
Déja la breche, augmentant tous les jours,
Démanteloit la place et les faubourgs.
Barbe le voit, s'attendrit: mais que faire?
Elle étoit pauvre, et l'étoffe étoit chere;
D'une autre part le chapitre étoit gueux;
Et puis d'ailleurs le petit malheureux,
Ouvrage né d'un auteur anonyme,
Ne connoissant parents ni légitime
N'avoit en tout dans ce stérile lieu
Pour se chauffer que la grace de Dieu;

Il languissoit dans une triste attente, Gardant la chambre, et rarement debout. Enfin pourtant l’habile gouvernante Sut lui forger une armure décente A peu de frais et dans un nouveau goût: Nécessité tire parti de tout; Nécessité d'industrie est la mere. Chez Barbe étoit un vieux antiphonaire, Vieux graduel, ample et poudreux bouquin, Dont aux bons jours on paroit le lutrin: D'épais lambeaux d'un parchemin gothique Formoient le corps de ce grimoire antique; De ces feuillets, de la crasse endurcis, L'âge avoit fait une étoffe en glacis. La vieille crut qu'on pouvoit sans dommages Du livre affreux détacher quelques pages: Elle en prend quatre, et les coud proprement Pour relier un volume vivant. Mais le hasard voulut que l'ouvriere, Très peu savante en pareille matiere, Dans les feuillets qu'elle prit sans façon Prît justement la messe du patron. L'ouvrage fait, elle en coiffe à la diable L'humanité du petit misérable; Par quoi Lucas, chamarré de plain-chant, Ne craignoit plus les insultes du vent. Or cependant arrive la saint Brice, Fête du lieu , fête du grand office:

« PrécédentContinuer »