Histoire de la ville de Niort: depuis son origine jusqu'au règne de Louis-Philippe Ier, et récit des événemens les plus mémorables qui se sont passés dans les Deux-Sèvres ... avec une biographie des notabilités de cette portion de la France

Couverture

À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 429 - Louis , par la grâce de Dieu, roi de France et de Navarre , à tous présens et à venir, salut.
Page 160 - Madame, ce n'est chose qu'on vous puisse plus » celler, voire de la plus honneste mort que mou» rut onc prince ou seigneur; c'est au lict d'hon-^ » neur, en bataille permise pour juste querelle , » non en fuyant , mais en bataillant , et navré » de soixante-deux playes, en la compaignée et » au service du Roy, bien extimé de toute la » gendarmerie , et en la grâce de Dieu, car luy <> bien confessé est décédé vray crestien. Vostre
Page 118 - ... chez moy à Argenton (là où il séjourna un mois, et y fut fort malade ) et de là à Thouars , où semblablement fut malade : et de là entreprit le voyage de Sainct-Claude, où il avoit esté voué, comme vous avez ouy.
Page 158 - Thouars , pour le mettre es honorables et riches sépultures dudit seigneur de La Trémoille. Le voyage fut long, à la raison de ce que par toutes les villes, bourgs et paroisses où passoit ce corps , y avoit service pour l'âme de ce bon prince. Et , comme on faisoit toutes ces choses, ledit seigneur de La Trémoille envoya la poste diligemment vers madame Gabrielle de...
Page 447 - Dans les communes qui ont trois mille habitans et au-dessus, ils sont nommés par le roi, ainsi que dans les chefs-lieux d'arrondissement, quelle que soit la population. Les maires et les adjoints seront choisis parmi les membres du conseil municipal, et ne cesseront pas pour cela d'en faire partie.
Page 173 - ... pour ses nobles faictz et gestes. Le jour de son enterrement, vers le soir, furent apportées nouvelles certaines que monsieur le prince de Thalemont , son nepveu , c'est-àdire filz de son filz, et son héritier unicque , estoit de retour à Lyon , avec madame la Régente, mère du Roy; lequel retour donna quelque consolation aux habitans de Thouars , et à tous les serviteurs de la maison dudict feu seigneur, qui fasoient ung merveilleux...
Page 148 - Il tombe lui-même dangereusement malade , et se voit obligé de quitter le commandement d'une des plus belles armées, que la France eût encore mises sur pied.
Page 124 - Villon sut le premier, dans ces siècles grossiers, Débrouiller l'art confus de nos vieux romanciers.
Page 286 - ... luy traversant entierement le corps, demeurant le cheval tout roide mort sur ses quatre pieds, sans se mouvoir, ny tomber de plus de demy quart d'heure apres. Il arriva encore en ce siege un autre accident, lequel en produisit bien d'autres de plus grande importance ; car un certain gentil-homme, dont nul ne scait le nom, venant d'Allemagne de la part de messieurs de...
Page 257 - ... j'aurois du Roy tout ce que luy demanderois. Ce qui me fit les prier de ne m'y comprendre, et que j'aimois mieux avoir de gré ce que j'aurois du Roy et de la Reyne ma mere, estimant qu'il me seroit plus asseuré. La paix estant conclue, les asseurances prises d'une part et d'autre, la Reyne ma mere se disposant à s'en retourner, je receus lettres du Roy mon mari, par lesquelles il me faisoit paroistre qu'il avoit desir de me voir, me priant, soudain que je verrois la paix faite, de demander...

Informations bibliographiques