Guide du voyageur, ou Dictionnaire historique des rues et des places publiques de la ville d'Avignon

Couverture
Seguin ainé, 1857 - 192 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Table des matières

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 161 - Conseil de ville renonça , avec le consentement du cardinal d'Armagnac , co4égat , à ce que , conformément aux conventions de 1251 et aux statuts particuliers de cette cité , le Viguier et les juges de Saint-Pierre fussent choisis, le premier parmi les nobles non domiciliés à Avignon, et les deux autres , parmi les jurisconsultes étrangers.
Page 69 - Entre autres beaux priviléges dont jouissaient les docteurs , écoliers et suppôts de l'Université d'Avignon , ils étaient exempts des charges et des tailles de la ville ; ils ne relevaient que de la juridiction du Primicier, et l'exercice de cette charge, de même que le doctorat conféré successivement de père en fils pendant trois générations , valaient titre primordial de noblesse.
Page 70 - Nous n'avons rien à ajouter à ce qui a été dit au sujet de l'état fœtal des nouveau-nés.
Page 84 - Réveillé-Parise raconte qu'un jour, après un succulent dîner , Gastaldy se fit servir une forte portion de macaroni. La dame qui se trouvait assise à ses côtés lui en fit la remarque : Le macaroni est lourd , répondit-il , mais il est comme le Doge de Venise : quand il arrive, il faut lui faire place , et tout te monde se range.
Page 46 - Montmajour dénaturèrent la fondation en la faisant servir -à un collége pour six jeunes religieux étudiants en droit canon à l'Université d'Avignon. Les réclamations que la ville ne manqua pas de faire à ce sujet ( voir les conseils tenus le 15 juin 1473, le 4 janvier 1474, le 20 septembre 1479, etc. ) ne furent point écoutées : la ville prit à sa charge les bâlords, qu'elle confia, en 1600, à l'administration de l'Aumône générale.
Page 67 - Elle eut , dès le moment de sa fondation, trois Facultés, savoir : Droit Canon , Droit Civil et Médecine. Une Faculté de Théologie y fut ajoutée en 1413 par le Pape Jean XXIII. On ne sait au juste en quel endroit se firent d'abord les divers cours de chacune de ces Facultés...
Page 143 - Feu-Saeré, ou Mal des Ardents , étendait ses ravages en Europe. Ce mal causait la perte du membre auquel il s'attachait ; il devenait noir et sec comme si on l'avait brûlé. La médecine était impuissante à le guérir , et l'on estimait que l'intercession de Saint Antoine était le seul remède qui...
Page 48 - Avignon le 24 novembre 1728, mort dans la même ville le 23 juillet 1810, était docteur et professeur en médecine, et correspondant de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres. Il fut le bienfaiteur des pauvres et le fondateur de la Bibliothèque et du Musée d'Avignon. Il demeurait au commencement de la rue Pucdle, dans une maison que son père avait acquise du sieur Brassier, en 1735.
Page 76 - IL. est de tradition que cette rue doit son nom à ce que la peste n'y fit aucune victime. Avignon a été tant de fois ravagé par la peste, qu'on pourrait demander à quelle époque éclata celle qui *' respecté les habitants de la rue Franche.
Page 106 - Le couvent des Récollets d'Avignon était une custodie sous le titre de Saint-Louis , et chef de la province de Saint-Bernardin , qui comprenait tous les couvents de l'Ordre situés en Provence et en Languedoc. La réforme s'y était opérée sous la direction du P.

Informations bibliographiques