Les œuvres libertines de Cyrano de Bergerac: ...Précédées d'une notice biographique, Volume 2

Couverture
E. Champion, 1921
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 63 - Un, deux, trois, quatre, cinq, six, sept, huit, neuf, dix, onze, douze, Treize, quatorze, quinze, seize, dix-sept, dix-huit, dix-neuf, vingt.
Page 98 - SouBrez donc que je vous offre cette Princesse, sans vous rien promettre d'elle que cet adveu public qu'elle vient vous faire, qu'enfin elle a trouvé un Héros plus grand que Germanicus. Au reste, elle cessera de déplorer ses malheurs, si par le tableau de sa...
Page 283 - Il meurt chaque jour par quelque membre, et sa langue reste la dernière, afin que ses cris vous apprennent la douleur qu'il ressent. Vous le voyez, ce n'est point un conte à plaisir : depuis que je vous parle, il a peut-être perdu le nez ou le menton ; un tel spectacle ne vous excitet-il point à pénitence? Admirez, endurcis, admirez les secrets...
Page 300 - A Paris, chez Charles de Sercy, au Palais, dans la Salle Dauphine, à la Bonne-Foy couronnée.
Page 313 - Si donnons en mandement à nos amez et féaux conseillers les gens tenans nostre cour de parlement à Paris que ces présentes ils...
Page 312 - Louis par la grâce de Dieu Roy de France et de Navarre, Au premier nostre huissier ou sergent sur ce requis...
Page 211 - ... être bientôt emportés à califourchon sur un balai par la cheminée, dans une salle où l'on doit festiner, danser, faire l'amour, baiser le cul au bouc. L'imagination, fortement frappée de ces fantômes, leur représente dans le sommeil ces mêmes choses, comme un balai entre les jambes, une campagne qu'ils passent en volant, un bouc, un festin, des Dames; c'est pourquoi quand ils se réveillent, ils croient avoir vu ce qu'ils ont songé.
Page 38 - Va-t'en donc leur dire, de ma part, que je suis tout prêt de leur répondre, par-devant Notaire, que le premier des leurs qui me tombera entre les mains, je le leur renverrai pour rien ... Ah ! que Diable, que Diable aller faire en cette galère?
Page 209 - C'est pourquoi on ne doit croire d'un homme que ce qui est humain, c'est-à-dire possible et ordinaire. Enfin, je n'admets point de sorciers à moins qu'on me le prouve.
Page 193 - Mais admirez l'effronterie de mon Bourreau : plus je sens empirer le mal qu'il me cause par ses remèdes, et plus je me plains d'un nouvel accident, plus il...

Informations bibliographiques