Revue du Lyonnaise, Volume 7

Couverture
L. Boitel., 1838
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 195 - Histoire littéraire de la ville de Lyon , avec une bibliothèque des auteurs lyonnais, sacrés et profanes, distribués par siècles ; Lyon, Fr. Rigollet, 1728, 2 vol. in-4°.
Page 454 - ... plus de tafetas ni de crespe blanc dans la ville, tant fut grande l'affluence de ceux, et jusques aux enfans , qui voulurent porter les marques du Roy. Quelques serviteurs de Sa Majesté en firent largesse; et se perdit le son de nos cloches par la force de la voix du peuple qui crioit .vive le Roi...
Page 198 - Auctoris. XXVI. Instruction sur le Jubilé de l'église primaliale de SaintJean de Lyon , à l'occasion du concours de la Fête-Dieu avec celle de la Nativité de saint Jean-Baptiste ; Lyon , 1734 , in-12. Tel est le titre d'un ouvrage attribué au P. de Colonia , dans Moréri , dans le P. Lelong , n° 5399 , dans le Dict.
Page 150 - Sous le rapport d'exécution, il est employé à célébrer les fêtes nationales : sous le rapport d'enseignement, il est chargé de former les élèves dans toutes les parties de l'art musical.
Page 295 - Par le décret de celui qui gouverne (béni soit-il) ; par la « volonté éternelle et la sincérité de toute justice, j'ai vu « cette figure périssable. Mais puisse-t-elle durer autant que « son effigie. Je contemplerai ta providence , 6 mon Dieu ! « Rome lui légua une part de sa renommée; c'est ce qui m'a
Page 456 - Ces trois insignes traîtres, de pauvres et affamez qu'ils étoient, sont devenus riches par leurs pratiques et voleries. « Ce qui est de plus remarquable en cette exécution est qu'encore que la vie et les biens de tous les particuliers d'Espagne et des traîtres de la France...
Page 189 - Une piété assidue , qui , édifiant les fidèles, donnait dans cet auguste temple un nouveau degré de lustre et d'éclat , un nouveau relief à la dignité et à la majesté des divins offices, et que saint Grégoire-le-Grand , louerait, exalterait encore, comme il exalta , dans ses lettres , celle d'Athérius , un des plus saints prélats de cette Eglise. » Le P. de Colonia nous dit , au sujet de Claude de SaintGeorge : « J'ai eu l'honneur de consulter en particulier Mgr. l'archevêque de Lyon...
Page 151 - XIV. Après vingt années de service, les membres du conservatoire central de musique ont , pour retraite , la moitié de leurs appointements ; après cette époque chaque année de service augmente cette retraite d'un vingtième desdits appointement.
Page 180 - Remarques se retrouvent dans l'Histoire littéraire de la ville de Lyon , avec des augmentations considérables. Les misérables vers de circonstance ne méritaient pas de se retrouver nulle part, et cependant le P. de Colonia en a conservé quelques lambeaux dans les Œuvres mêlées. XII. Dissertation sur un monument antique découvert à Lyon , sur la montagne de Fourvière, au mois de décembre 1704; Lyon, Thomas Amaulry, 1705, in-12, avec une grande figure en taille douce. Ce volume est dédié...
Page 151 - Les dépenses d'administration et d'entretien du Conservatoire sont réglées et ordonnancées par le Pouvoir exécutif, d'après les états fournis par l'administration du Conservatoire; ces dépenses sont acquittées par le Trésor public. XIV.

Informations bibliographiques