Dictionnaire universel, historique, critique, et bibliographique, Volume 7

Couverture
Louis Mayeul Chaudon
Mame frères, 1810
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 50 - Je voudrais faire une fable qui lui fit entendre combien cela est misérable de forcer son esprit à sortir de son genre, et combien la folie de vouloir chanter sur tous les tons fait une mauvaise musique. Il ne faut point qu'il sorte du talent qu'il a de conter.
Page 339 - Il ya des esprits, si je l'ose dire, inférieurs et subalternes, qui ne semblent faits que pour être le recueil, le registre ou le magasin de toutes les productions des autres génies ; ils sont plagiaires, traducteurs, compilateurs ; ils ne pensent point, ils disent ce que les auteurs ont pensé ; et, comme le choix des pensées est...
Page 271 - J'ai épousé deux femmes fort riches, dont l'une de la maison d'ArchiaC ¡ le reste est venu de mes gages et profits. Bref, c'est vous qui m'avez fait , c'est vous qui m'avez donné les biens que je tiens ; vous me les avez donnés librement, aussi librement que vous pouvez me les ôter , et je suis prêt à vous les tendre.
Page 464 - ... mes principes, je me soumets à sa volonté, et je viens vous déclarer ici hautement que dès aujourd'hui je renonce à exercer mes fonctions de ministre du culte catholique. Les citoyens mes vicaires, ici présents, se réunissent à moi.
Page 464 - Ne nous le dissimulons pas , citoyens , ces hochets insultaient à l'Etre suprême , au nom duquel on les entretenait ; ils ne pouvaient servir à son culte puisqu'il n'exige que la pratique des vertus sociales et morales: telle est sa religion; il ne veut de culte que celui de la raison ; il n'en prescrit pas d'autre , et ce sera désormais la religion nationale.
Page 222 - Quand un bureau es.t composé de cinq ou six personnes, il y en a un qui lit, un qui opine, deux qui causent, un qui dort, et un qui s'amuse à lire quelque dictionnaire qui est sur la table.
Page 347 - Kosrou et le cadet Kourom , ennuyés de la longueur du règne de leur père, firent tous leurs efforts pour monter sur le trône pendant sa vie. Kosrou leva une puissante armée; mais il fut vaincu et fait prisonnier , avec les seigneurs qui avaient suivi son parti. Son père ne voulant pas le faire mourir , se contenta de lui ôter la vue avec un fer chaud.
Page 6 - Fléchier , quelque tems avant de mourir , eut un songg qui fut pour lui un pressentiment de sa fin prochaine. Il ordonna sur-le—champ à un sculpteur de faire le dessin...
Page 176 - Tes affaires, lui répondit le déserteur, sont dans un tel état, que je t'ai quitté pour aller chercher fortune ailleurs. — Tu as raison, lui répliqua le roi ; mais je te demande de rester encore avec moi cette campagne ; et si les choses ne vont pas mieux, je te promets de déserter avec toi.
Page 156 - France, éclairée et libre, doit du moins un témoignage de souvenir et de regret à l'un des plus grands hommes qui aient jamais servi la philosophie et la liberté. Je propose qu'il soit décrété que l'Assemblée nationale portera pendant trois jours le deuil de Benjamin Franklin.

Informations bibliographiques