Histoire de la régénération de la Grèce: comprenant le précis des événements depuis 1740 jusqu'en 1824, Volumes 1 à 3

Couverture
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 127 - et que son front rasé, suivant l'usage antique, reflétait les rayons du soleil, il avait quelque chose de si extraordinaire, qu'on l'aurait pris pour un descendant de ces Pélasges, enfants de
Page 15 - pas son patrimoine mérite qu'on le lui ravisse. Souvenez-vous que le bien des autres n'est à eux que parce qu'ils sont forts ; et
Page 187 - qui, par sa conduite et ses règlements, combat les principes religieux consacrés par le Coran, mérite-t-il de rester sur le trône ? Le mufti,
Page 164 - de mourir comme eux pour les saintes lois du Christ et de la patrie, objets éternels de la vénération des Grecs.
Page 56 - de dévorer les restes de leurs ancêtres que les Parguinotes appareillèrent avec les brises matinales pour s'éloigner du cap Chimœrium, et que les Turcs, accueillis en frères par les Anglais, occupèrent la ville chrétienne, abandonnée le 10 mai 1819, époque destinée à tenir rang dans l'histoire. C'est à cet événement qu'on pourra fixer désormais l'asservissement complet des Grecs,
Page 147 - En achevant ces mots, un des bourreaux frappa la victime sans tache. La rosé de la Selléide tomba sur le sein de la terre, et les chœurs des anges reçurent les âmes de ces douces créatures, qui reposent dans le sein de la divinité.
Page 174 - foulé aux pieds et le croissant renversé dans tous les lieux où il existait des mosquées. Une nouvelle ère
Page 55 - l'heure, s'il ne parvient à suspendre l'entrée des troupes d'Ali-pacha. Il donne des paroles d'espérance. Il monte à l'acropole, non plus comme autrefois, lorsque les couleurs britanniques y furent arborées aux acclamations des descendants des Pélasges guerriers, mais sous les auspices du silence, précurseur du carnage. Il trouve les hommes armés
Page 210 - de son heure suprême. Il la vit approcher , cette heure redoutable pour le méchant, avec le calme du juste. Il sentit, sans frémir et sans se plaindre, les coups des bourreaux ; et ses membres, traînés à travers les rues de Janina, montrèrent aux Grecs épouvantés les restes du dernier des capitaines de la Thessalie. Hélas! pourquoi une
Page 54 - Un sombre désespoir s'empare des esprits ; on court aux armes, et on jure unanimement de mourir avec la patrie, si les ennemis s'avancent, avant l'heure marquée, pour s'emparer des lieux qu'on doit abandonner.

Informations bibliographiques