Oeuvres complètes de Bourdaloue, de la compagnie de Jesus, Volume 7

Couverture
J. A. Lebel, 1812
0 Avis
Les avis ne sont pas validés, mais Google recherche et supprime les faux contenus lorsqu'ils sont identifiés

À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 267 - C'est la dernière preuve par où je finis, et dont vous devez être touchés. Nous disons tous les jours à Dieu : Seigneur, pardonnez-nous nos offenses comme nous les pardonnons à ceux qui nous ont offensés : Dimilte nobis , sicut et nos dimittimusW.
Page 99 - C'est que dans l'attente de cet état, où l'on n'arrive pas tout d'un coup, il faut supporter des retardemens capables, non-seulement d'exercer, mais d'épuiser toute la patience ; que durant de longues années il faut languir dans l'incertitude du succès , toujours flottant entre l'espérance et la crainte, et souvent, après des délais presque infinis, ayant encore l'affreux déboire de voir toutes ses prétentions échouer, et ne remportant, pour récompense de tant de pas malheureusement perdus,...
Page 360 - Nul ne peut servir deux maîtres ; car ou il haïra l'un, et aimera l'autre; ou il s'attachera à l'un, et méprisera l'autre. Vous ne pouvez servir Dieu et mammon.
Page 98 - ... savoir : de dominer, d'ordonner, d'être l'arbitre des affaires et le dispensateur des grâces, de briller dans un ministère, dans une dignité éclatante ; d'y recevoir l'encens du public et ses soumissions ; de s'y faire craindre, honorer, respecter. Tout cela, rassemblé dans un point de vue, lui trace l'idée la plus agréable, et peint à son imagination l'objet le plus conforme aux vœux de son cœur; mais, dans le fond, ce n'est qu'une idée, et voici ce qu'il ya de...
Page 69 - Thessaloniciens, souvenez-vous d'une importante maxime et qu'elle demeure éternellement gravée dans vos cœurs; car nous ne voulons pas que vous ignoriez ce que vous devez savoir touchant l'état de ceux qui meurent , ou plutôt qui dorment du sommeil de la mort , afin que vous ne vous en attristiez pas comme tous ceux qui n'ont point la même espérance que nous. Nolumusvos ignorare, Fratres,de dormientibus , ut non contristemini , sicut et cœteri (fui spem non habent.
Page 113 - Si je vous disois que c'est un homme ennemi par profession de tous les autres hommes, j'entends de tous ceux avec qui il peut avoir quelque rapport d'intérêt ; un homme à qui la prospérité d'autrui est un supplice, qui ne peut voir le mérite en quelque sujet qu'il se rencontre , sans le haïr et sans le combattre , qui n'a ni foi, ni sincérité; toujours prêt dans la concurrence à trahir l'un, à supplanter l'autre ; à décrier celui-ci, à perdre celui-là pour peu qu'il espère d'en profiter;...
Page 156 - ... toute spirituelle et toute céleste qui nous élève à Dieu. Pourquoi donc nous excuser toujours par ce qu'il ya dans nous de fragile, sans considérer jamais les forces de la nature et de la grâce , de la raison et de la loi , de la conscience et de la religion , dont nous avons été pourvus ? Cur ergo ad excusationem proniores , quœ in nobis infirma sunt , opponimus ; et quœ fortia sunt, non memoramus?
Page 70 - Scio enim quod Redemptor meus vivit, et in novissimo die de terra surrecturus sum: et rursum circumdabor pelle mea, et in carne mea videbo Deum Salvatorem meum.
Page 98 - ... amers, tantôt nous envenime des plus mortelles inimitiés , tantôt nous enflamme des plus violentes colères , tantôt nous accable des plus profondes tristesses, tantôt nous dessèche des mélancolies les plus noires, tantôt nous dévore des plus cruelles jalousies; qui fait souffrir à une âme comme une espèce d'enfer, et qui la déchire par mille bourreaux intérieurs et domestiques?
Page 101 - ... et qu'on ne remplit pas, par l'étendue de ses domaines, par la profusion de ses dépenses, par un faste immodéré et un luxe sans mesure; c'est-àdire qu'on est grand par tout ce qui ne vient pas de nous et qui est hors de nous, et qu'on ne l'est...

Informations bibliographiques