Images de page
PDF
ePub

400

page C'HA P. XIV. Des productions de la terre qui demandent plus ou moins d'hommes.

393 Chap. XV. Du nombre des habitants par rapport Ulix arts.

394 Chap. XVI. Des vues du législateur sur la propa. gation de l'espèce.

396 CHAP. XVII. De la Grève et du nombre de ses ha. bitants,

397 CHAP. XVIII. De l'état des peuples avant les Romains.

399 CHAP. XIX. Dépopulation de l'univers. CHAP. XX. Que les Romains furent dans la neces.

sité de faire des lois pour la propagation de l'espèce.

401 CHAP. XXI. Des lois des Romains sur la propa

gation de l'espèce. Cilap. XXII. De l'exposition des enfants.

418 CHAP. XXIII. De l'état de l'univers après la des

truction des Romains. CHAP. XXIV. Changements arrives en Europe par

rapport au nombre des habitants. CHAP. XXV. Continuation du même sujet. CHAP. XXVI. Conséquences.

423 Chap. XXVII. De la loi faite en France pour encourager la propagation de 'espèce.

ibid. CHAP. XXVIII. Comment on peut remédier à la . population.

424 Chap. XXIX. Des hôpitaux.

425

402

420

421

422

FIN DE LA TABLE DU SECOND VOLUNE.

1

[ocr errors]

Le n'est pas assez d'avoir traité de la liberté

LIVRE X I I.
Des lois qui forment la liberté politique dans son

rapport avec le citoyen.
CHAPITRE PREMIER.

Idée de ce livre.
.

politique dans son rapport avec la constitution; il faut la faire voir dans le rapport qu'elle a avec le citoyen.

J'ai dit que, dans le premier cas, elle est formée par une certaine distribution des trois pouvoirs; mais, dans le second, il faut la considérer sous une autre idée. Elle consiste dans la sûreté, ou dans l'opinion que l'on a de sa şûreté.

. Il pourra arriver que la constitution sera libre, et que le citoyen ne le sera point. Le citoyen pourra être libre, et la constitution ne l'être pas. Dans ces cas, la constitution sera libre de droit, et non de fait; le citoyen sera libre de fait, et non pas de droit.

Il n'y a que la disposition des lois, et même des lois fondamentales, qui forme la liberté dans son rapport avec la constitution. Mais, dans le rapport avec le citoyen, des moeurs, des manières, des exemples reçus, peuvent la faire naitre, et de certaines lois civiles la favoriser, comme nous allons voir dans ce livre ci.

De plus, dans la plupart des états, la liberté étant plus gênée, choquée ou abattue, que leur constitution ñe le demande, il est bon de parler des lois particulières qui, dans chaque constitution, peuvent aider ou choquer le principe de la liberté dont chacun d'eux peut être susceptible.

[ocr errors]

CHAPITRE II. boje

De la liberté du citoyen. La liberté philosophique consiste dans l'exer· cice de sa volonté, ou du moins (s'il faut parler dans tous les systêmes )' dans l'opinion où l'on est que l'on exerce sa volonté. La liberté politique consiste dans la sûreté, ou du moins dans l'opinion que l'on a de sa sûreté.

Cette sûreté n'est jamais plus attaquée que dans les accusations publiques ou privées. C'est donc de la bonté des lois criminelles que depend prin cipalement la liberté du citoyen.

Les lois criminelles n'ont pas été perfectionnées tout d'un coup. Dans les lieux mêmes où l'on

!

« PrécédentContinuer »