Napoléon: Ou le mythe du sauveur

Couverture
Fayard, 1 avr. 2014 - 524 pages
Biographie traditionnelle mais aussi ouvrage de référence, le Napoléon de Jean Tulard, paru en 1977, aura été le premier à faire mentir Stendhal quand il prophétisait: " D'ici cinquante ans, il faudra refaire l'histoire de Napoléon tous les ans. " Il est, en effet, devenu un véritable classique dont nul ne saurait se passer. Augmentée de nouvelles annexes, d'une chronologie et d'une filmographie, cette nouvelle édition est, en outre, enrichie des recherches les plus récentes menées par les historiens sur tout ce qui touche la France du début du XIXe siècle et la geste napoléonienne.

Né en 1933, Jean Tulard, professeur à l'université de Paris-Sorbonne et directeur à l'Ecole pratique des Hautes Etudes, enseigne également à l'Institut d'Etudes Politiques de Paris. Président de plusieurs sociétés savantes dont l'Institut Napoléon, il s'est imposé, par ses études sur la France de l'Empire _ à laquelle il a consacré une quinzaine d'ouvrages fondamentaux _, comme le meilleur spécialiste de cette époque.

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Napoléon, ou, Le mythe du sauveur

Avis d'utilisateur  - Sarindar - Babelio

Napoléon, ou, Le mythe du sauveur par Jean Tulard On est loin de la légende, avec Jean Tulard : à se demander si, pour faire un bon travail d'historien, il ne faudrait pas d'abord avoir cette ... Consulter l'avis complet

Autres éditions - Tout afficher

À propos de l'auteur (2014)

Né en 1933, Jean Tulard est historien, spécialiste de Napoléon Bonaparte et de l'époque napoléonienne. Agrégé d'histoire et docteur ès-lettres, il devient pensionnaire de la Fondation Thiers, de 1961 à 1964, avant d'être attaché de recherche au CNRS. Directeur d'études à l'École pratique des hautes études en 1965, il est nommé, en 1981, professeur à l'Université de Paris-Sorbonne et à l'Institut d'études politiques de Paris. Jean Tulard a été président de la Société de l'histoire de Paris et de l'île-de-France, de 1973 à 1977, et président, de 1974 à 1999, de l'Institut Napoléon. Membre du conseil d'administration de la Cinémathèque française, il a été consultant historique pour le téléfilm Valmy (1968), de Jean Chérasse et Abel Gance, et pour La Révolution française (1989), de Robert Enrico et Richard T. Heffron. Président honoraire de l'Institut Napoléon, Jean Tulard est par ailleurs membre de l'Académie des Sciences morales et politiques. Il est officier de la Légion d'honneur, officier de l'Ordre national du Mérite, commandeur des Arts et des Lettres, et chevalier des Palmes académiques. Auteur d'un nombre considérable d'études, Jean Tulard a reçu plusieurs récompenses, parmi lesquelles, le Prix Gobert de l'Académie française (1971), le Grand Prix national de l'histoire (1977) et le Prix du Mémorial (1981) pour l'ensemble de son oeuvre. On lui doit notamment Joseph Fouché (Fayard, 1998), Murat (Fayard, 1999), Dictionnaire Napoléon (Fayard, 1999), Les Vingt jours : Louis XVIII ou Napoléon ? (Fayard, 2001), Le Sacre de l'empereur Napoléon : Histoire et légende (Fayard, 2004), Figures d'Empire : Murat, Fouché, Joseph Fiévée (Fayard, 2005), Dictionnaire du roman policier (Fayard, 2005), Les Thermidoriens (Fayard, 2005) et Napoléon : Les grands moments d'un destin (Fayard, 2006). Jean Tulard a également dirigé la publication de différents ouvrages, en particulier du Dictionnaire biographique des membres du Conseil d'État, 1799-2002, avec Roland Drago, Jean Imbert et François Monnier (Fayard, 2004).

Informations bibliographiques