Contribution à l'étude des origines botaniques de la gutta-percha

Couverture
éditeur non identifié, 1881 - 64 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 59 - ... triangulaire, légèrement imbriqués ou subvalvaires; l'un d'eux paraît situé directement en haut, les deux autres sur les côtés. Les trois sépales internes, alternes avec les précédents, sont ovales arrondis, très concaves, coriaces et très épais au milieu, surtout à leur base, minces et scorieux sur les bords, nettement imbriqués; leur face interne est lisse dans toute son étendue, tandis que leur face externe, mate dans la plus grande partie de son étendue, est lisse et brillante...
Page 59 - ... sépales. Le tube de la corolle est réduit à un simple anneau sur lequel s'insèrent les étamines. « Celles-ci sont au nombre de douze, disposées sur deux rangs ; elles ont des filets très courts, élargis à leur base, insérés par leur sommet subulé au quart inférieur de la hauteur de la face interne du connectif; leurs anthères sont ovales-lancéolées-aiguës, extrorses, couvertes sur leur face externe d'un duvet fin et serré.
Page 59 - ... sur deux rangs ; elles ont des filets très courts, élargis à leur base, insérés par leur sommet subulé au quart inférieur de la hauteur de la face interne du connectif; leurs anthères sont ovales-lancéolées-aiguës, extrorses, couvertes sur leur face externe d'un duvet fin et serré. Les 6 étamines externes, plus grandes, sont opposées aux lobes de la corolle ; les 6 étamines internes, alternes avec les précédentes, sont entièrement recouvertes par elles dans le bouton. ' L'ovaire...
Page 59 - ... serré. Les six étamines externes, plus grandes, sont opposées aux lobes de la corolle; les six étamines internes, alternes avec les précédentes, sont entièrement recouvertes par elles dans le bouton. « L'ovaire, très petit, semble presque immergé dans le réceptacle ; il se compose de six loges qui m'ont paru opposées aux sépales et par conséquent aux étamines internes (?). Chacune de ces loges contient un ovule court, incomplètement anatrope, ascendant, à micropyle en bas et...
Page 59 - L'ovaire est surmonté d'un style gros, « court, cylindrique, à sommet obtus. « Le fruit est charnu, réduit par avortement à « une seule loge monosperme. La graine est ovoïde « et munie d'un tégument crustacé.
Page 58 - ... Cet arbre a des fleurs nombreuses que je n'ai vues qu'à l'état de boutons. Ces fleurs ont un réceptacle à peu près plan, et plutôt légèrement concave. « Le calice est double, construit le plus souvent sur le type 3 redoublé. Les trois sépales externes sont triangulaires, équilatéraux, presque plans, épais, coriaces, rugueux à l'extérieur, lisses à l'intérieur, donnant au sommet du bouton, par leur réunion avant l'anthère, l'aspect d'une pyramide triangulaire, légèrement...
Page 28 - Calyx subovato-campanulatus , profonde 6-fidus lobis biserialibus ovatis, obtusis, subaureo-nitentibus. Corolla subrotata ; tubo brevi vix calycem superante ; limbo 6-partito , lobis ovatis seu ellipticis, obtusis patentibus. Stamina 12 ad faucem corollse inserta, uniserialia.
Page 28 - Fructus calyce persistente suffultus; bacca dura, ovato-subglobosa 6 locularis, loculis 4 abortientibus obsoletis, 2 fertilibus monospermis. Semina vix matura, ad angulum interiorem loculi inserta.

Informations bibliographiques