Itineraire des voies gallo-romaines qui traversent le département de l'Yonne

Couverture
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page vi - Remarquons qu'aujourd'hui tous les chemins, et même nos petites routes tracées à fleur de terre et bordées seulement d'un étroit fossé, disparaissent complètement sous une couche de neige de médiocre épaisseur. Là où les gens du pays ont de la peine à ne pas s'égarer, les étrangers sont tout-à-fait arrêtés. Ce grave inconvénient n'existe pas avec les chaussées fortement en remblai, et par la neige, aussi bien que dans la saison des pluies, elles sont praticables. Voilà réellement...
Page vi - C'est qu'en effet , durant une partie de la saison d'hiver , la neige recouvre d'une couche souvent assez épaisse de vastes étendues de territoire. Dès lors on dut songer, dans les parties désertes , à faire reconnaître facilement aux voyageurs le tracé de la route, et cela d'une manière permanente. On ne trouva rien de mieux que de construire en remblai les endroits les plus exposés à être recouverts par la neige. Remarquons qu'aujourd'hui tous les chemins , et même nos petites routes...
Page 16 - A l'époque de l'occupation romaine dans la Gaule , on traversait d'immenses espaces de terrains incultes et sans traces d'habitations. C'étaient de véritables petits déserts couverts de broussailles au milieu desquelles se cachaient quelques huttes de bergers. Dans le Nord et l'Est de la France actuelle, les Romains durent construire leurs chaussées d'une manière toute spéciale au pays, et par cela même très-différente de celle employée dans les provinces méridionales.
Page 52 - La descente du mont Sabot était trop rapide pour que la voie continuât en ligne droite. Elle le contourne sur le versant du nord, tandis que celle qui arrive d'Auxerre suit le versant opposé. Les deux voies se réunissent au bas de...
Page 51 - ... poteries que l'on rencontre dans les champs voisins, notamment aux Charmois. On ya aussi trouvé, et on y trouve tous les jours, beaucoup de médailles de divers modules et une foule de débris de poteries romaines. On prétend même que là était l'emplacement cité sous le nom de Castriacum.
Page 32 - Ici, la chaussée se trouve usée jusqu'au italumen, ce qui donne à ce chemin l'aspect d'une chaussée pavée. On croit y remarquer un encaissement de grosses pierres; ce que , cependant, je n'oserais affirmer, cette bordure pouvant fort bien être le résultat de travaux modernes. C'est là la dernière rencontre des deux voies; mais à quelque...
Page 32 - ... nouvelle traverse la voie romaine à l'entrée de Sermizelles. Les travaux, sur ce point, n'ont produit aucune découverte; mais à quelque distance de là, un peu après la sortie du village , la route rencontre de nouveau la voie des Romains, qu'elle longe dans une assez grande longueur, et comme elle se trouve en déblai dans cette partie , la chaussée romaine est entièrement à découvert. Vous savez, Messieurs, que les voies romaines variaient de construction selon leur importance et suivant...
Page 53 - ... le statumen. Les autres parties manquaient ou avaient été usées. Un peu plus loin, presque à la sortie des bois de la Ville, commence l'embranchement ou plutôt se sépare la route d...
Page 55 - Fulvy, ainsi que l'indique son nom, était d'origine romaine; là était une station. Des fouilles assez récentes ont fait découvrir des vases, des poteries, et même un bras de statue en marbre.
Page 31 - Les travaux, sur ce point, n'ont produit aucune découverte ; mais à quelque distance de là, un peu après la sortie du village, la route rencontre de nouveau la voie des Romains, qu'elle longe dans une assez grande longueur, et comme • — 20 — elle se trouve en déblai dans cette partie , la chaussée romaine est entièrement à découvert.

Informations bibliographiques