Images de page
PDF
ePub

entretînmes aussi long-temps que nous eûmes du bois. La fraîcheur de la nuit nous fit trouver grand plaisir à l'entourer. Après le repas, nous entrâmes sous notre tente de campagne, et nous nous trouvâmes heureux de nous coucher sur notre herbe fraîche, avec la perspective d'un doux sommeil. Nos deux chiens et notre vache furent attachés en dehors de la cabane, comme une avant-garde; nous mîmes près de nous nos armes chargées, et tout le monde se coucha tranquillement ; moi, je restai éveillé jusqu'à minuit pour entretenir le feu. Dès qu'il fut entièrement consumé, j'allumai mes flambeaux, et j'allai aussi me reposer sans crainte. FIN DU TOME SF.CIWD.

[ocr errors]
« PrécédentContinuer »