Images de page
PDF

primez-le comme il vous i opprimé. Craignez le Seigneur, et apprenez qu'il est avec ceux qui le craignent.

191. Dépensez votre avoir dans la voie de Dieu, et ne vous précipitez pas de vos propres mains dans l'abîme. Faites le bien, car Dieu aiment ceux qui font le bien.

192. Accomplissez le pèlerinage de la Mecque et la visite des lieux saints l; si vous en êtes empêchés étant cernés par les ennemis, envoyez-y quelque offrande. Ne rasez point vos têtes jusqu'à ce que l'offrande soit parvenue à l'endroit où l'on doit l'immoler. Celui qui serait malade, ou que quelque indisposition obligerait à se raser, sera tenu de satisfaire par le jeûne, par l'aumône ou par quelque offrande. Lorsque vous n'avez rien à craindre de vos ennemis, celui qui se contente d'accomplir la visite des lieux saints et remet le pèlerinage à une autre époque, fera une offrande; s'il n'en a pas les moyens, trois jours de jeûne en seront une expiation pendant le pèlerinage même, et sept après le retour : dix jours en tout. Cette expiation est imposée à celui dont la famille ne se trouvera pas présente à l'oratoire sacré. Priez Dieu, et sachez qu'il est terrible dans ses châtiments.

193. Le pèlerinage se fera dans les mois que vous connaissez 2. Celui qui l'entreprendra devra s'abstenir des femmes, des transgressions des préceptes, et de rixes. Le bien que vous ferez sera connu de Dieu. Prenez des provisions pour le voyage. La meilleure provision cependant est la piété. Craignez-moi donc, ô hommes doués de sens!

194. Ce n'est point un crime de demander des faveurs à votre Seigneur3. Lorsque vous revenez en foule du mont* Arafat, souvenez-vous du Seigneur près du monument sacré4; souvenez-vous

1 Le pèlerinage, tlhadjij, doit être accomplie dans les trois mois chevc.wal, dhoul-kadeh et dhoul-hidjdjeh, et que pour le faire on doit se revêtir dn manteau de pèlerin, s'abstenir de la chasse, des femmes, ne point se raser la têle. La visite du temple, elomra, n'entraîne pas ces pratiques.

'Ce sont les mots ehewwal, dhoul-kadeh et dhoul-hidjdjeh.

'Selon les commentateurs, ces mots d'un sens si général veulent dire : Il vous est permis de demander l'accroissement de votre avoir par le commerce même pendant que vous venez en pèlerins a la Mecque. Les Arabes idolâtres qui faisaient aussi le pèlerinage de la Mecque, exerçaient le trafic dans les marchés voisins d'Okadh, de Medjionna, etc. Depuis la venue de Mahomet, les musulmans s'abstenaient du commerce pendant le pèlerinage, craignant que ce ne fût un péché. Mahomet le leur permit pour ne pas priver beaucoup d'entre eux du seul moyen de vivre qu'ils eussent.

'C'est le nom d'une montagne où Mahomet s'étant retiré un jour pour prier, son visage devint tout rayonnant.

S.

de lui, parce qu'il vous a dirigés dans la droite voie, vous qui étiez naguère dans l'égarement.

195. Faites ensuite des processions dans les lieux où les autres les font. Implorez le pardon de Dieu, car il est indulgent et miséricordieux.

t96. Lorsque vous aurez terminé vos cérémonies, gardez le souvenir de Dieu comme vous gardez celui de vos pères, et même plus vif encore. Il est des hommes qui disent : Seigneur, donnenous notre portion de biens dans ce monde. Ceux-ci n'auront point de part dans la vie future.

197. Il en est d'autres qui disent : Seigneur, assigne-nous une belle part dans ce monde et une belle part dans l'autre, et pré* serve-nous du châtiment du feu.

198. Ceux-ci auront la part qu'ils auront méritée. Dieu est prompt dans ses comptes.

199. Rappelez le nom de Dieu pendant ces jours comptés '. Celui qui aura hâté le départ de la vallée de Mina ne sera point coupable; celui qui l'aura retardé ne le sera pas non plus, si toutefois il craint Dieu. Craignez donc Dieu, et apprenez que vous serez un jour rassemblés devant lui.

200. Tel homme plaira par la manière dont il te parlera de la vie de ce monde; il prendra Dieu à témoin des pensées de son cœur. 11 est le plus acharné de tes adversaires.

2o1. A peine t'a-t-il quitté, qu'il parcourt le pays, y propage le désordre, cause des dégâts dans les campagnes et parmi les bestiaux. Dieu n'aime point le désordre.

2O2. Si on lui dit : Crains Dieu, l'orgueil du crime s'empare dp lui; mais la géhenne lui suffira un jour 2. Quel affreux lieu de repos I

203. Tel autre s'est vendu soi-même pour faire une action agréable à Dieu 3. Dieu est plein de bonté pour ses serviteurs.

204. O croyantsl entrez tous dans la vraie religion ; ne marchez pas sur les traces de Satan; il est votre ennemi déclaré,

205. Si vous tombez dans le péché après avoir reçu les signes évidents *, sachez que Dieu est puissant et sage.

1 Les mots du texte sont: Souvenez-vous de Dieu; ces mots peuvent se prendre tantôt dans un sens très-général et tantôt dans le sens de : Kappelez le nom de Dieu, priez Dieu, faites des actes de dévotion ; c'est le contexte qui sert i préciser le sons.

'Le personnage auquel il est fait allusion ici s'appelait Akhnas ben Choraïk.

'C'est un nommé Sohai'b qui, persécuté par les idolâtres, se sauva pour aller rejoindre Mahomet, laissant tout son avoir entre les mains des infidèles.

* Les versets du Koran,

206. Les infidèles attendent-ils que Dieu vienne à eux dans les ténèbres d'épais nuages, accompagné de ses anges et aue tout soit consommé? Certes, toutes choses retournent à Dieu.

207. Demande aux enfants d'Israël combien de signes évidents nous avons fait éclater à leurs yeux. Celui qui fera changer les faveurs que Dieu lui avait accordées apprendra que Dieu est terrible dans ses châtiments '.

i 208. La vie de ce monde est pour ceux qui ne croient pas et qui se moquent des croyants. Ceux qui craignent Dieu seront au-dessus d'eux au jour de la résurrection. Dieu nourrit ceux qu'il veut sans leur compter ses bienfaits.

209. Les hommes formaient autrefois une seule nation. Dieu envoya les prophètes chargés d'annoncer et d'avertir. Il leur donna le Livre [le Pentateuque ou l'Évangile) contenant la vérité, pour prononcer entre les hommes sur l'objet de leurs disputes. Or, les hommes ne se mirent à disputer que par jalousie les uns contre les autres, et après que les signes évidents leur furent donnés à tous. Dieu fift le guide des hommes qui crurent vers le vrai sens de ce qui était devenu l'objet de disputes avec la permission de Dieu, car il dirige ceux qu'il veut vers le chemin droit.

210. Croyez-vous entrer dans le paradis sans avoir éprouvé les maux qu'ont éprouvés ceux qui vous ont précédés? Les malheurs et les calamités les atteignirent; ils furent ballottés par l'adversité au point que le prophète et ceux qui croyaient avec lui s'écrièrent : Quand donc arrivera le secours de Dieu? — Le secours du Seigneur n'est-il pas proche?

211. Ils t'interrogeront comment il faut faire l'aumône. Disleur : Il faut secourir les parents, les proches, les orphelins, les pauvres, les voyageurs. Le bien que vous ferez sera counu de Dieu.

212. On vous a prescrit la guerre, et vous l'avez prise en aversion.

213. Il se peut que vous ayez de l'aversion pour ce qui vous est avantageux, et que vous aimiez ce qui vous est nuisible. Dieu le sait; mais vous, vous ne le savez pas.

214. Ils t'interrogeront sur le mois sacré, sur la guerre dans ce mois. Dis-leur : La guerre dans ce mois est un péché grave; mais se détourner de la voie de Dieu2, ne point croire en lui et à l'ora

1 Par les faveurs de Dieu il faut entendre ici les versets du Koran. Mahomet annonce le châtiment éternel à oeux qui dénaturent ou altèrent ses versets. 'C'est-à-dire éviter de combattre pour la cause de Dieu

toire sacré, chasser de son enceinte ceux qui l'habitent, est un péché encore plus grave. La tentation de l'idolâtrie est pire que le carnage '. Les infidèles ne cesseront point de vous faire b guerre tant qu'ils ne vous auront pas fait renoncer à votre religion, s'ils le peuvent. Mais ceux d'entre vous qui renonceront à leur religion et mourront en état d'infidélité, ceux-là sont les hommes dont les œuvres seront en pure perte dans cette vie et dans l'autre : ce sont les hommes voués au feu, et ils y demeureront éternellement.

215. Ceux qui abandonnent leur pays et combattent dans le sentier de Dieu peuvent espérer sa miséricorde, car il est indulgent et miséricordieux.

216. Ils t'interrogeront sur le vin et le jeu. Dis-leur : Dans l'un comme dans l'autre il y a du mal et des avantages pour les hommes , mais le mal l'emporte sur les avantages qu'ils procurent. Ils t'interrogeront aussi sur ce qu'ils doivent dépenser en largesses.

217. Réponds-leur : Donnez votre superflu. C'est ainsi que Dieu vous explique ses signes2, afin que vous méditiez

218. Sur ce monde et sur l'autre. Ils t'interrogeront sur les orphelins. Dis-leur : Leur faire du bien est une belle action.

219. Dès que vous vous mêlez à eux, ils sont vos frères : Dieu sait distinguer celui qui fait le mal de celui qui fait le bien3. Il peut vous affliger s'il le veut, car il est puissant et sage.

220. N'épousez point les femmes idolâtres tant qu'elles n'auront pas cru. Une esclave croyante vaut mieux qu'une femme libre idolâtre, quand même celle-ci vous plairait davantage. Ne donnez point vos filles aux idolâtres tant qu'ils n'auront pas cru. Un esclave croyant vaut mieux qu'un incrédule libre, quand même il vous plairait davantage.

221. Les infidèles vous appellent au feu, et Dieu vous invite au paradis et au pardon s'il le veut; il explique ses enseignements aux hommes, afin qu'ils les méditent.

222. Ils t'interrogeront sur les régles des femmes. Dis-leur: C'est un inconvénient. Séparez-vous de vos épouses pendant ce temps, et n'en approchez que lorsqu'elles seront purifiées. Lorsqu'elles seront purifiées, voyez-les comme Dieu vous l'a ordonné. II aime ceux qui se repentent, il aime ceux qui cherchent à se conserver purs.

'Le mol tenlalion signifie aussi désordre, anarchie, et ce dernier sens peut être fort bien ici à sa place; mais en adoptant avec les commentateurs le sens de tentation, il faut ajouter de l'idolâtrie.

'Ou versets du Koran.

'Mot a mot : celui qui corrompt d'avec celui qui améliore.

223. Vos femmes sont votre champ. Allez à votre champ comme vous voudrez ', mais faites auparavant quelque chose en faveur de vos âmes2. Craignez Dieu, et sachez qu'un jour vous serez en sa présence. Et toi, ô Mohammed I annonce aux croyants d'heureuses nouvelles.

224. Ne prenez pas Dieu pour point de mire quand vous jurez d'être vertueux, de craindre Dieu, et d'établir la concorde parmi les hommes. Il sait et entend tout3.

225. Dieu ne vous punira point pour une méprise dans vos serments; il vous punira pour les œuvres de vos cœurs. Il est clément et miséricordieux.

226. Ceux qui s'abstiennent de leurs femmes auront un délai de quatre mois pour réfléchir et ne pas se séparer à la légère de leurs femmes. Si pendant ce temps-là ils reviennent à elles, Dieu est indulgent et miséricordieux.

227. Si le divorce est fermement résolu, Dieu sait et entend tout.

228. Les femmes répudiées laisseront écouler le temps de trois menstrues avant de,se remarier. Elles ne doivent point cacher ce que Dieu a créé dans leur sein, si elles croient en Dieu et au jour dernier. Il est plus équitable que les maris les reprennent quand elles sont dans cet état, s'ils désirent le bien. Les femmes à l'égard de leurs maris, et ceux-ci à l'égard de leurs femmes, doivent se conduire honnêtement. Les maris ont le pas sur leurs femmes4. Dieu est puissant et sage.

229. La répudiation peut se faire deux fois3. Gardez-vous votre

1 Voici comment les cqmmentateurs entendent ce passage : « Venite ad agrum » vestrum quomodocunque volueritis, id est stando, sedendo, jacendo à parte > anteriori seu posteriori. Juitei enim dicebant : Qui coierit cum uiore sua in » vase quidem anteriori, sed à parte postica, procreabit filium sagaciorem et » ingeniosiorem. »

* Par ces mots, Mahomet recommande aux croyants de faire quelque acte de dévolion ou de charité avant de voir leurs femmes.

'Prendre Dieu pour point de mire, veut dire l'invoquer et se servir de son nom. Les commentateurs cependant pensent qu'il faut lire : Quand vous jurez de n'être point justes, vertueui, etc.; car, disent-ils, les Arabes idolâtres avaient coutume de jurer qu'ils ne feront pas telle bonne action. Mahomet a, du reste, recommandé de rétracter son serment toutes les fois qu'on croit faire mieux en ne le tenant pas.

'Mot à mot : ont un degré au-dessus, c'est-à-dire leur sont supérieure. Voy. IV, 38.

• Sans entraîner d'autre conséquence que de reprendre simplement sa femme.

« PrécédentContinuer »