Images de page
PDF

t'élève à moi, qui le délivre des infidèles, qui place ceux qui te suivront au-dessus de ceux qui ne croient pas, jusqu'au jour de la résurrection. Vous retournerez tous à moi, et je jugerai entre vous au sujet de vos différends.

49. Je punirai les infidèles d'un châtiment cruel dans ce monde et dans l'autre. Ils ne trouveront nulle part de secours.

50. Ceux qui croient et font le bien, Dieu leur donnera la récompense, car il n'aime pas les injustes.

5t. Voilà les enseignements et les sages avertissements que nous te récitons.

52. Jésus est aux yeux de Dieu ce qu'est Adam. Dieu le forma de poussière, puis il dit : Sois; et il fut.

53. Ces paroles sont la vérité qui vient de ton Seigneur. Gardetoi d'en douter.

54. A ceux qui disputeront avec toi à ce sujet, depuis que tu en as reçu la connaissance parfaite, réponds : Venez, appelons nos. enfants et les vôtres, nos femmes et les vôtres, venons nous et vous, et puis adjurons le Seigneur chacun de notre côté, et appelons sa malédiction sur les menteurs •.

à l'expiration du terme de leur vie. Les commentateurs, embarrassés de ce passage, qui est en contradiction avec l'opinion que Jésus-Christ n'est pas mort, mais que Dieu mit a sa place un autre individu, pensent que ce mot, quoique placé le premier dans le texte, doit, quant au sens, suivre les autres dans cet ordre : Je t'élèverai à moi, et à la fin je te ferai mourir tout comme le» autres hommes. Quelques commentateurs croient que Jésus était réellement mort avant son assomption pendant trois heures seulement, mais non point crucilié par les Juifs. On peut cependant expliquer ce passage des deux manières suivantes. Le mot motewaffi veut dire littéralement, en parlant de Dieu, celui qui reçoit chet soi, sous-entendu à l'expiration du terme de la vie, par conséquent, appliqué aux hommes en général, qui fait mourir; mais il n'implique pas rigoureusement et littéralement l'idée de la mort. La seconde manière d'interpréter ce passage est celle-ci : En supposant que le mot motewaffi ne puisse jamais être employé qu'avec l'idée de faire mourir, le mot n'étant pas au futur mais au participe (ainsi que nous l'avons traduit pour être plus près du texte), Mahomet aurait eu soin d'établir ici que Jésus-Cluist est homme, qu'il n'est pas immortel, que sa vie est au pouvoir de Dieu, et alors il lui importait peu si les mots se suivaient dans l'ordre des temps ou non.

1 Ce passage fait allusion à la dispute que les chrétiens du Nedjran (pays de l'Arabie), ayant à leur tête leur évèque Abou-Harelh, avaient engagée avec Mahomet au sujet de la Passion de Jésus-Christ. On se donna rendez-vous le lendemain. Mahomet amena sa fille Fatima, son gendre Ali avec leurs deux lils Hassan et Houssein. Les commentateurs disent que lorsque les chrétiens, arrivés à l'endroit convenu, virent Mahomet agenouillé prier Dieu avec ferveur, ils perdirent contenance, renoncèrent a la dispute qui pouvait entraîner leur défaite, et se retirèrent, en s'engageant à devenir tributaires de Mahomet. Le passage en question, connu sous le nom île mobahelelt, d'une grande importance chex tous les musulmans, l'est encore plus particulièrement chez les chiites (paitisans d'AH), parce que Mahomet, ayant amené Fatima, Ali, Hassan et Houssein, emploie'les mots nos âmes et les vôtres (que nous avons traduits par nous et vous), ce qui sert à établir l'intime union et l'inséparabiliié de Mahomet et de sa famille.

55. Ce que je vous prêche est la vérité même. Il n'y a point d'autres dieux que Dieu; il est le Puissant, le Sage.

56. S'ils tergiversent, certes Dieu connaît les méchants.

57. Dis aux Juifs et aux Chrétiens : O gens des Ecritures! venez entendre un seul mot; que tout soit égal entre nous et vous; convenons que nous n'adorerons que le Dieu unique, et que nous ne lui associerons quoi que ce soit, et que nous ne chercherons pas les uns parmi les autres des seigneurs à côté de Dieu. S'ils s'y refusent, dites-leur : Vous êtes témoins vous-mêmes que nous nous résignons entièrement à la volonté de Dieu.

58. O vous qui avez reçu les Ecritures! pourquoi disputezvous au sujet d'Abraham? Le Pentateuque et l'Evangile n'ont été envoyés d'en haut que longtemps après lui. Ne le comprendrezvous donc jamais?

59. Vous qui disputez des choses dont vous êtes instruits, pourquoi cherchez-vous à disputer sur celles dont vous n'avez aucune connaissance? Dieu sait, mais vous, vous ne savez pas.

60. Abraham n'était ni juif ni chrétien; il était pieux et résigné à la volonté de Dieu, et il n'étai pas du nombre des idolâtres.

64. Ceux qui tiennent le plus de la croyance d'Abraham sont ceux qui le suivent. Tel est le prophète (Moliammed) et les croyants. Dieu est le protecteur des tidèles.

6!. Une partie de ceux qui ont reçu les Ecritures désireraient vous égarer; mais ils n'égarent qu'eux-mêmes, et ils ne le sentent pas.

63. O vous qui avez reçu les Ecritures ! pourquoi ne croyez-vous pas aux signes du Seigneur quand vous en avez été témoins?

64. O vous qui avez reçu les Ecritures! pourquoi revêtez-vous la vérité de la robe du mensonge? pourquoi la cachez-vous, vous qui la connaissez?

65. Une partie de ceux qui ont reçu les Ecritures ont dit. Croyez au Livre envoyé aux croyants (mahométans) le matin, et rejetez leur croyance le soir; de cette manière ils abandonneront leur religion.

66. N'ajoutez foi qu'à ceux qui suivent votre religion. Dis-leur:

La vraie direction est celle qui vient de Dieu; elle consiste en ce que les autres participent à la révélation qui vous a d'abord été donnée. Disputeront-ils avec vous devant le Seigneur? Dis-leur: Les faveurs sont dans les mains de Dieu ; il les accorde à qui il veut. Il est immense et savant.

67. 11 accordera sa miséricorde à qui il voudra. 11 est maître de faveurs immenses.

68. Parmi ceux qui ont reçu les Ecritures, il y en a à qui tu peux confier un talent1, et qui te le rendront intact; il y en a d'autres qui ne te restitueront pas le dépôt d'un dinar, si tu ne les y contrains.

69. Ils agissent ainsi parce qu'ils disent : Nous ne sommes tenus à rien envers les ignorants2. lis prêtent sciemment un mensonge à Dieu.

70. Celui qui remplit ses engagements et craint Dieu, saura que Dieu aime ceux qui le craignent.

71. Ceux qui pour le pacte avec Dieu et pour leurs serments achètent un objet de valeur infime, n'auront aucune part dans la vie future. Dieu ne leur adressera pas une seule parole, il ne jettera pas un seul regard sur eux au jour de la résurrection, il ne les absoudra pas; un châtiment douloureux leur est destiné.

72. Quelques-uns d'entre eux torturent les paroles des Ecritures avec leurs langues, pour vous faire croire que ce qu'ils disent s'y trouve réellement. Non, ceci ne fait point partie des Ecritures. Ils disent : Ceci vient de Dieu. Non, cela ne vient point de Dieu. Ils disent de» mensonges sur Dieu, et ils le savent.

73. Convient-il que l'homme à qui Dieu a donné le Livre et la sagesse et le don de prophétie, dise aux hommes : Soyez mes adorateurs en même temps que ceux de Dieu s? Non, soyez les adorateurs de Dieu, puisque vous connaissez le Livre et que vous l'étudiez.

74. Dieu ne vous commande de prendre ni les anges ni les prophètes pour maîtres 4. Vous ordonnerait-il de vous faire incrédules

1 Nous traduisons par talent le mot arabe kintar, qui valait mille dinars ou pièces d'or.

'Parles ignorants on entend les Arabes idolâtres. Le verset s'adresse aui juifs, qui passaient pour être de mauvaise foi dans leurs rapports avec les homme» d'une autre religion.

'Mahomet parle ici des chrétiens, qui, d'après lui, prêtent à Jésus, Gis de Marie, simple mortel, un langage que, comme prophète et sincère adorateur de Dieu, il n'aurait jamais pu tenir.

'C'est-à-dire, de les adorer et de les appeler 'rabb, maître, seigneur, ce qui n'est dû qu'à Dieu seul.

après que vous avez résolu d'être résignés à la volonté de Dieu (musulmans).

75. Lorsque Dieu reçut le pacte des prophètes, il leur dit: Voici le Livre et la sagesse que je vous donne. Un prophète viendra un jour confirmer ce que vous recevez. Croyez en lui et aidez-le de tout votre pouvoir. Y consentez-vous et acceptez-vous le pacte à cette condition? Ils répondirent : Nous y consentons. — Soyez donc témoins, reprit le Seigneur, et moi je suis aussi un des témoins comme vous.

76. Quiconque, après cet engagement, chercherait à s'y soustraire, serait du nombre des pervers.

77. Désirent-ils une autre religion que celle de Dieu, pendant que tout ce qui est dans les cieux et sur la terre se soumet à ses ordres de gré ou de force, et que tout doit un jour retourner à lui?

78. Dis : Nous croyons en Dieu, à ce qu'il nous a envoyé, à ce qu'il a révélé à Abraham, Ismaël, Jacob, et aux douze tribus; nous croyons aux livres saints que Moïse, Jésus et les prophètes ont reçus du ciel; nous ne mettons aucune différence entre eux, nous sommes résignés à la volonté de Dieu (nous sommes musulmans.)

79. Quiconque désire un autre culte que la résignation à la volonté de Dieu (islam), ce culte ne sera point reçu de lui, et il sera dans l'autre monde du nombre des malheureux.

80. Comment Dieu dirigerait-il dans le sentier droit ceux qui, après avoir cru et rendu témoignage à la vérité de l'apAtre, après avoir été témoins des signes, retournent à l'infidélité? Dieu ne conduit point les pervers.

81. Leur récompense sera la malédiction de Dieu, des anges et de tous les hommes.

82. Ils en seront éternellement couverts. Leur supplice ne s'adoucira point, et Dieu ne jettera pas un seul regard sur eux.

83.11 n'en sera pas de même de ceux qui reviendront au Seigneur par leur repentir et qui feront le bien, car Dieu est indulgent et miséricordieux.

84. Ceux qui redeviennent infidèles après avoir cru, et qui ne font ensuite qu'accroître leur infidélité, le repentir de ceux-là ne sera point accueilli, et ils resteront dans l'égarement.

85. Pour ceux qui sont infidèles et meurent infidèles, autant d'or que la terre en peut contenir ne saurait les racheter du châtiment cruel. Ils n'auront point de défenseur.

86. Vous n'atteindrez à la piété parfaite que lorsque vous aurez fait l'aumône de ce que vous chérissez le plus. Tout ce que vous aurez donné, Dieu le saura.

87. Toute nourriture était permise aux enfants d'Israël, excepté celle qu'Israël (Jacob) s'était interdite ' lui-même, avant que le Pentateuque fût venu. Dis-leur : Apportez le Pentateuque, et lisez si vous êtes sincères.

88. Quiconque forge des mensonges sur le compte de Dieu, est du nombre des injustes.

89. Dis-leur : Dieu ne dit que la vérité. Suivez donc la religion d'Abraham, qui était pieux et n'associait point d'autres êtres à Dieu.

90. Le premier temple qui ait été fondé parmi les hommes est celui de Becca2. Il a été fondé pour être béni elpour servir de direction aux humains.

91 ., Vous y verrez des traces de miracles évidents. Là est la station d'Abraham3. Quiconque entre dans son enceinte est à l'abri de tout danger. En faire le pèlerinage, est un devoir envers Dieu pour quiconque est en état de le faire.

92. Quant aux infidèles , qu'importe? Dieu peut se passer de l'univers entier.

93. Dis à ceux qui ont reçu les Ecritures : Pourquoi refusezvous de croire aux signes de Dieu ? Il est témoin de vos actions.

94. Dis-leur : O vous quj avez reçu les Ecritures! pourquoi repoussez-vous les croyants du sentier de Dieu ? Vous voudriez le rendre tortueux, et cependant vous le connaissez. Mais Dieu n'est point inaltentif à ce que vous faites.

95. O croyants! si vous écoutez quelques-uns d'entre ceux qui ont reçu les Ecritures, ils vous feront devenir infidèles.

96. Mais comment pourriez-vous redevenir infidèles, lorsqu'on vous récite les signes de Dieu, lorsque son envoyé est au milieu de vous? Celui qui s'attache fortement à Dieu sera dirigé dans la droite voie.

97. O croyants! craignez Dieu comme il mérile d'être craint, et ne mourez pas sans vous être résignés à la volonté de Dieu [sans devenir musulmans).

98. Attachez-vous tous fortement à Dieu et ne vous séparez jamais de lui; et souvenez-vous de ses bienfaits lorsque, ennemis que

'Jacob se serait interdit la chair de chameau, qu'il aimait cependant.

'Becca est le nom de la Mecque.

1 Sur la station d'Abraham, vovez chapitre II, verset 119.

« PrécédentContinuer »