Images de page
PDF

ils y resteront éternellement, en vertu d'une promesse vraie de Dieu. Et qui est plus vrai dans ses paroles que Dieu?

122. Cela ne saurait être selon votre fantaisie, ni selon la fantaisie des hommes des Écritures. Quiconque aura fait le mal sera rétribué par le mal, et ne trouvera aucun patron ni aucune assistance contre Dieu.

123. Hommes ou femmes, ceux qui pratiqueront les bon ne* œuvres, et qui seront en même temps croyants, entreront dans le paradis et ne seront fraudés du plus petit brin de récompense.

124. Qui professe une plus belle religion que celui qui s'est abandonné tout errtier à Dieu, qui fait le bien et suit la croyance d'Abraham en toute sincérité? Dieu a pris Abraham pour ami.

125. A Dieu appartient tont ce qui est dans les cieux et sur la terre. Il environne tout.

126. Ils te consulteront au sujet des femmes. Dis-leur : Dieu vous a instruits là-dessus; on vous lit dans le Livre (le Koran) des préceptes relatifs aux orphelines, à qui vous ne donnez pas ce qu'on vous a prescrit, et que vous refusez d'épouser '. Il vous instruit relativement aux enfants faibles1; il vous prescrit d'agir en toute équité avec les orphelins. Vous ne ferez aucune bonne action qui soit inconnue de Dieu.

127. Si une femme craint la violence de son mari ou son aversion pour elle, il n'y a pas de mal à s'arrangers; la paix est un grand rjien. Les âmes des hommes sont livrées à l'avarice; si vous êtes bienfaisants et si vous craignez Dieu, il sera instruit de vos actions.

128. Vous ne pourrez jamais traiter également toutes vos femmes, quand même vous le désireriez ardemment. Gardez-vous donc de suivre entièrement la pente, et d'en laisser une comme en suspens4; mais si vous êtes généreux et si vous craignez Dieu, il est indulgent et miséricordieux.

129. Si les deux époux se séparent, Dieu est assez riche pour compenser à l'un et à l'autre leur séparation '. Il est immense et sage.

'Le sens du texte est ici très-douteui, à cause de la particule an qui, surtout dans le Koran, s'emploie pour l'affirmative comme pour la négative. On peut donc traduire : à qui «ou« ne donnez pas... et que vous refusez d'épouser, ou bien: i qui Tous ne donnez pas... et que Tous voulez épouser.

* Aux enfants sans protection ou en bas âge.

'C'est-à-dire la femme peut abandonner à son mari la dut entière, ou une portion, pour se le concilier.

'L'homme qui a plus d'une femme ne doit pas se laisser tellement entraîner par son amour pour l'une qu'il néglige tout à fait l'autre. A ce sujet, Mahomet a dit : « Celui qui a deui femmes et penche entièrement pour l'une d'elles, paraîtra tu jour de la résurrection avec des fesses inégales. »

130. A lui appartient ce qui est dans les cieux et sur la terre. Nous avons déjà recommandé à ceux qui ont reçu les Ecritures avant vous, ainsi qu'à vous-mêmes, de craindre Dieu et de n'être point incrédules. Si vous l'êtes, sachez que tout ce qui est dans les cieux et sur la terre lui appartient. Il est riche et plein de gloire.

131. A lui appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Le patronage de Dieu suffit.

132. O hommes I s'il veut, il peut vous faire disparaître et créer d'autres hommes à votre place. Certes, Dieu est assez puissant pour le faire.

133. Quelqu'un désire-t-il la récompense de ce monde? La récompense de ce monde, comme celle de l'autre, est auprès de Dieu. Il entend et voit tout.

134. O croyants I soyez stricts observateurs de la justice quand vous témoignez devant Dieu, dussiez-vous témoigner contre vousmêmes, contre vos parents, contre vos proches, vis-à-vis du riche ou du pauvre. Dieu est plus près que vous du riche et du pauvre. Ne suivez point vos passions, de peur de dévier. Si vous refusez voire témoignage, si vous vous abstenez, sachez que Dieu est instruit de ce que vous faites.

135. O croyants I croyez eu Dieu, en son apôtre, au Livre qu'il lui a envoyé, aux Ecritures descendues avant lui. Celui qui ne croit pas en Dieu, en ses anges, à ses livres, à ses apôtres et au jour dernier, est dans un égarement lointain.

136. Ceux qui crurent et retournèrent à l'infidélité, puis crurent de nouveau, et ensuite redevinrent infidèles et puis accrurent leur infidélité, Dieu ne pardonnera pas à ceux-là „ il ne les conduira pas dans le chemin droit.

137. Annonce aux hypocrites un supplice douloureux;

138. A ces hypocrites qui cherchent leurs amis parmi les infidèles plutôt que parmi les croyants : est-ce pour en acquérir de l'honneur? LMionneur tout entier appartient à Dieu.

139. On vous a déjà révélé dans le Koran que, lorsque vous êtes là pour écouter les signes de Dieu, on n'y croit pas; on les prend en dérision. Gardez-vous donc de vous asseoir avec les inlidèles, jusqu'à ce qu'ils parlent sur un autre sujet; autrement vous deviendriez leurs semblables. Dieu réunira ensemble les hypocrites et les infidèles dans la géhenne.

1 C'est-à-dire, il fera trouver au mari une femme qui lui plaira mieui, et à la femme uu autre m«ri qui remplacera la perte de celui qui l'a répudiée.

n0. Ce sont ceux qui attendent les événements. Si Dieu vous accorde la victoire, ils disent : Ne sommes-nous pas avec vous? Si ce sont les infidèles qui ont du succès, ils disent à ceux-ci: N'avions-nous pas le dessus, et ne vous avons-nous pas protégés contre les croyants? Dieu jugera entre vous au jour de la résurrection. 11 ne donnera pas aux infidèles l'avantage sur les croyants.

141. Les hypocrites cherchent à tromper Dieu; c'est Dieu qui les trompera le premier. Quand ils se disposent à faire la prière, ils le font avec nonchalance; ils en font étalage devant les hommes, mais ils ne pensent que très-peu à Dieu,

142. Flottant entre l'un et l'autre, n'appartenant ni à ceux-ci ni à ceux-là. Mais celui que Dieu égare ne trouvera pas la roule.

143. O croyants I ne prenez point d'amis parmi les infidèles plutôt que parmi les croyants. Voulez-vous fournir à Dieu un argument contre vous, un argument irréfragable?

144. Les hypocrites seront au plus bas degré du feu, et tu ne leur verras pas de protecteur.

145. Mais ceux qui se seront convertis et corrigés, qui se seront fermement attachés a Dieu et montrés sincères dans leur foi, seront de nouveau avec les croyants. Or, Dieu décernera aux croyants une récompense magnifique.

146. Pourquoi Dieu vous infligerait-il le châtiment, si vous êtes reconnaissants et si vous avez cru? Dieu est reconnaissant et il sait tout.

147. Dieu n'aime point que l'on divulgue le mal, à moins qu'on ne soit victime de l'oppression. Dieu entend et sait tout.

148. Soit que vous divulguiez le bien ou que vous le cachiez, soit que vous pardonniez le mal, Dieu est indulgent et puissant.

149. Ceux qui ne croient pas en Dieu et à ses apôtres, ceux qui veulent séparer Dieu de ses apôtres, qui disent : Nous croyons aux uns, mais nous ne croyons pas aux autres (ils cherchent à prendre un terme moyen),

150. Ceux-là sont véritablement infidèles. Nous avons préparé pour les infidèles un supplice ignominieux.

151. Ceux qui croient en Dieu et en ses apôtres, et ne mettent point de distinction entre aucun d'eux, obtiendront leur récompense. Dieu est indulgent et miséricordieux.

152. Les hommes des Ecritures te demanderont de leur faire descendre un livre du ciel. Ils avaient demandé à Moïse quelque chose de plus, ils lui disaient : Fais-nous voir Dieu distinctement; mais une tempête terrible fondit sur eux en punition de leur méchanceté. Puis ils prirent pour l'objet de leur adoration le veau, bien que des signes évidents leur fussent déjà venus. Mais nous leur pardonnâmes, et nous avons donné à Moïse des preuves évidentes.

153. Nous élevâmes au-dessus de leurs têtes le mont Sinai pour gage de notre alliance, et nous leur dîmes : Entrez dans la porte de la ville en vous prosternant devant le Seigneur; ne transgressez point le sabbat. Nous avons conclu avec eux un pacte solennel.

154. Mais ils ont violé leur pacte, ils ont nié les signes de Dieu, ils ont mis injustement à mort les prophètes, ils ont dit : Nos cœurs sont incirconcis. Oui, Dieu a mis le sceau sur leurs cœurs. Ils sont infidèles; il n'y en a qu'un petit nombre qui croient.

155. Ils n'ont point cru à Jésus; ils ont inventé contre Marie un mensonge atroce.

156. Ils disent : Nous avons mis à mort le Messie, Jésus fils de Marie, l'envoyé de Dieu. Non, ils ne l'ont point tué, ils ne l'ont point crucifié; un homme qui lui ressemblait fut mis à sa place, et ceux qui disputaient là-dessus ont été eux-mêmes dans le doute. Ils ne le savaient pas de science certaine, ils ne faisaient que suivre une opinion. Ils ne l'ont point tué réellement. Dieu l'a élevé à lui, et Dieu est puissant et sage.

157.11 n'y aura pas un seul homme, parmi ceux qui ont eu foi dans les Écritures, qui ne croie en lui avant sa mort'. Au jour de la résurrection, il (Jésus) témoignera contre eux.

158. Pour prix de leur méchanceté, et parce qu'ils détournent les autres du sentier de Dieu, nous leur avons interdit des aliments délicieux qui leur avaient été d'abord permis.

159. Parce qu'ils exercent l'usure qui leur a été défendue, parce qu'ils dévorent, le bien des autres en choses vaines 2, nous avons préparé aux infidèles un châtiment douloureux.

160. Mais les hommes de science solide parmi eux3, ainsi que les croyants qui croient à ce qui a été révélé à toi et avant toi, ceux qui observent la prière, qui font l'aumône, qui croient en Dieu et au jour dernier, à tous ceux-là nous accorderons une récompense magnifique.

'II y a Sans le texte un vague occasionne par l'emploi du pronom relatif, avant ta mort. Les uns pensent que Mahomet a toulu dire que tout chrétien ou juif interrogé à son agonie par l'ange avouera qu'il croit à Jésus. D'autres pensent que le pronom se rapporte à Jésus, qui doit encore revenir sur la terre pour tuer l'antechrist et mourir. Alors tout l'univers croira en lui.

'En cadeaux destinés à corrompre les juges ou à d'autres usages.

1 Ceci se rapporte à quelques juifs versés dans les Écritures et amis de Mahomet, quoique n'ayant point embrassé sa nouvelle religion.

161. Nous t'avons donné la révélation, comme nous l'avions donnée à Noé et aux prophètes qui ont vécu après lui. Nous l'avons donnée à Abraham, à Ismaël, à Isaac et à Jacob, aux douze tribus, à Jésus, à Job, à Jonas, à Aaron, à Salomon, et nous avons donné les psaumes à David.

162. Il y eut des envoyés que nous t'avons déjà fait connaître précédemment; il y en eut dont nous ne te parlerons pas. Dieu a adressé réellement la parole à Moïse.

163. Il y eut des envoyés chargés d'annoncer et d'avertir, afin que les hommes n'aient aucune excuse devant Dieu après la mission des apôtres. Dieu est puissant et sage.

164. Dieu lui-même est témoin de ce qu'il t'a envoyé dans sa science; les anges en sont témoins. Mais Dieu est un témoin suffisant.

165. Ceux qui ne croient pas, qui détournent les autres du sentier de Dieu, sont dans une fausse route bien éloignée deJa vraie.

166. Ceux qui ne croient pas et agissent avec iniquité, Dieu ne leur pardonnera pas, il ne leur montrera pas le chemin;

167. Si ce n'est le chemin de la géhenne, où ils demeureront éternellement; ce qui est facile à Dieu.

168. O hommes! un apôtre vous apporte la vérité de la part de votre Seigneur. Croyez donc; ceci vous sera plus avantageux: mais, si vous restez incrédules, tout ce qui est dans les cieux et sur la (erre lui appartient, et il peut se passer de vous. Il est savant et sage.

169. O vous qui avez reçu les Ecritures! dans votre religion, ne dépassez pas la juste mesure ', ne dites de Dieu que ce qui est vrai. Le Messie , Jésus, fils de Marie, est l'apôtre de Dieu et son verbe qu'il jeta dans Marie; il est un esprit venant de Dieu. Croyez donc en Dieu et à ses apôtres, et ne dites point : Il y a trinité. Cessez de le faire. Ceci vous sera plus avantageux; car Dieu est unique. Gloire à lui; comment aurait-il un fils? A lui appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Son patronage suffit; il suffit d'avoir Dieu pour patron.

170. Le Messie ne dédaigne pas d'être lé serviteur de Dieu, pas plus que les anges qui approchent Dieu.

171. Quant à ceux qui dédaignent d'adorer Dieu, qui s'enflent d'orgueil, Dieu les rassemblera tous devant lui.

172. Ceux qui croient et pratiquent les bonnes œuvres, Dieu

• Cela veul dire : Vous, juifs, ne rerusez pas de croire à la mission de Jésus, et Tous, chrétiens, ne le regardez pas comme Dieu ; renfermez-TOUs dans lerrai.

« PrécédentContinuer »