Images de page
PDF
ePub

JOURNAL

DES SAVANTS.

BUREAU DU JOURNAL DES SAVANTS.

M. ABBATucci, garde des sceaux, ministre de la Justice, président.

M. LEBRUN, de l'Institut, Académie française, secrétaire du bureau.
M. QUATREMÈRE, de l'Institut, Académie des inscriptions et belles-

lettres. Assistants. . M. Naudet, de l'Institut, secrétaire perpétuel de l'Académie des ins

criptions et belles lettres et membre de l'Académie des sciences

morales et politiques. M. GIRAUD, de l'Institut, Académie des sciences morales et politiques.

M. Biot, de l'Institut, Académie française, Académie des sciences,

et membre libre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres. M. Cousin, de l'Institut, Académie française et Académie des sciences

morales et politiques. M. CHEVREUL, de l'Institut, Académie des sciences. M. FLOURENS, de l'Institut, Académie française, et secrétaire perpé

tuel de l'Académie des sciences.
M. Villemain, de l'Institut, secrétaire perpétuel de l'Académie fran-

çaise et membre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres.
M. Patin, de l'Institut, Académie française.
M. MAGNIN, de l'Institut, Académie des inscriptions et belles-lettres.
M. MIGNET, de l'Institut, Académie française, et secrétaire perpétuel

AUTEURS...

de l'Académie des sciences morales et politiques. M. Hase, de l'Institut, Académie des inscriptions et belles-lettres. M. Vitet, de l'Institut, Académie française et Académie des inscrip

tions et belles-lettres. M. BARTHÉLEMY SAINT-HILAIRE, de l'Institut, Académie des sciences

morales et politiques. M. LITTRÉ, de l'Institut, Académie des inscriptions et belles-lettres.

[merged small][merged small][graphic][ocr errors][merged small][merged small][merged small]
[ocr errors]

Comp. Set Hiersemann 10-3'&G 13153

JOURNAL

DES SAVANTS.

JANVIER 1857.

1. MÉMOIRE SUR DES OBSERVATIONS PLANÉTAIRES, consignées dans

quatre tablettes égyptiennes en écriture démotique, par M. Henri

Brugsch. Berlin, 1856. 2. RESULTS DERIVED, etc. Résultats conclus de l'examen d'un certain

nombre de lieux des cinq planètes principales, consignés sur quatre tablettes antiques trouvées en Égypte, et détermination de l'époque à laquelle ces tablettes se rapportent, par Williams Ellis, l'un des assistants attachés à l'Observatoire royal de Greenwich; communiqués à la Société astronomique de Londres le 13 juin 1856, et

insérés au tome XXV de ses Mémoires. 3. NOTE SUR LES NOMS ÉGYPTIENS DES CINQ PLANÈTES PRINCI

PALES, par M. le vicomte E. de Rougé, membre de l'Institut. Paris, 1856.

DEUXIÈME ET DERNIER ARTICLE!.

Dans l'article précédent, j'ai fait connaître la nature du document égyptien découvert et traduit par M. Brugsch. J'ai rendu compte de l'analyse astronomique à laquelle M. Ellis la soumis, analyse qui a pleinement confirmé les idées que M. Brugsch avait émises, tant sur sa contexture, que sur l'époque où il a été composé. Ces études faites à des points de vue divers, s'accordent à mettre hors de doute

1

Voyez, pour le premier article, le cahier de décembre 1856, page 705.

« PrécédentContinuer »