Annuaire historique, Volume 3

Couverture
Société de l'histoire de France, 1838
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 54 - Le nom de l'éditeur sera placé en tête de chaque volume. Aucun volume ne pourra paraître sous le nom de la Société sans l'autorisation du Conseil, et s'il n'est accompagné d'une déclaration du Commissaire responsable, portant que le travail lui a paru mériter d'être publié. Le Commissaire responsable soussigné...
Page 53 - Le Conseil désigne les ouvrages à publier, et choisit les personnes les plus capables d'en préparer et d'en suivre la publication. Il nomme, pour chaque ouvrage à publier, un Commissaire responsable, chargé d'en surveiller l'exécution. Le nom de l'éditeur sera placé en tête de chaque volume.
Page 55 - Comité des fonds, accompagné des pièces de dépense dûment visées par lui; ces mandats rappellent les délibérations du Conseil par lesquelles les dépenses ont été autorisées. Le trésorier n'acquitte aucune dépense, si elle n'a été préalablement autorisée par le Conseil et ordonnancée par le Comité des fonds.
Page 109 - A la fin de la seconde race, les grands vassaux de la couronne , qui se partageaient a eux seuls presque toutes les terres du royaume, étaient les ducs de France , de Bourgogne, de Normandie et d'Aquitaine; les comtes de Toulouse , de Flandre, et ceux de Vermandois, auxquels succédèrent les comtes de Champagne. Le Roi ne possédait plus que le petit territoire dont Reims et Laon étaient les villes principales , et qui s'étendait entre la Meuse, la Marne , l'Oise, sans même atteindre , vers...
Page 150 - En octobre 1620, Louis XIII réunit le conseil souverain de Béarn, créé par Henri d'Albret, roi de Navarre, en 1519, et la chancellerie de Navarre, instituée par le même prince en 1520, les érigea en parlement, et en fixa le...
Page 135 - Le mot parlement, dans son acception primitive , signifiait, pourparler, conférence; il se disait des réunions de bourgeois (de là , parloir) et même des conciliabules de paysans révoltés*, tout aussi bien que des assemblées de prélats et de barons , qui , sous la...
Page 161 - Nous avons indiqué sommairement les attributions des chambres des comptes en général. Celle de Paris avait des pouvoirs spéciaux, qu'elle exerçait exclusivement aux autres chambres du royaume. Elle recevait...

Informations bibliographiques