L'Année littéraire, ou, Suite des lettres sur quelques écrits de ce temps, Volume 8

Couverture
1776
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 246 - Par exemple, une jeune fille qui fe fent preflee du defir de trouver un époux, ne mange en fe couchant qu'un gâteau fort falé, & s'abftient de boire. Elle met enfuite fous fon chevet trois pelotons de fil, un blanc, un noir, & un rouge. Ces préparatifs étant faits, l'homme qu'elle voit en fonge & qui lui apporté à boire, eft celui qu'elle doit époufer.
Page 246 - LITTERAIRE. un époux , ne mange en fe couchant qu'un gâteau fort falé , & s'abftient de boire. Elle met enfuite fous fon chevet trois pelotons de fil , un blanc, un noir , & un rouge. Ces préparatifs étant faits , l'homme qu'elle voit en fonge & qui lui apporte à boire , eft celui qu'elle doit époufer. Dès qu'elle s'éveille, elle prend un peloton au hafard : le noir défigne un veuf, le blanc un vieux , le rouge un mari jeune & riche , telle qu'elle le defire, &c. Les romans , les contes...
Page 242 - Idffé des difficultés qu'il îaifoit , le pouffa par force au milieu du Théâtre , en lui criant : tu vois la femme de Phocion , qui paraît en public avec Une feule fervante , 6...
Page 243 - Paon , & garni d'un manche d'ivoire. 11 porte au centre un petit miroir. Les Dames s'en fervent à la campagne , & quand , fatiguées de la chaleur , elles fe repofent fur un fopha , une ef-: clave prend l'éventail , & en agite l'air autour de fa Maîrrefle pour la rafraîchir.
Page 15 - Puiffent les vraies lumières faire rentrer dans -leurs droits, des êtres qui n'ont befoin que de les fentir pour les reprendre! Sages de la terre, philofophes de toutes les nations, c'eft à vous feuls à faire des loix, en les indiquant à vos concitoyens. Ayez le courage d'éclairer vos frères -, & foyez perfuadés que fi la vérité eft plus lente à fe répandre & à s'affermir que l'erreur , elle eft auffi plus folide & plus durable.
Page 335 - ... à lui ou à moi. Nous criions tous deux et étions aussi effrayés l'un que l'autre. Enfin Dieu voulut que M. de Nançay, capitaine des gardes, y...
Page 350 - Les auteurs font priés d'écrire lisiblement & correctement chacune des deux copies , & de renfermer leur nom avec une fentence dans un billet cacheté.
Page 15 - Révélez tous les mystères qui tiennent l'univers à la chaîne et dans les ténèbres; et que s'apercevant combien on se joue de leur crédulité, les peuples éclairés tous à la fois vengent enfin la gloire de l'espèce humaine 13.
Page 320 - Piccini aurait trop d'avantage sur moi, car, outre son mérite personnel, qui est assurément très grand, il aurait celui de la nouveauté, moi ayant donné à Paris quatre ouvrages bons ou mauvais, n'importe ; cela use la fantaisie, et puis je lui ai frayé le chemin, il n'a qu'à me suivre. Je ne vous parle pas de ses protections. Je suis sûr qu'un certain politique de ma connaissance...
Page 320 - Je viens de recevoir, mon ami, votre lettre du 15 janvier, par laquelle vous m'exhortez à continuer de travailler sur les paroles de l'opéra de Roland...

Informations bibliographiques