Le syndrome de l'accent étranger: Roman

Couverture
Publishroom, 5 oct. 2018 - 208 pages
0 Avis
Les avis ne sont pas validés, mais Google recherche et supprime les faux contenus lorsqu'ils sont identifiés
Le récit d'un immigré, d'un écrivain et d'une héroïne dont l'histoire n'est pas encore finie...

Un soir, par hasard, dans le métro, un homme trouve un ordinateur oublié. Lorsqu’il l’ouvre, afin de rechercher des informations sur son propriétaire, il découvre le début d’une histoire... Celle-ci va le happer, éveillant la curiosité de cet immigré illégal à la vie discrète et humble, ainsi qu’un enthousiasme qu’il croyait mort. Lui qui connaît les mots, mais ne sait pas bien les écrire, exigera une suite à l’auteur, en faisant la condition de la restitution de son bien.
C’est ainsi que débute la correspondance entre Désiré et Alexandre. Car le chantage s’équilibre, lorsqu’en retour, l’écrivain demande à son lecteur de l’aide pour inventer cette suite, ne sachant décidément que faire de Sophie, son personnage, victime d’un mal rare, mais réel : le FAS (Foreign Accent Syndrome, ou syndrome de l’accent étranger).
Le voyage commence, pour ces deux hommes que rien ne prédestinait à se rencontrer, entre Paris et océan indien, quotidien et imaginaire : un cheminement sensible, drôle parfois, douloureux aussi, humain toujours.

Plongez dans ce roman surprenant et découvrez le parcours d'un écrivain en mal d'inspiration qui se fait aider par un immigré ; l'homme qui a retrouvé le manuscrit inachevé.

EXTRAIT

Alex avait bien dormi cette fois. Il s’était couché plein d’espoir. L’envie d’écrire et de créer était revenue. Une bouffée d’air qui chassait les miasmes du train-train quotidien. Aujourd’hui, il irait au boulot à pied. Cela faisait longtemps. Il longerait les façades haussmanniennes qui impressionnent les étrangers, pourtant si simples lorsqu’on les apprivoise et qu’on s’y habitue. La douceur de vieilles dames qui vous offrent des biscuits un peu mous avec un chocolat chaud.
Alex aimait parcourir la ville, quand il cherchait l’inspiration. Et ce courrier qu’il venait de recevoir lui donnait une bonne occasion pour se remettre à chercher. Car cela faisait presque un an qu’il avait renoncé à poursuivre l’écriture de son roman, ne sachant que faire de son personnage. Il avait songé à prendre une voie radicalement différente, sans lien avec son point de départ, et même changer de genre littéraire : passer au roman psychologique, ou alors au polar, un truc très noir, voire de la SF. N’importe quoi. N’importe quoi pour échapper à cette histoire qui n’en finissait pas de stagner dans sa tête.

À PROPOS DE L'AUTEUR

Mariam Sheik Fareed, née à Londres, de mère française et de père mauricien d’origine indienne, jouit d’une triple nationalité et demie. Ses origines ont placé le voyage au coeur de son parcours, et sensibilisé aux identités régionales et au métissage culturel. Successivement journaliste à l’Express, testeuse de chewing-gum anti tabac, chargée de communication, enseignante, ou encore vendeuse de gaines, elle crée en 2006 un des premiers écolodge insolite de France.
Lauréate de nombreux concours de nouvelles, l’écriture de son premier roman, Le syndrome de l’accent étranger, la mènera à découvrir la situation des migrants dans Paris, et à s’investir sur le terrain.

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Les avis ne sont pas validés, mais Google recherche et supprime les faux contenus lorsqu'ils sont identifiés

Le syndrome de l'accent étranger

Avis d'utilisateur  - Racheal - Babelio

J'ai adoré l'écriture de Mariam qui a su retranscrire beaucoup d'humanité que je pensais indescriptible. J'ai adoré Désiré, Alex et Marie, et les autres aussi, partager leur chassé-croisé pendant 230 pages. Une lecture que je conseille pour les amoureux de l'humain !!! Consulter l'avis complet

Le syndrome de l'accent étranger

Avis d'utilisateur  - Bazart - Babelio

On aurait aimé aimer cet premier roman d'une franco mauricienne qui raconte une histoire d'amitié de quête des origines et d'acceptation de soi et des autres. Hélas, malgré l 'exotisme liée à l ... Consulter l'avis complet

Informations bibliographiques