Images de page
PDF
ePub
[ocr errors]

Attirez-moy aprés vous, e je courray, à l'odeur de vos parfums.

Les vertus qui luy sont les plus propres, sont une parfaite Modestie, & un renoncement déclaré aux vains honneurs du monde , à ses assemblées , & à toutes ses vanitez ; la charité à servir les pauvres & les malades , & à confoler les affligez ; Le zéle a engager les filles à une vie chrétienne , & à faire de sa conduite un modéle de perfection pour les jeunes femmes. La nécessité & la simplicité sont les deux ornemens de leurs habits; l'humilicé & la charité, les deux ornemens de leurs actions; l'honnêteté & la douceur , les deux ornemens de leurs discours; la modeftie & la pudeur, les deux ornemens de leurs yeux : Et pour le principe de rout cela, Jesus-Christ crucifié doit être l'ua nique amour de leur ceur. En un moc la Veuve doit être entre les femmes 8 les filles, ce qu'est la Violette entre les fleurs: Cette Acur a une douce odeur, elle se cache sous ses larges feuilles, la couleur n'en est point éclatante , & elle ne vient guéres bien que dans des lieux frais & écartez ; Symboles de la douce dévotion, de l'humilité & abjection, de la mortification , & de la chasteté log

15.

'18

litaire & tranquille d'une vraye Veuve , qui fera heureuse, comme dit saint Paul, fi elle persévére dans son état.

J'aurois beaucoup d'autres choses à luy dire; mais je luy auray dit tout, en luy conseillant de lire attentivement les belles Lettres de S. Hiérôme à Furia, à Salvia , & aux autres Dames , qui ellrent le bonheur d'être ses filles (pirituelles : Car je n'y puis rien adjoûter, finon cet avertissement ; que jamais elle ne doit blâmer celles qui passent à de secondes nopces, & même aux troiliémes & aux quatriémes. Dieu en difpose ainsi en de certains cas , pour

fa plus grande gloire : Et il faut toûjours avoir devant les yeux cette doctrine des Anciens;que ni la Viduité,ni la Virginité n'ont point de rang au ciel , que celay que l'Humilité leur donne.

CHAPITRE XLI.

Instruction fur la Virginité,

A

Mes toutes pures , je n'ay que

deux choses à vous dire , car vous trouverez le reste ailleurs : Si vous attendez l'établissement d'un mariage ;

conservez

conservez avec un grand soin vôtre prémier amour, pour la personne que le Ciel vous destine : Car c'est une trésgrande tromperie que de luy présenter un caur déja possédé, usé , & gâté parl'amour , au-lieu d'un cour entier & Sincére. Mais si votre bonheur vous appelle aux chastes & virginales popces de I'Agneau immaculé, conservez avec une grande délicatesse de conscience tout vôtre amour à ce divin Epoux, qui étant la pureté même, n'aime rien davantage que la pureté ; & à qui les prémices de tout font deûës , mais principallement celles de l'amour. Les Lettres de S. Hiérôme vous fourniront tous les autres avis qui vous sont nécessaires : Et puisque vôtre érat vous oblige à l'obéissance , choisisfez un Directeur sous la conduite duquel vous puissiez plus saintement & plus seûrement vous consacrer à la Divinité.

[merged small][ocr errors]
[merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small]

മമ മരം

de vous

Qu'il ne faut point s'arrêter aux Discours des enfans du siécle.

Usi-tôt que le monde s'ap

percevra de votre dévotion: А

La flat:rie & la médisance

ne manqueront pas faire de la peine. Les libertins feront passer votre changement pour un artifice d'hypocrisie : Et ils diront qu'un chagrin que vous avez reçû du monde, vous a fait à son refus recourirà Dieu. Al'égard de vos amis, ils s'empresses

2:

[ocr errors]

ront de vous faire bien des remontrances qu'ils croiront charitables & pru-, dentes , sur la mélancolie de la dévotion, fur la perte de vôtre crédit dans le monde, sur la conservation de vôtre santé, sur l’incommodité que vous cauferez aux autres, sur vos affaires qui en pourroient souffrir, sur la nécessité de vivre dans le monde comme l'on y vit, & sur tous les moyens qu'on a de faire son salut sans tant de mystéres.

Philothée, tout cela n'est qu'un sor & vain babil du siécle : Et au fond ces gens-là n'ont aucun soin véritable ni de vos affaires, ni de votre santé. Si vous étiez du monde , dit le Sauveur, le monde aimeroit ce qui luy appartient

Mais parce que vous n'étes pas du monde , il vous bait. L'on voit des hommes & des femmes passer les nuits entiéres au jeu; y de t-il une attention plus sombre, & plus chagrine que celle-là ? Cependant leurs amis ne leur en disent rien : Et pour une heure de méditation; ou pour se lever un peu plus matin qu'à l'ordinaire , afin de se préparer à la communion; chacun court au Médecin pour nous faire guérir de l'huineur hypocondriaque & de la jauniffe. On passera trente nuits à danser, nul ne s'en plaint:

.

« PrécédentContinuer »