Images de page
PDF
ePub
[ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors]

Attirez-moy aprés vous, & je courray à l'odeur de vos parfums.

Les vertus qui luy font les plus propres, font une parfaite Modeftie, & un renoncement déclaré aux vains honneurs du monde, à fes affemblées, & à toutes fes vanitez ; la charité à fervir les pauvres & les malades, & à confo ler les affligez, Le zéle a engager les filles à une vie chrétienne, & à faire de fa conduite un modéle de perfection pour les jeunes femmes. La néceffité & la fimplicité font les deux ornemens de leurs habits; l'humilité & la charité, les deux ornemens de leurs actions; l'honnêteté & la douceur, les deux ornemens de leurs difcours ; la modeftie & la pudeur, les deux ornemens de leurs yeux: Et pour le principe de tout cela, Jefus-Chrift crucifié doit être l'unique amour de leur cœur. En un mot la Veuve doit être entre les femmes & les filles, ce qu'eft la Violette entre les fleurs: Cette fleur a une douce odeur, elle fe cache fous fes larges feüilles, la couleur n'en eft point éclatante, & elle ne vient guéres bien que dans des lieux frais & écartez; Symboles de la douce dévotion, de l'humilité & abjection, de la mortification, & de la chafteté fo

litaire & tranquille d'une vraye Veuve, qui fera beureufe, comme dit faint Paul, fi elle perfevére dans son état.

>

J'aurois beaucoup d'autres chofes à luy dire; mais je luy auray dit tout, en luy confeillant de lire attentivement les belles Lettres de S. Hiérôme à Furia, à Salvia & aux autres Dames qui eûrent le bonheur d'être fes filles fpirituelles: Car je n'y puis rien adjoûter, finon cet avertiffement; que jamais elle ne doit blâmer celles qui pafl'ent à de fecondes nopccs, & même aux troifiémes & aux quatrièmes. Dieu en difpofe ainfi en de certains cas, pour fa plus grande gloire : Et il faut toûjours avoir devant les yeux cette doctrine des Anciens;que ni la Viduité,ni la Virginité n'ont point de rang au ciel, que celuy que l'Humilité leur donne.

CHAPITRE XLI.

Inftruction fur la Virginité.

AM

Mes toutes pures, je n'ay que deux chofes à vous dire, car vous trouverez le refte ailleurs: Si vous attendez l'établiffement d'un mariage ;

confervez

[ocr errors]

confervez avec un grand foin vôtre prémier amour, pour la perfonne que le Ciel vous deftine: Car c'est une trésgrande tromperie que de luy préfenter un cœur déja poffédé, ufé, & gâté parl'amour, au-lieu d'un cœur entier & fincére. Mais fi vôtre bonheur vous appelle aux chaftes & virginales nopces de l'Agneau immaculé, confervez avec une grande délicateffe de confcience tout vôtre amour à ce divin Epoux, qui étant la pureté même, n'aime rien davantage que la pureté ; & à qui les prémices de tout font deûës, mais principallement celles de l'amour. Les Lettres de S. Hiérôme vous fourniront tous les autres avis qui vous font néceffaires : Et puifque vôtre état vous oblige à l'obéïffance, choififfez un Directeur fous la conduite duquel vous puiffiez plus faintement & plus feûrement vous confacrer à la Divinité.

SA

[merged small][ocr errors]

LES AVIS NECESSAIRES CONTRE LES TENTATIONS

LES PLUS ORDINAIRES.

CHAPITRE I.

Qu'il ne faut point s'arrêter aux Difcours des enfans du fiècle. Uffi-tôt que le monde s'ap percevra de vôtre dévotion: La flaterie & la médifance ne manqueront pas de vous faire de la peine. Les libertins feront paffer vôtre changement pour un artifice d'hypocrifie : Et ils diront qu'un chagrin que vous avez reçû du monde, vous a fait à fon refus recourirà Dieu. Al'égard de vos amis, ils s'empreffe

2:

[ocr errors]

A

[merged small][ocr errors][ocr errors]

ront de vous faire bien des remontrances qu'ils croiront charitables & prudentes, fur la mélancolie de la dévotion, fur la perte de vôtre crédit dans le monde, fur la confervation de vôtre fanté, fur l'incommodité que vous cauferez aux autres, fur vos affaires qui en pourroient fouffrir, fur la néceffité de vivre dans le monde comme l'on y vit, & fur tous les moyens qu'on a de faire fon falut fans tant de mystéres.

Philothée, tout cela n'eft qu'un fot & vain babil du fiécle: Et au fond ces gens-là n'ont aucun foin véritable ni de vos affaires, ni de vôtre fanté. Si vous étiez du monde, dit le Sauveur, le monde aimeroit ce qui luy appartient: Mais parce que vous n'êtes pas du monde, il vous hait. L'on voit des hommes & des femmes paffer les nuits entiéres au jeu; y at-il une attention plus fombre, & plus chagrine que celle-là? Cependant leurs amis ne leur en difent rien: Et pour une heure de méditation; ou pour fe lever un peu plus matin qu'à l'ordinaire, afin de fe préparer à la communion; chacun court au Médecin pour nous faire guérir de l'humeur hypocondriaque & de la jauniffe. On paffera trente nuits à danfer, nul ne s'en plaint:

« PrécédentContinuer »