Images de page
PDF
ePub

dévots & de dévotes qui font autour de luy avec leurs Anges : Contemplez la beauté du Royaume de la dévotion: Admirez

tant de personnes de l'un & de l'autre fexe, dont les ames sont pures & blanches comme les Lis; tant d'autres à qui la mort d'un mari ou d'une femme a rendu la liberté de leurs ceurs, & qui la consacrent à Dieu par la mortification, par la charité, & par l'humilité; tant d'autres qui élévent leurs familles dans le culte du vray Dieu, en accordant la posselfion du bien avec le détachement du cæur , les soins de la vie avec ceux de l'ame , l'amour qu'on s'est promis ré-. ciproquement avec l'amour de Dieu, & le respect qu'on se doit, avec une douce familiarité. Considérez à loisir dans cette heureuse fociété des serviteurs & des fervantes de Dieu le bonheur de leur étar , certe faipte tranquillité d'ame, cette suavité d'esprit cette égalité d'humeur : Ils s'aiment d'un amour pur. & faint ; ils jouissent d'une joye inalterable mais également charitable & reglée ; ceux-là mêmę, & celles qui ont des afflictions ne s'en inquiétent point ou que tréspeu, & n'en perdent rien de la paix de

[ocr errors]

pas en:

leur cour. Aussi tous ont les yeux, atrachez fur Jesus-Chrift, qu'ils vous droient avoir dans leur ecur ; & qui porte luy-même ses yeux, pour ainsi parler , & son cæur jusqu'au fond de leur ame', pour les éclairer, les fortifier , & les consoler.

3. Eh bien, Philothée ; il y a dư temps que par les bonnes résolutions que la grace vous a fait former, vous avez abandonné Saran avec sa damnable

troupe : Mais vous n'avez core eû le courage de vous aller jetter aux pieds de Jesus, pour vous engager à fon service dans la société de ses plus fidelles serviteurs ;

vous avez été comme entre les deux partis ; il faut aujourd'huy vous déterminer une bonne fois.

4. La sainte Vierge, avec faint Jofeph, saint Louis, sainte Monique', & cent mille autres qui ont formé au milieu du monde le Royaume de Jesus-Chrift, vous invitent à les suivre. Ecoutez principalement Jesus qui vous appelle par votre propre nom , & qui vous dit : Venez, ma chére ame, venez & je vous couronneray de gloire.

ELECTION.

1. O monde trompeur, je t’abhorre toy & tes Sectateurs ; jamais on ne me feverra fous tes loix : C'est

pour

tolljours que je me desabuse de tes folies, & que je me délivre de tes yanitez. Et toy Satan, esprit infernal , abominable Roy d'orgueil & de malheur, je te renonce avec toutes tes vaines pompes , & je déteste à jamais çes @u

yres,

2. C'est vers vous , doux & aimable Jesus , Roy de la félicité & de la gloire immortelle , que je me tourne aujourd'huy: Je me jetre à vos pieds, je les embrasle de toute inon ame , je vous adore de tout inon cœur. Je yous choisis pour mon Roy, & je me foûmets à l'obéissance de vos faintes Loix : Je vous fais de tout ce que je suis un hommage universel & irrévocable, que je prétends foûtenir toute ma vie avec votre grace, par une inviolable fidélité.

3. O sainte Vierge, permettez moy que je vous choisille aujourd'huy pour me conduire : Je me range sous votre protection, en vous vocant un respect {ingulier, & une spéciale dévotion.

O mon saint Ange , présentez-moy aux Saints & aux Saintes, ne m'abandonnez pas que vous ne m'ayez fait entrer dans leur bienheureuse société : C'est-là qu'ayant renouvellé & confirmé de jour en jour le choix que je fais , je diray éternellement à leur exemple ; Vive Jesus, vive Jesus.

CHAPITRE XIX.

De l'esprit avec lequel il faut faire

fa Confession générale. Oila, Philothée , les inéditations

nécellaires à vôtre deffein; quand vous les aurez faites , allezvous-en avec beaucoup de courage, & en esprit d'humilité faire vôtre Confeffion généralc: Mais ne permettez pas , je vous prie, qu'aucune vaine frayeur trouble vôtre ame. Vous sçavez que l'huile de Scorpion est le meilleur reméde contre le venin du Scorpion même : Sçachez aufli

que

la confession du péché est le souverain reméde du péché même, dont elle détruit toute la confufion & toute la malignité. Ouy la pénitence a tant de charmes ,& eft d'une fi

bonne odeur pour le Ciel & sur la terre ; qu'elle efface toute la laideur dų péché, & en dillipe toute l'infection. Simon le lépreux disoit que Magdelei- " ne estoit une pécheresle : Mais nôtre Seigneur disoit que non, & ne parloit plus que du parfum qu'elle avoit répandu dans la salle de ce Pharisien, & de la grandeur de fa charité. Si nous sommes bien humbles ,Philothée , nos péchez nous déplairont infiniment , parce que Dieu en a été offensé : Mais la confeffion de nos péchez nous fera douce & confolante , parce que Dieu en ett honoré. C'est une maniére de soulagement pour un malade , que de découvrir au Médecin tout le mal qu'il sent. Quand vous serez aux pieds de vôtre Pére fpirituel, imaginez-vous que vous étes sur le Calvaire aux pieds de Jesus crucifié; & que son précieux Sang diftille de toutes les playes sur votre ame, pour vous laver de vos iniquitez : Car véritablement c'est l'application des mérites de son Sang répandu fur la Croix, qui sanctifie les pénitents dans la confeflion. Ouvrez donc entiérement à vôtre Confesseur tout vôtre cæur ; pour le décharger de vos péchez, & vous le remplirez en même temps de béné

« PrécédentContinuer »