Images de page
PDF
ePub
[ocr errors]

en voicy une : Comme l'on mange le pain avec toutes sortes de viandes, nous devons fi bien goûter l'esprit de JesusChrist dans la méditation , que nous en étant nourris, nous le faisions entrer dans toutes nos actions. C'est pour cela que plusieurs Autheurs ont partagé ce que nous avons de sa vie & de fa paffion,en divers points de méditation : Et ceux que je vous conseille le plus , sont faint Bonaventure , Ballintani, Bruno, Capiglia , Grénade , Dupont.

Donnez à cet exercice une heure chấque jour devant le dîner , & dés le matin si vous pouvez , avant que vous ay-z perdu la netteté & la tranquillité d'esprit, que donne le repos de la nuit: Mais n'y mettez pas plus de temps, à moins que vôtre Pére spirituel ne vous l'ait marqué expressément.

4. Si vous pouvez faire cer exercice tranquill-ment dans une Eglise, je croy que ce seroit le meilleur ; parce que ni pére , ni mére, ni femme , ni mari, ni aucune personne,ne pourra, ce me semble, raisonnablement vous y disputer cette heure de dévotion : Aulieu

que dans votre maison vous ne pourriez peut-être pas vous la promettre toute entiére , ni libre , par la raison de la

que vous

dépendance que vous y avez.

3. Commencez toûjours vôtre priére, foit la mentale, soit la vocale , par la présence de Dieu: N: vous relâchez jamais sur cette pratique , & vous verrez en peu de temps combien elle eit utile.

6. Si vous m'en croyez, vous direz le Pater, l'Ave, Crédo en-latin : Mais vous apprendrez aussi à en bien entendre les paroles par rapport à votre langue naturelle ; afin conformant à l'usage de l'Eglise pour la langue de la Religion, vous puislicz cependant en concevoir le sens admirable, & en goûter la suavité. Il les faut dire avec une profonde attention au sens qu'elles portent, & en prenant les affections qui y sont conformes. Ne vous Taillez aller à un mauvais empreslement de faire beaucoup de priéres ; mais appliquez-vous à les faire d'un bon ceur : Car un seul Pater dit avec un vray sentiment de piété , vaut mieux que plusieurs récitez avec précipita

7. Le Chapelet est une trés-utile maniére de prier, quand on le fçait bien dire ; & pour vous en instruire, ayaz quelqu'un des petirs livres qui en apprennent la méthode. Il est bon ausi de

pas

tion.

priéres que

dire les Litanies de nôtre-Seigneur , de nôtre-Dame, des Saints , & les autres

l'on

peut trouver dans des heures bien approuvées: Mais tout cela ne s'entend qu'à cette condition, que fi yous avez le don de l'oraison mentale , vous luy donniez toûjours le premier temps

& le ineilleur. Remarquez bien que si aprés l'avoir faite , la multitude de vos affaires , ou quelqu'autre raison ne vous laisse plus de temps pour vos priéres vocales, vous ne devez pas vous en inquiéter : Et il suffira de dire simplement devant ou aprés la méditation, l'Oraison Dominicale, la Salutation Angélique , & le Symbole des Apôtres.

8. Si en priant vocalement , vôtre cæur sent quelque attrait à l'Oraison interieure & mentale ; bien loin de le retenir, laissez-le s'y porter doucement; & ne vous troublez pas de ce que vous n'aurez pas achevé toutes ces priéres que vous vous étiez proposées : Car l'oraison de l'esprit & duceur est beaucoup plus agréable à Dieu , & plus falutaire à l'ame, que celle des lévres ; Vous entendez allez qu'il faut excepter de cette regle l'Office Ecclésiastique, si vous avez quelque obligation de le récitcr.

ܪ

9. Vous devez rejetter tout ce qui pourroit vous empêcher de faire ce saint exercice le matin : Și cependant la multitude de yos affaires, ou quelqu'autre raison légitime vous le fait perdre , tâchez de le remplacer l'aprésmidy, à l'heure la plus éloignéc du repas que vous pourrez ;

foit
pour

éviter L'assoupillement; soit pour ne pas nuire à votre santé. Si même vous préyoyez que

de tout le jour vous ne puisfiez pas faire vôtre Oraison : Il faut réparer certe perte , en y suppléant par ces fréquentes élévations de l'esprit & du cæur à Dieu, que nous appellons Oraisons Jaculatoires ; par quelque le&ture spirituelle, par quelque pénitence , qui prévienne les suites de cette

par une ferme résolution de faire votre Oraison le lendemain.

[ocr errors]

perte, &

CHAPITRE II.

Courte Méthode pour bien méditer,

&prémiérement de la présence de Dieu , laquelle fait le premier

point de la Préparation. M Ais, Philothée vous ne sçavez

faire l'Oraison ;

car malheureusement c'est une science peu connue à nôtre fiécle : Il faut donc qu'en peu de régles je vous en drufe icy une méthode , en attendant que les bons livres , & principalement l'usage vous en instruisent à fond.

La prémiére regle regarde la Préparation, & je la réduis à ces trois points : Se inettre en la présence de Dieu; luy demander le fecours de ses lumiéres, & de ses inspirations ; se proposer le Mystére que l'on veut méditer.

Al'égard de vous mettre en la présence de Dieu , je vous propose quatre moyens principaux, dont vous pouvez aider votre nouvelle ferveur.

Le premier consiste dans une vive & attentive idée de l'immensité de Dieu, qui est trés-universellement & trés-réellement présent à toutes choses, & en tous lieux ; De maniére que comme les oiseaux en quelque région qu'ils volent, trouvent l'air par tout; ainsi quelque part où nous allions , où nous soyons, nous trouvons toûjours Dieu trés-présent à nous-mêmes', & à toutes choses ; cette vérité est affcz connuë à tout le monde, mais chacun n'y fait pas l'attention nécellaire.. Les

aveugles

« PrécédentContinuer »