Petite bibliotheque des théatres: Les fêtes de l'Amour et de Bacchus

Couverture
Au bureau [de la Petite bibliotheque des théatres], 1784
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page v - Et tous ces lieux communs de morale lubrique, Que Lully réchauffa des sons de sa musique?
Page 13 - Ce fut sur son charmant rivage Que sa fille volage Me promit de m'aimer toujours. Le zéphyr fut témoin, l'onde fut attentive, Quand la nymphe jura de ne changer jamais ; Mais le zéphyr léger et l'onde fugitive Ont enfin emporté les serments qu'elle a faits. Et en parlant de la nymphe elle-même, écoutez comme ses paroles semblent solliciter une déclamation touchante!
Page 68 - Qne son désespoir m'épouvante ! » Ses jours sont en péril, et j'en frémis d'effroi : » Je veux d'un soin si cher ne me fier qu'à moi. » Allons.,. Mais qnel spectacle à mes yeux se présente ! » C'est Atys mourant qne je voi !
Page 17 - J'ai pressé votre hymen, j'ai servi vos amours. Mais enfin ce grand jour, le plus beau de vos jours, Sera le dernier de ma vie. SANGARIDE. O dieux ! ATYS. Ce n'est qu'à vous que je veux révéler Le secret désespoir où mon malheur me livre. Je n'ai que trop su feindre; il est temps de parler: Qui n'a plus qu'un moment à vivre N'a plus rien à dissimuler.
Page 17 - De fuir un amant aimé...! Il approche ; je tremble. Ah! faut-il qu'il jouisse Du trouble honteux où je suis...? Pardonne, Amour, si je le fuis : J'en ressens un cruel supplice; Mais, n'importe, je veux l'éviter si je puis. SCENE V. ALPHÉE, ARÉTHUSE.
Page 23 - Engager vorre cceur à m'aimer à son rour , Je fonde moins mon espérance Sur la grandeur de ma puissance Que sur l'excès de mon amour, I o. Que serr-il...
Page 55 - Je serais plus content d'adorer vos beaux yeux, Au milieu des enfers, dans une paix profonde, Que Jupiter, le plus heureux des dieux, N'est content d'être roi de la terre et des cieux.
Page 13 - J'aime à les voir s'embellir : Sans leurs épines cruelles, J'aimerois à les cueillir. Ce qui me ravissoit en elles, c'étoient les grâces de leur esprit, la mobilité de leur imagination, le tour facile et naturel de leurs idées et de leur langage, et une certaine délicatesse de pensée et de sentiment qui, comme celle de leur physionomie, semble réservée à leur sexe.
Page 42 - Ce n'est pas un si grand crime De ne s'exprimer- pas bien; Un cœur qui n'aima jamais rien Sait peu comment l'amour s'exprime.
Page xii - ... Comédie-Italienne et celui des Marionnettes doivent se rencontrer. Au reste, Monseigneur le public, ne comptez pas de trouver ici l'exécution gracieuse de notre ami Arlequin : vous compteriez sans votre hôte. Songez que nos acteurs n'ont pas les membres fort souples , et que souvent on croiroit qu'ils sont de bois : songez aussi que nous sommes les plus anciens polissons, les polissons privilégiés, les polissons les plus polissons de la Foire; songez enfin que nous sommes en droit dans nos...

Informations bibliographiques