De la democratie en Amérique, Partie 1,Volume 1

Couverture
Société Belge de Librairie, 1837
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

De la démocratie en Amérique, tome 2

Avis d'utilisateur  - stcyr04 - Babelio

De la démocratie en Amérique, tome 2 par Alexis de Tocqueville Après une première partie légérement fastidieuse et néanmoins intéressante Tocqueville dans la deuxième partie (plus philosophique ... Consulter l'avis complet

De la démocratie en Amérique

Avis d'utilisateur  - Lepasgrandchose - Babelio

De la démocratie en Amérique par Alexis de Tocqueville J'écoutais Mahler en caleçon devant ma fenêtre quand, soudain, les élections me sont revenues en mémoire. Un nombre considérable de vieux et de ... Consulter l'avis complet

Table des matières

I
1
II
27
III
44
IV
81
V
97
VI
103
VII
181
VIII
195
IX
205

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 107 - C'est pourtant dans la commune que réside la force des peuples libres. Les institutions coramunales sont à la liberté ce que les écoles primaires sont à la science...
Page 7 - Partout on a vu les divers incidents de la vie des peuples tourner au profit de la démocratie ; tous les hommes l'ont aidée de leurs efforts : ceux qui avaient en vue de concourir à ses succès et ceux qui ne songeaient point à la servir ; ceux qui ont combattu pour elle, et ceux...
Page 8 - Le livre entier qu'on va lire a été écrit sous l'impression d'une sorte de terreur religieuse produite dans l'âme de l'auteur par la vue de cette révolution irrésistible qui marche depuis tant de siècles à travers tous les obstacles, et qu'on voit encore aujourd'hui s'avancer au milieu des ruines qu'elle a faites.
Page 160 - ... qu'à énerver les peuples qui s'y soumettent, parce qu'elle tend sans cesse à diminuer parmi eux l'esprit de cité. La centralisation administrative parvient, il est vrai, à réunir à une époque donnée, et dans un certain lieu, toutes les forces disponibles de la nation, mais elle nuit à la reproduction des forces. Elle la fait triompher le jour du combat, et diminue à la longue sa puissance. Elle peut donc concourir admirablement à la grandeur passagère d'un homme, non point à la...
Page 8 - ... je sais, sans que le Créateur élève la voix, que les astres suivent dans l'espace les courbes que son doigt a tracées.
Page 7 - Le développement graduel de l'égalité des conditions est donc un fait providentiel, il en a les principaux caractères : il est universel, il est durable , il échappe chaque jour à la puissance humaine ; tous les événements , comme tous les hommes , servent à son développement.
Page 193 - Les agents du Gouvernement, autres que les ministres, ne peuvent être poursuivis pour des faits relatifs à leurs fonctions, qu'en vertu d'une décision du conseil d'Etat : en ce cas, la poursuite a lieu devant les tribunaux ordinaires.
Page 5 - Quand ils ont élé ambitieux et forts , ils ont travaillé à élever le peuple au niveau des nobles ; et quand ils ont été modérés et faibles, ils ont permis que le peuple se plaçât au-dessus d'eux-mêmes. Les uns ont aidé la démocratie par leurs talents, les autres par leurs vices. Louis XI et Louis XIV ont pris soin de tout égaliser au-dessous du trône, et Louis XV est enfin descendu lui-même avec sa cour dans la poussière.
Page 8 - Serait-il sage de croire qu'un mouvement social qui vient de si loin , pourra être suspendu par les efforts d'une génération? Pense-t-on qu'après avoir détruit la féodalité et vaincu les rois , la démocratie reculera devant les bourgeois et les riches?
Page 101 - C'est là l'une des règles les plus invariables qui régissent les sociétés. A mesure qu'on recule la limite des droits électoraux , on sent le besoin de la reculer davantage; car, après chaque concession nouvelle, les forces de la démocratie augmentent et ses exigences croissent avec son nouveau pouvoir. L'ambition de ceux qu'on laisse au-dessous du cens s'irrite eu proportion du grand nombre de ceux qui se trouvent audessus.

Informations bibliographiques