Histoire de la régénération de la Grèce, comprenant le précis des évènements depuis 1740 jusqu'en 1824, Volume 4

Couverture

À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 217 - ... montaient, le capitan-pacha et une trentaine des siens parviennent seuls à se dérober à la mort. Au même instant un second vaisseau est mis en feu par le brûlot de Cyriaque, et la rade n'offre plus qu'une scène déplorable de carnage, de desordre et de confusion.
Page 217 - ... malgré la confusion inséparable d'une semblable catastrophe, est à peine portée au large, qu'elle est assaillie par une de ces tempêtes qui rendent une mer étroite aussi terrible que dangereuse, pendant les longues nuits de novembre. Les vaisseaux voguent à l'aventure, s'abordent dans l'obscurité et s'endommagent. Plusieurs périssent, corps et biens ; douze bricks font côte sur les plages de la Troade ; deux frégates et une corvette, abandonnées, on ne sait comment, de leurs équipages,...
Page 133 - Le génie de cette guerre consiste à occuper des camps, ou sur les flancs ou sur les derrières de ceux de l'ennemi , qui ne lui laissent que l'alternative ou d'évacuer ses positions sans combattre pour en prendre d'autres en arrière, ou d'en sortir pour vous attaquer. Dans la guerre de montagnes, celui qui attaque a du désavantage ; même dans la guerre offensive, l'art consiste à n'avoir que des combats défensifs , et à obliger l'ennemi à attaquer.
Page 188 - Dix-huit mois se sont écoulés depuis » que la Grèce est aux prises avec l'ennemi » du nom chrétien. Toutes les forces du « mahométisme sont dirigées contre elle; » l'Europe musulmane, l'Asie et l'Afrique » s'arment à l'envi pour seconder la main » de fer qui a si long-temps opprimé la na» tion grecque et qui n'aspire qu'à lui por
Page 216 - II est à nous," dit aussitôt Kanaris à son équipage ; " courage, camarades, nous le tenons !" Manœuvrant directement vers le point d'où le canon s'était fait entendre, il aborde l'énorme citadelle flottante en enfonçant son mât de beaupré dans un de ses sabords, et le vaisseau s'embrase avec une telle rapidité, que de plus de deux mille individus qui le' montaient, le Capitan-Pacha et une trentaine des siens parviennent seuls à se dérober à la mort.
Page 217 - ... dix-sept hommes, assistaient tranquillement à la destruction de la flotte du Sultan. Ils virent successivement sauter le vaisseau amiral, et cette altesse tremblante se sauver à terre dans un canot, lui qui montait, quelques minutes auparavant, le plus beau navire des mers de l'Orient ; le second vaisseau...
Page 206 - ... rédempteur, ils prononcent les paroles sacramentelles : Ma vie est ta vie, et mon âme est ton âme. Le prêtre alors les bénit, et ayant donné le baiser de paix à Marc Botzaris, qui le rend à son lieutenant, ses soldats, s'étant mutuellement embrassés, présentent un front menaçant à l'ennemi.
Page 218 - ... tranquillement à la destruction de la flotte du sultan. Ils virent successivement sauter le vaisseau amiral, et cette Altesse tremblante se sauver à terre dans un canot, lui qui montait, quelques minutes auparavant, le plus beau navire des mers de l'Orient. Le second vaisseau s'abîma ensuite avec seize cents hommes, sans qu'il s'en sauvât que deux individus à demi brûlés, qui s'accrochèrent à des débris que la vague mugissante porta vers la plage, sur laquelle gisaient deux superbes...
Page 325 - II prête main forte pour l'exécution des jugements. XII. Il seconde pareillement de son pouvoir les chefs, employés, notables, édiles, dans leurs fonctions. XIII. De concert avec les députés ou notables, il juge les procès , fait exécuter les ordres du gouvernement , et met les troupes recrutées à la disposition du chef désigné par le gouvernement. Du Chancelier. XIV. Le chancelier est immédiatement nommé par le gouvernement. XV. Il est directeur du bureau. XVI. Il contre-signe tous...
Page 178 - Le théorbe et le luth, fils de l'antique lyre, Ne font plus palpiter l'Archipel en délire; Son flot, triste et rêveur, lui seul émeut les airs, Et la blanche Cyclade a fini ses concerts. On n'entend plus le soir les vierges de Morée, Sur le frêle...

Informations bibliographiques