Recueil général des anciennes lois françaises: depuis l'an 420 jusqu'à la révolution de 1789, Volume 11

Couverture
Belin-Le Prieur, 1827
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 248 - Et, afin que ce soil chose ferme et stable à toujours, nous avons fait mettre notre scel à cesdites présentes. Donné à Paris, au mois de juillet, l'an de
Page 643 - plainement et paisiblement, sans permettre qu'ils leur soient aucunement enfraints, diminuez ou énervez, pour la considération du grand bien qui est advenu en nostre royaume au moyen de l'art et science d'impression, l'invention de laquelle semble estre plus divine que humaine : laquelle grâce à Dieu , a esté inventée et
Page 453 - à trespas sans laisser enfans masles, nous tiendrons et réputerons mondit sieur de Valois pour nostre roy et souverain seigneur, et comme tel luy obeyrons. En tesmoing de ce nous avons signé ces présentes de nostre main et à
Page 608 - et voulons estre faict, et affin que ce soit chose ferme et estable à tousjours, nous avons fait mettre nostre seel à cesdites présentes, sauf en
Page 603 - Si donnons en mandement par ces mesmes présentes à noz amez et féaux conseillers, les gens tenans nostre cour de parlement à Paris, et à tous
Page 642 - de Paris, ou à son lieutenant, et à tous nos autres justiciers et officiers, ou à leurs lieutenans presens et à venir , et à chacun d'eux si comme à luy appartiendra
Page 379 - ajoutée comme à ce présent original. auquel afin que ce soit chose ferme et stable à toujours nous avons fait mettre nostre scel. Donné à
Page 405 - présentes, ils entretiennent, gardent et observent, ou fassent entretenir, garder et observer de point en point selon leur forme et teneur, tout ainsi et par la
Page 21 - lui déguisiez aucun des maux qui affligent « le peuple; ne craignez pas que vos plaintes soient importunes, le roi « aura égard à vos remontrances, et vous, princes qui m'écoutez, je vous

Informations bibliographiques