Abrege de l'Histoire generale des voyages: contenant ce qu'il y a de plus remarquable, de plus utile et de mieux avere dans les pays ou les voyageurs ont penetre ...

Couverture
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 403 - Il avait été mis à terre avec ses habits , son lit , un fusil , quelques livres de poudre , des balles , du tabac, une hache, un couteau, un chaudron, une Bible, quelques livres de piété, Ses instrumens et ses livres de marine.
Page 83 - Indiens, qui s'en aperçurent, se portèrent tous vers lui, et l'un d'entre eux lui asséna un si grand coup de sabre sur la jambe gauche, qu'il alla tomber sur le visage; au même instant, les ennemis se jetèrent sur lui. C'est ainsi que périt notre guide, notre lumière et notre soutien. Lorsqu'il tomba, et qu'il se vit accablé par les ennemis, il se tourna plusieurs fois vers nous, pour voir si nous avions pu nous sauver. Comme il n'y avait aucun d'entre nous qui ne fût blessé, et que nous...
Page 65 - ... combattre, nous nous armerions tous de la même manière. Le Maure fut saisi de peur en voyant un homme armé de cette manière; mais le capitaine le tranquillisa en l'assurant que nos armes étaient aussi avantageuses à nos amis que fatales à nos adversaires; que nous étions en état de dissiper tous les ennemis de notre roi et de notre foi avec autant de facilité que nous en avions à nous essuyer la sueur du front avec un mouchoir. Le capitaine prit ce ton fier et menaçant pour que le...
Page 45 - C'est ainsi qu'ils naviguent sans danger. Leur gouvernail ressemble à une pelle de boulanger, c'est-à-dire que c'est une perche au bout de laquelle est attachée une planche. Ils ne font point de différence entre la proue et la poupe, et c'est pourquoi ils ont un gouvernail à chaque bout. Ils sont bons...
Page 109 - Lorsque le roi a fini son repas, ses femmes mangent toutes ensemble , s'il y consent ; sinon , chacune va dîner en particulier dans sa chambre. Personne ne peut voir les femmes du roi sans une permission expresse de sa part; et si quelque imprudent osoit approcher de leur habitation, soit de jour, soit de nuit, il serait tué sur-le-champ.
Page 44 - Venise (5) ; mais ils sont plus étroits; tous sont peints en noir, en blanc ou en rouge. La voile est faite de feuilles de palmier cousues ensemble, et a la forme d'une voile latine. Elle est toujours placée d'un côté, et, du côté opposé , pour donner un équilibre à la voile et en même temps pour...
Page 109 - ... de Lorosa, pour l'inviter à se rendre à bord sans garder la moindre crainte. Nous verrons par la suite comment il se rendit à notre invitation. En m'informant des usages du pays, j'appris que le roi peut avoir autant de femmes qu'il le trouve bon ; mais une est réputée son épouse, et toutes les autres ne sont que ses esclaves. Il...
Page 18 - Phasesquefois de la chair humaine ; mais seulement celle de leurs ennemis. Ce n'est ni par besoin ni par goût qu'ils s'en nourrissent , mais par un usage qui, à ce qu'ils nous dirent , s'est introduit chez eux de la manière suivante. Une vieille femme n'avoit qu'un seul fils qui fut tué par les ennemis.
Page 443 - Ainsi tu payeras ma peine à proportion « du prix que j'ai cru devoir mettre à la tienne. » Le mandarin paya vingt mille taels, en se félicitant sans doute de la modestie de son souverain.
Page 18 - ... avec les dents. Cet homme eut le bonheur, nonseulement de se tirer des mains de cette vieille femme et de s'évader, mais aussi de s'en retourner chez les siens, auxquels il montra l'empreinte des dents sur son épaule, et leur fit croire (peut-être le croyait-il lui-même) que les ennemis avaient voulu le dévorer tout vif. Pour ne pas céder en férocité aux autres, ils se déterminèrent à manger réellement les ennemis qu'ils prendraient dans les combats, et ceux-ci en firent autant.

Informations bibliographiques