Lettre à m. Vacherot: directeur des études de l'Ecole normale

Couverture
Gaume frères, 1851 - 180 pages

À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 24 - Saint-Espril , dont , selon vous, saint Jean n'aurait pas eu connaissance, comme Personne divine distincte et égale aux deux autres, vos erreurs, Monsieur, sont beaucoup moins graves. Vous pouvez, à la rigueur, discuter l'authenticité de ce verset de saint Jean : « II y « en a trois qui rendent témoignage dans le ciel : « le Père, le Verbe, le Saint-Esprit ; et ces trois « sont une même chose. » Vous pouvez, à la rigueur, à la grande rigueur, sans doute, disputer sur le texte de l'évangile...
Page 25 - Toute puissance m'a été donnée dans le ciel et sur la terre. Allez donc, enseignez toutes les nations, les baptisant au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit...
Page 47 - Et néanmoins il n'ya pas trois tout-puissants, mais un seul Tout-puissant. Ainsi le Père est Dieu, le Fils est Dieu, le SaintEsprit est Dieu.
Page 153 - Il est bien clair, Monsieur, que ces ignominies vous inspirent tout autant de mépris et de dégoût qu'elles m'en inspirent. Vous n'admettez aucune des criminelles et honteuses conséquences de la secte ; seulement vous allé/ être forcé de convenir que vous posez précisément les mêmes principes métaphysiques que posent ces malheureux.
Page 9 - Celui-là était la vraie lumière qui éclaire tout homme venant en ce monde. Il était dans le monde, et le monde a été fait par lui ; et le monde ne l'a point connu.
Page 143 - Suivez la manière par où ils ont commencé : c'est en faisant tout comme s'ils croyaient, en prenant de l'eau bénite, en faisant dire des messes, etc. Naturellement même cela vous fera croire et vous abêtira. — « Mais c'est ce que je crains ». — Et pourquoi ? qu'avez-vous à perdre ? Mais pour vous montrer que cela y mène, c'est que cela diminuera les passions, qui sont vos grands obstacles.
Page 145 - Si jamais pareilles épousailles se font, dites pour toujours adieu à ce que vous avez connu de la vie allemande : probité de l'intelligence, pénétration, grandeur de l'esprit, génie, gloire. Tout disparaîtra, tout se noiera dans la confusion du bien et du mal, du juste et de l'injuste, du vrai et du faux.
Page 48 - Ante omnia enim Deus erat solus, ipse sibi et mundus, et locus, et omnia; solus autem, quia nihil aliud extrinsecus prater ilium. Cseterum ne tune quidem solus; habebat enim secum, quam habebat in semetipso, Rationem suam scilicet. Rationalis enim Deus, et Ratio in ipso prius, et ita ab ipso omnia; qua; ratio sensus ipsius est.
Page 174 - D'un côté, les incrédules, les panthéistes, les sceptiques de toute sorte, les purs rationalistes; de l'autre, les chrétiens. » Parmi les premiers, les meilleurs laissent subsister dans le monde et dans l'âme humaine la statue de Dieu, s'il est permis de se servir d'une telle expression, mais la statue seulement, une image, un marbre; Dieu lui-même n'y est plus. Les chrétiens seuls ont le Dieu vivant. » C'est du Dieu vivant que nous avons besoin.
Page 152 - L'idée de Dieu est la clef de « voûte de la civilisation vermoulue. Détruisons-la. « Le vrai chemin de la liberté, de l'égalité et du « bonheur, c'est l'athéisme. Point de salut sur la « terre tantque l'homme tiendra au ciel par un fil...

Informations bibliographiques