La Vie musicale dans les provinces françaises, Volume 1

Couverture
Minkoff Reprints, 1851
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 45 - Le deu• xième livre , divisé en cinquante-neuf chapitres , com• menée à la page 75 ; il traite du contrepoint simple. Toutes « les règles de l'art d'écrire y sont mieux établies qu'en aucun « autre livre ancien que je connaisse , et sont expliquées par « de bons exemples à deux , trois , quatre , cinq et six par
Page 35 - Fétis, qu'il fut l'artiste qui exerça le plus d'influence sur la destinée de l'art de son temps , et n'oublions pas que l'artiste qui obtint un succès si universel ne peut-être qu'un homme supérieur.
Page 96 - les grammaires qu'on met entre les mains des enfants doivent être dans la langue qui leur est connue, c'est-à-dire en français pour les collèges de France, car enfin c'est entreprendre de chasser les ténèbres par les ténèbres que de se servir de grammaires latines pour leur faire apprendre le...
Page 47 - ... ont plus d'art en la leur, encore « qu'il me semble que l'un n'est pas bon sans l'autre ; car en « mariant l'art avec l'air (<), il ya de quoi contenter un a chacun.
Page 13 - Quentin , montrent que cette institution a été très-utile , et qu'elle peut s'enorgueillir à plus d'un titre , soit des élèves sortis de ses bancs , soit des maîtres chargés de la diriger. Ce premier travail demandait nécessairement un complément, c'est-à-dire des notes biographiques sur les musiciens dont l'école ou la ville ont tiré quelque célébrité. Nous donnons ici la biographie , nécessairement fort restreinte et fort incomplète, des musiciens qui se rattachent à Saint-Quentin...
Page 41 - XII , et celui qu'il a fait en 1544 pour la mort de la reine Anne de Bretagne. Dans un autre genre , on peut voir le madrigal à six voix : Vrai Dieu d'amour qui se trouve à la bibliothèque du Conservatoire à Paris. ALARD (SIMON). Alard (Simon) , né à Péronne, chantre de l'église de Saint Quentin et de la Chapelle des rois de France (1) , mourut à Saint-Quentin chanoine après 1530 (2).
Page 49 - Gobert (Thomas) , né en Picardie , maître de musique à Péronne, puis maître de musique de la Chapelle du roi de France sous les règnes de Louis XIII et de Louis XIV (2) , chanoine de Saint-Quentin dès l'année 1630 (1).
Page 69 - I", auteur d'un grand nombre de messes, de motets, d'hymnes, de chansons, qui mourut en 1522, chanoine de Thérouanne et de SaintQuentin, et qui fut inhumé dans cette dernière église sous cette épitaphe : Ci gist maistre Jean de Hollingue dit Mouton, en son vivant chantre du Roy, chanoine de Thérouanne et de cette église, qui trespassa le pénultième four d'octobre MDXXII.
Page 127 - Illustre porte-croix, par qui notre bannière N'a jamais en marchant fait un pas en arrière, Un chanoine lui seul, triomphant du prélat, Du...
Page 105 - Pour tirer ces billets avec moins d'artifice, Guillaume, enfant de chœur, prête sa main novice : Son front nouveau ton.du, symbole de candeur, Rougit, en approchant, d'une honnête pudeur. Cependant le prélat, l'œil au ciel, la main nue, Bénit trois fois les noms, et trois fois les remue.

Informations bibliographiques