Images de page
PDF

n'en eurent les Aristote, les Tribonien 5

les Papinien, tant vantés. Et comment ce patriote bienfaisant

n'en auroit il pas une foule ? lui dont

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

· les difficultés de droit imaginables, &

[ocr errors][ocr errors]

dans la carrière que tu nous as ouverte ; l'affectueux- épanchement de cœur dent tu nous fais goûter les délices, quand assis à ta table frugale, mais dont la gaieté assaisonne tous les mets , nous trouvons au milieu, de nous, un père qui n'y revoit ses enfans , que pour serrer de plus en † les liens de leur amitié mutuelle !

ieu ! prolongez les jours d'un homme

qui faittant de bien ! Et vous , Monsieur , contribuezy, je vous prie, en le propageant par

la voie de votre Journal.
· J'ai l'honneur d'être &c.

- | Votre très-humble &

- très-obéissant serviteur,

•)t k +& •4

| A Paris, cc 28 Octobre 1787

— —-- * -

[merged small][ocr errors]
[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]
« PrécédentContinuer »