Beyrout et le Liban: relation d'un séjour de plusieurs années dans ce pays, Volume 2

Couverture
Comon, 1850
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 30 - ... s'altère, tout change, tout rentre sous la main de la nature ; elle reprend ses droits, efface les ouvrages de l'homme, couvre de poussière et de mousse ses plus fastueux monuments, les détruit avec le temps, et ne lui laisse que le regret d'avoir perdu par sa faute ce que ses ancêtres avaient conquis par leurs travaux. Ces temps où l'homme perd son domaine, ces siècles de barbarie pendant lesquels tout périt, sont toujours préparés par la guerre, et arrivent avec la disette et la dépopulation....
Page 31 - L'homme, qui ne peut que par le nombre, qui n'est fort que par sa réunion, qui n'est heureux que par la paix, a la fureur de s'armer pour son malheur et de combattre pour sa ruine : excité par l'insatiable avidité, aveuglé par l'ambition encore plus insatiable, il renonce aux...
Page 31 - ... son malheur et de combattre pour sa ruine: excité par l'insatiable avidité, aveuglé par l'ambition encore plus insatiable, il renonce aux sentiments d'humanité, tourne toutes ses forces contre lui-même, cherche à s'entredétruire, se détruit en effet; et après ces jours de sang et de carnage, lorsque la fumée de la gloire s'est dissipée, il voit d'un œil triste la terre dévastée, les arts ensevelis, les nations dispersées, les peuples affaiblis, son propre bonheur ruiné et sa puissance...
Page 30 - Cependant, il ne règne que par droit de conquête; il jouit plutôt qu'il ne possède; il ne conserve que par des soins toujours renouvelés; s'ils cessent, tout languit, tout s'altère, tout change, tout rentre sous la main de la Nature; elle reprend ses droits, efface les ouvrages de l'homme, couvre de poussière et de mousse ses plus fastueux...
Page 354 - Cet extrait, qu'on ne prend jamais seul à cause de son goût vireux et nauséabond, sert à la confection de différents électuaires, de pâtes, d'espèces de nougats, que l'on a soin d'aromatiser avec de l'essence de rosé ou de jasmin, afin de masquer l'odeur peu agréable de l'extrait pur. L'électuaire le plus généralement employé est celui que les Arabes appellent dawamesc.
Page 251 - ... hauteur leurs mulets et leurs chameaux , d'autres les ont vendus à un vil prix), et nous, nous sommes employés pour servir la mine et les soldats. Il ya quelque temps aussi , lorsque la guerre et la tyrannie sont tombées sur nos frères , les habitants du Haouran, lesquels sont de notre propre nation, le gouvernement nous a donné des armes, et nous a envoyés pour les battre , ce que nous avons fait deux années consécutives, et plusieurs d'entre nous sont morts , soit de la fatigue du voyage...
Page 348 - Pour tenter un premier essai , même chez les populations franques de l'empire , il fallait braver des répulsions traditionnelles , et il n'y avait qu'un succès complet qui pût justifier la témérité de l'entreprise. Ce succès, la Providence le réservait au zèle industrieux des Sœurs de la Charité ; et aujourd'hui les écoles publiques pour les jeunes personnes sont regardées, nonseulement comme un progrès, mais encore comme un besoin social. Les femmes turques, qui remarquent cette tendance...
Page 354 - ... individu en récolter cent charges de mulet. On y cultive encore des melons, des citrouilles, des concombres, des oignons, de l'ail, des choux, des navets, du poivre rouge, du millet, du blé de Turquie, du coton et une plante qui s'appelle tekerouri; c'est el hâchich.
Page 354 - ... sable et de terre; celles des riches sont également en briques, mais en briques faites d'une pierre crayeuse qu'on trouve dans la plaine, et qui, cuite avec du plâtre dont les carrières sont aux. environs de la ville, offrent une assez bonne résistance. « Les jardins dont Tougourt est entourée s'étendent sur un sol abondamment arrosé, presque marécageux, et sont d'une fertilité remarquable ; mais cette cause même de l'active végétation qui fait la richesse de la ville, y développe,...
Page 346 - Turcs, tous réunis sous une même discipline et recevant le même enseignement scientifique, littéraire et moral. Cultiver l'esprit et former le cœur de leurs élèves, voilà le but que se sont proposé les fondateurs de l'institution de Bebek; mais il est une limite rigoureuse qu'ils ne dépassent pas : « Dans une contrée, disent-ils, où les croyances et les nationalités sont aussi multipliées, faire exclusivement acception de l'une d'elles, ce ne serait répondre ni aux besoins du pays...

Informations bibliographiques