Journal des Savants

Couverture
Pierre Antoine Lebrun, Charles Giraud, Barthélemy Hauréau, Léopold Delisle, Gaston Bruno Paulin Paris, René Cagnat, Alfred Merlin
Éditions Klincksieck, 1858
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 354 - Je consens qu'une femme ait des clartés de tout, Mais je ne lui veux point la passion choquante De se rendre savante afin d'être savante ; Et j'aime que souvent, aux questions qu'on fait, Elle sache ignorer les choses qu'elle sait : De son étude enfin je veux qu'elle se cache, Et qu'elle ait du savoir sans vouloir qu'on le sache, Sans citer les auteurs, sans dire de grands mots, Et clouer de l'esprit à ses moindres propos.
Page 550 - Pour bien écrire, il faut donc posséder pleinement son sujet, il faut y réfléchir assez pour voir clairement l'ordre de ses pensées, et en former une suite, une chaîne continue, dont chaque point représente une idée; et lorsqu'on aura pris la plume, il faudra la conduire successivement sur ce premier trait, sans lui permettre de s'en écarter, sans l'appuyer trop inégalement, sans lui donner d'autre mouvement que celui qui sera déterminé par l'espace qu'elle doit parcourir.
Page 546 - L'émeraude, le rubis, la topaze, brillent sur ses habits; il ne les souille jamais de la poussière de la terre , et dans sa vie tout aérienne , on le voit à peine toucher le gazon par...
Page 243 - ... de Scudéry fit sur cela ce joli quatrain : Nanleuil, en faisant mon image, A de son art divin signalé le pouvoir : Je hais mes yeux dans mon miroir, Je les aime dans son ouvrage.
Page 683 - S'il est élevé, noble, sublime, l'auteur sera également admiré dans tous les temps : car il n'ya q'ue la vérité qui soit durable, et même éternelle. Or, un beau style n'est tel en effet que par le nombre infini des vérités qu'il présente : toutes les beautés intellectuelles qui s'y trouvent, tous les rapports dont il est composé, sont autant de vérités aussi utiles, et peut-être plus précieuses pour l'esprit humain que celles qui peuvent faire le fond du sujet.
Page 611 - Comme, dans l'histoire civile, on consulte les titres, on recherche les médailles , on déchiffre les inscriptions antiques , pour déterminer les époques des révolutions humaines et constater les dates des événements moraux ; de même , dans l'histoire naturelle , il faut fouiller les archives du monde , tirer des entrailles de la terre les vieux monuments, recueillir leurs débris , et rassembler en un corps de preuves tous les indices des changements physiques qui peuvent nous faire remonter...
Page 727 - ... toujours maîtresse de son vol dans sa plus grande vitesse , elle en change à tout instant la direction ; elle semble décrire au milieu des airs un dédale...
Page 547 - ... la forme et le plus brillant pour les couleurs. Les pierres et les mé«taux, polis par notre art, ne sont pas comparables à ce bijou de la «nature; elle l'a placé, dans l'ordre des oiseaux, au dernier degré de...
Page 132 - L'Académie annonce qu'elle adjugera une médaille d'or de la valeur de huit cent quatre-vingt-quinze francs à l'ouvrage, imprimé ou manuscrit, qui lui paraîtra avoir le plus contribué aux progrès de la physiologie expérimentale.
Page 132 - MO'NTYON, et aux ordonnances royales du 29 juillet 1821 , du 2 juin 1824 et du a3 août 1829, il sera décerné un ou plusieurs prix aux auteurs des ouvrages ou 'des découvertes qui seront jugés les plus utiles à l'art de guérir, et à ceux qui auront trouvé les moyens de rendre un art ou un métier moins insalubre.

Informations bibliographiques