Images de page
PDF
ePub
[ocr errors]

« Donné à Hermione, le a i novembre 1822 (v.s.), « et le second de la régénération.

Signé, le vice-président du conseil exécutif,
Athanase Ranakaris.
L'archi-chancelier,
Th. Négris.

Cette adresse fut reçue favorablement; mais de plus grands intérêts fixaient l'attention des Grecs. Leurs vues étaient portées vers l'Étolie, où Mavrocordatos se trouvait aux prises avec les Turcs. La place de Missolonghi réclamait le secours du Péloponèse, et on dut encore une fois ajourner les mesures législatives jusqu'après le résultat d'un évènement qui tenait les esprits suspendus entre la crainte et l'espérance.

Ainsi la prospérité, qu'un orateur chrétien nomme une persécution continuelle contre la foi, à moins de lui opposer le courage des martyrs, ne s'était montrée aux Hellènes que pour les convier à de nouveaux combats. L'Eternel voulait encore éprouver ceux qui n'avaient passé que des jours de deuil et des nuits laborieuses sur la terre, sans cesser de le bénir dans leur affliction et de l'invoquer dans leur délaissement. Mais ils savaient que le Seigneur a toujours soufflé le vent de sa colère sur des maîtres impies! que les vases d'argile, entre les mains de l'ouvrier souverain, deviennent bientôt des vases de gloire et de magnificence; et que tout chrétien est grand parce qu'il est libm et pour le ciel.

CHAPITRE IL

Dévouement héroïque des Grecs. — Mavrocordatos prend la défense de Missolonghi. — État de cette place; — attaquée par onze mille Turcs. — Négociations entamées par Omer Brionès. — Marc Botzaris contribue à l'abuser, — comment.

— Moyens de défense améliorés. — Secours envoyés à Missolonghi. — Jousouf pacha croise les négociations d'Orner Brionès. — Avantages que Mavrocordatos retire des rivalités des pachas. — Bombardement. — Apparition d'une division navale grecque. —- Elle fait lever le blocus des Turcs par mer. — Arrivée des secours du Péloponèse. — Mort du général Normann. — Mesure des agents anglais favorable aux Grecs Noms des chefs Péloponésiens. — Intempérie, mauvais état de l'armée ottomane.—Ébranlement insurrectionnel des Étoliens. —Diversion. — Révélation des projets d'Omer Brionès. — Assaut donné par les Turcs. — Ils sont battus.

— Affliction d'Omer pacha. — Sage temporisation de Mavrocordatos. — Levée du siège. — Les Grecs s'emparent de l'artillerie, des-tentes et des bagages des mahométans.—

— Tentative pour passer l'Achéloùs. — Ils sont battus. — Passent l'Acheloùs. — Leur arrière-garde taillée en pièces.

— Omer se réfugie, à Préyésa. — Routchid rentre à l'Arta.

— Troubles dans l'Albanie. — Marc Botzaris nommé stratarque! — Lettre du comte Métaxas. — Mavrocordatos rentre dans le Péloponèse. , - '—

Dans l'état de notre civilisation moderne, les armées se composent, en général, d'hommes qui versent leur sang pour des intérêts, qu'ils ne connaissent pas. De là. ces ambitions toutes personnelles qui ne montrent aux soldats, dans la mort de leurs semblables, qu'un mode d'avancement par lequel ils

[graphic]
[graphic]
« PrécédentContinuer »