Histoire des papes, crimes ... des pontifes romaines ... la sainteinquisition ... Crimes des rois ... illustrée ...

Couverture
administration de librairie, 1842
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 246 - Ont -ils reçu le pouvoir de lier et de délier sur la terre et dans le ciel ? Ces mystères montrent l'excellence et la prééminence du ministère sacerdotal.
Page 150 - ... vacant; ce qui fut accepté. Enfin, et toujours séance tenante, on vint présenter à Sa Sainteté une formule de cession ainsi conçue : « Moi, Jean XXIII, je déclare, je m'engage et je jure à Dieu et à ce sacré concile de donner librement et de mon plein gré la paix à l'Eglise par ma cession pure et simple du pontificat...
Page 409 - Pour se faire illusion à luimême, il publiait chaque jour de nouvelles lois , enlevait ou donnait des emplois, et adressait à ses ministres, à ses ambassadeurs et au parlement des lettres impérieuses. Une seconde attaque d'apoplexie vint redoubler ses terreurs; dès lors sa défiance devint extrême; il changea tous ses domestiques; il doubla le nombre de ses gardes; et afin de ranimer une vie qu'il sentait à chaque instant lui échapper, il chercha à tromper la nature, tantôt en s'adressant...
Page 425 - ... Charles, qui plus tard devint le célèbre Charles-Quint. La jeune Marie d'Angleterre, victime de la politique de son frère, fut arrachée des bras de Charles Suffolk, son instituteur et son amant, pour être livrée aux caresses d'un vieillard dissolu. « Ce bon roi, dit l'historien » de Bayard, aimait tant sa jeune femme, qu'il changea toute » sa manière de vivre. Il avait l'habitude de dîner à huit » heures , pour lui complaire il dîna à midi ; au lieu de se » coucher à six heures...
Page 174 - ... cinq jours, on ne leur donnera plus que du pain, du vin et de l'eau jusqu'à ce que l'élection soit faite. Pendant le conclave, ils ne recevront rien de la chambre apostolique, ni des autres revenus de l'Eglise romaine, ils ne se mêleront d'aucune autre affaire que de l'élection, sinon en cas de péril ou d'autres nécessités évidentes.
Page 134 - ... le lointain, les îles de Lipari, forment ce magnifique tableau. Le nouveau roi, en jetant un regard sur les côtes des deux royaumes, qui semblent n'être que les deux rives d'un fleuve, put juger de la grandeur de l'obstacle, et demeura sans doute convaincu de l'impossibilité de le franchir et de réunir sur sa tête la double couronne de Naples ,et de Sicile, tant que les Anglais conserveraient dans ces parages la supériorité maritime, et l'avantage que leur assure l'inestimable possession...
Page 412 - ... prêtre ; le lendemain, sa majesté lui dit que l'homme qu'il croyait mort venait d'être rencontré galopant sur la route d'Arras : « Eh bien , répondit » Tristan , je puis vous assurer, compère , que ce sera sur la » route de Rouen qu'on pourra seulement le voir, car de ce » pas je cours le jeter à la rivière, dans un sac. » Ce genre de supplice était celui que Tristan affectionnait de préférence; et plusieurs historiens affirment qu'il fit périr de cette manière plus de quatre...
Page 320 - ... une foule de prélats, d'ecclésiastiques, de barons et de soldats en armes. Quand le prince se fut assis, il imposa silence à la multitude, et un religieux augustin, Nicolas Fabriano, cria de toute la force de sa voix : « Y at-il ici quelque chargé de pouvoir qui « veuille prendre la défense du prêtre Jacques de Cahors, « qui se fait appeler le pape Jean XXII?
Page 336 - Un mari qui aura tué sa femme paiera 17 livres, 15 sous; s'il a commis ce crime pour épouser une autre femme, il paiera en sus 52 livres, 9 sous. Ceux qui auront assisté le mari dans le meurtre seront absous moyennant 2 livres par tête. « Celui qui aura étouffé son enfant paiera 17 livres, 15 sous.
Page 308 - Raymond et de tous les alchimistes ou physiciens; nous ne voulons pas davantage qu'ils engagent des discussions sur les doctrines de Jean Scott, de Dante Alighieri, d'Arnaud de Villeneuve et d'autres docteurs qui ont essayé de détruire la théocratie romaine ». Vi si accenna, evidentemente, al De Monarchici.

Informations bibliographiques