Images de page
PDF
ePub

Mr. de Marsin à Mr. de Chamillart. , à Ausbjourg, le 15 Avril 1704.

Je me fers de la voie de deux Exprès que je dépêche à Mr. le Maréchal de Tallard, pour vous envoyer le Duplicata de la Lettre que je lui écris, pour vous informer de tout ce qui peut regarder la Jonction du Renfort,, que le Roi nous envoye; de forte qu'il est inutile, de vous répéter les mêmes choses dans celle-ci. Je vous ai accusé par tant de voies différentes, la réception du projet du 11 Janvier qu'il est inutile de vous en parler davantage; j'y ai répondu par trois Exprès que je crois gens sûrs, l'un parti le 2 de ce mois, l'autre le 4, & le troisieme le 6. Je compte toujours sur le premier des trois, qui est le Sr, du Bois, Capitaine de Cavalerie dans le Régiment de Forsac. II faut vous avertir, Monsieur, que la copie que je vous envoie ci-joint: de ma Lettre à Mr. le Maréchal de Tallard, est chiffrée du même Chiffre que celle-ci, ce que je vous marque peutêtre par subrogation; mais c'est parce que j'en ai un autre avec lui. J'ai regu, les Lettres que vous m'avez fait l'honaeur de m'écrire, Monsieur, les 25 Mars

& 2 Avril, dont la derniere vient de m'être rendue, dans ce moment, contenant la Liste des Officiers-Généraux, que le Roi a faits dans cette Armée; je ne puis que vous remercier.

On est actuellement assemblé à Y Abbaye de Mhschrot, pour traiter du Cartel; Mr. le Marquis d'UJson de la,part du Roi & de l'Electeur qui n'est nommé que fous le titre d'Allié de S. M. Mr. le Comte de la Tour de la part de Y Empereur & de ses Alliés, mais j'entrevois que cela n'aura pas d'exécution, le Comte de la Tour ne voulant admettre que les mêmes mots, dont on s'est servi dans celui qui sut fait en Italièj il y a deux ans, que tous Prisonnièrs qui font c? seroitnt faits de fart 1 d'autre, de quelque Nation & Condition qu'ils puissent être, fans aucune réserve dans la présente Guerre,seront échangés, Éfr& l'Electeur voulant absolument que l'on se serve des mêmes termes exprimés dans la Lettre que vous me faites l'honneur de m'écrire sur ce sujet, le 12 Janvier qui porte ces termes exprès; Tous Prisonnièrs fans exception, soit de F Empire , , ou de la Maison d'Autriche, fiPc H me marque qu'il ne peut resuser cette attention à la Famille du Comte d'Arco, sur-tout à sa personne, dont il a lieu d'à

ire fort content, & pour lequel il est bien aise de prendre toutes les précautions nécessaires, parce que l'Empereur Jui a déjà fait faire son procès, Mr. l'E«" lecteur ajoutant dans la même Lettre, que je viens de recevoir de lui sur ce sujet, qu'il se méfie des subtilités & des violences de la Cour de Vienne*

Comme le Roi n'est . point, ou du moins très peu intéressé au Cartel, les Ennemis n'ayant que fort peu de Prisonniers des Troupes de S. M. entre lesquels il n'y a point d'Officiers, au moins de considération, pendant que nous en avons-. beaucoup des leurs; je n'ai pas cru devoir m'opposer au sentiment deMrJ'Electeur de Baviere, qui y a plus d'intérêt à. cause de plusieurs de ses Officiers, &entre autres du Comte à'Arco, sachant d'ailleurs les égards que le Roi veut que l'on ait pour S. A. E. qui les mérite bien.

Je vous prie de m'acciiser au plutôt la réception de cette Lettre, & d'adresser votre réponse à Mr. de la RouJJaye, en lui mandant de me la faire passer par Mr. de Miville Banquier à Strasbourg, qui me l'enverra sous l'enveloppe de Mr. Ebligny Marchand ici: cette adresse réussit assez souvent. J'ai l'honneur &c. Mr. de Marsin à Mr. de Tallard> à Ausbourg, le 15 Avril 1704.

J'ai déjà eu l'honneur de vous mander r Monsieur, par la poste & par différentes voies, qne j'ai reçu le 10 de cemois, votre Lettre du 29 Mars, dont je vous accusai la réception dans le moment même, avant d'avoir le loisir de la faire déchiffrer. J'y ai répondu depuis ce tems - là l'ordinaire suivant par mes Lettres datées d'hier, & comme il est de la derniere importance qu'elles arrivent jusqu'à vous, Monsieur, je vous répete les mêmes choses qu'elles contiennent, par la voie de deux Exprès que je vous dépêche pour la plus grande fureté.

Je n'ai reçu le projet du ri Janvierr que le 26 Mars au soir, & j'allai aussitôt à Munich le communiquer à Mr. l'Electeur de Baviere: j'y répondis à mon retour le 31; & S. A. E. ayant désiré; que j'attendisse fa Dépêche, que je ne reçus que le premier Avril à minuit; je fis. partir le 2 un Exprès avec ses Lettres & les miennes, qui a été suivi de deux autres, que'je crois tous trois gens sûrs; Mr* l'Electeur & moi nous irons Jusqu'à. la hauteur de Wìllingen, & nous nous mettrons en Marche pour cela le premier de Mai, ne l'ayant pu plutôt, à cause que les Troupes de Mr. l'Electeur, qui doivent joindre celles du Roi pour cette Marche, n'arriveront à Donnaivert que le 29 de ce mois, & ne subsisteront qu'avec beaucoup de peine pendant ce tems ; le Pays par lequel nous devons passer, étant entierement ruiné. Mr. l'Electeur compte que nous nous rendrons à la hauteur de Willingen en 15 ou 16 jours, & de peur de me tromper, je compte sur un ou deux de plus, à cause des accidens & des retardemens qui peuvent arriver. Notre Armée pour aller à votre rencontre, Monsieur, sera de 28 à 29000 hommes, bons & effectifs* Je vous répete encore que nous nous mettrons en Marche le premier de Mal, & que vous ne sauriez vous tromper que d'un jour ou deux, sur le tems de notre arrivée à la hauteur de Willingen, puisqu'il est certain qu'il faut tout au moins £5 ou 16 jours pour nous y rendre, avec l'Armée & le Convoi que nous traînons après nous, quelque diligence que l'on puisse faire, & que je crois ne me pas abuser en comptant sur un jour ou deux, de plus pour les accidens. &c.

[graphic]
« PrécédentContinuer »