Images de page
PDF
ePub

ten de l'autre côté de la Lech, savoir à Biberhagb & Klooster-Holts, on résolut de l'observer & d'avancer à Donna' <wert: ce qui sut exécuté , toutes^ les provisions étant déjà arrivées kNiebourg; ensorte que le 7, le Général Comte de Mercy, sut détaché de l'Armée Impériale du Prince Louis de Bade, avec 700 Chevaux pour assurer cette Place d'un côté, pendant que le Brigadier Baldewyn, qui depuis le 14. du mois précédent avoit été détaché de notre Armée, reçut ordre d'ensermer la même Ville du côté du Nord avec ses 500 Chevaux.

Le 8 , toute notre Armée marcha du côté de Zandiselle, dccellé de l'Empereur de l'autre côté de la petite Ville àe Formes ou Beemen j qui étoit déjà toute brûlée.

Le même jour nous reçûmes avis que l'Ennemi décampoit de Klooster-Holts, & s'approchoit du Danube, & que le Maréchal de Tallard s'étoit avancé derriere lui, avec ses Troupes-f prenant tous deux reur marche du côté de Laixingcn.

C'est pourquoi le Duc de Marlborougb s'avança le 9 vers Enbehn, où il mit son aile gauche, & sa droite à Tillingen.

Le Prince Louis de Bade fit marcher son Corps à Niebourg, & laissa au Duc de Marlborougb 28 Escadrons de fa Cavaleries Impériale, & de ses Dragons sous le Corn. mandement du Prince Regent de Wirtemberg, Général de la Cavalerie, qui vint camper fur notre aile droite.

Le 10, le Duccontinua fa-Marche vers Rbeyn, son aile droite à Middeljlatt

— U „

Rheyn à notre front, « le Quarder-Genéral à Nederschonevelt*

Le même jour , le Duc à&JPtrtemberg fut détaché avec ses 28 Escadrons. II prit fa route le long du Cloître à Nederscbonevelt, & passa le Danube sur le Pont quiétoit ìMerxen, afin d'aller camper près de Donnawert, & d'y renforcer le Prince Eugene.

On détacha encore 20 Bataillons fous le Commandement du Général Churchill qui les fit passer sur le même Pont , & se rendit aussi á Merxen, & .y campa avec toute l'Artillerie, aux mêmes fins de soutenir le Prince Eugene-, si l'Ennemi venok l'attaquer.

Le 11, ayant reçu avis que l'Ennemi avoit passé le Danube à Lawingen, aussibien que le secours du Maréchal de Toi* lard, & qu'ils étoient campés, leur aile gauche au dit Lawingen, & leur droite à Stein, le Prince Eugène pour se mettre ea sûreté, se retira la nuit d'auprès de Mm,

[ocr errors]
[graphic]

la Ville de fier, où il étoit campé, & se porta de l'autre côté de la Riviere de la Wernitz. près de Donnawert, ayant derriere foi le Bois de Schellembergb, de forte que notre Armée ayant eu avis de ce mouvement marcha environ à deux heures de nuit avec les 20 Bataillons qui étoienc fous J.e Commandement du Général Churchil, & se rendit à Donnaivert à 8 heures du matin; & delà marchant avec l'Armée que commandoit le Prince Eugene, ils vinrent camper de rechef, leur aile gauche à Munster, près du Danube* & leur aile droite s'étendant au-delà du Village d'Appersbowen, jufqu'auprès, du. Bois.

Le 12, les Généraux se sussent volontiers avancés jusqu'à Greinbeim avec leur aile gauche, & la droite à Swinenhag; mais les Troupes étant trop fatiguées, on se contenta d'aller seulement reconnoître le terrein, & de laisser cependant reposer l'Armée.

Le Duc de Marlborough & le Prince Eugene vinrent.donc le 12 à 5 heures du matin, avec le Piquet du côté de Sweinengen, & étant sur la hauteur 4 ils commencerent à découvrir les Troupes de FEnnemi sur la plaine de Pleintheim, & devant les Moulins d'entre Greinbeim & Onderkìawen , & un peu après ils en ap> perçurent un plus grand nombre, & même de leurs Généraux qui venoient reconnoître le terrein; de maniere que lesnôtres; quoiqu'ils eussent laissé des ordres à toute l'Armée de se tenir prête à marcher, toutes leurs Troupes qui étoient au front, étant toujours fous les Armes, trouverent à propos de retourBer sur leurs pas vers leur Armée, & d'ordonner de préparer les passages nécessaires, & l'on envoya des Travailleurs près de Thiffingen, pour faire des Ponts de Communication sur un Ruisseau ( petit mais haut de bord) pour pouvoir y faire passer les Troupes. Les Généraux surent à peine à l'Armée, & les Travailleurs à l'ouvrage, que les Gardes avancées de l'Ennemi vinrent jusques entre Sweningm & Thiffingen, & même leurs Hussards firent retirer nos Travailleurs, jusqu'à notre Avant-garde , ce qui donna ï'allarme dans noire Camp, & obligea le Duc de Marlborough & le Prince kugeta de retourner de ce côté avec tout le Piquet & 7 Escadrons de Dragons qui é> toient campés devant le Quartier-Général ,• ils prirent outre cela 5 Bataillons Angïois & la Brigade de Rou avec le Bataillon des Gardes: là-dessus suivit encore une Brigade de Hejse, &..une bonne partie de l'Armée.

Mais étant venus au Ruisseau, où nos Travailleurs avoient été repoussés, ils trouverent que les Ennemis non seulement se retiroient, mais retournoient au grand galop vers le gros de leur Armée.

On renforça l'Avant-garde, qu'on laissa fous les Ordres d'un Général-Major» & les deux Brigades d'Infanterie qui étoient dans le Village de Thiffingen^ surent auffi laissées fous le commandement d'un pareil Officier, qui prit poste dans ks hayes qui y étoient.

On commença de voir que toute F Armée Ennemie étoit là assemblée, & que leur Camp- etoit disposé de cette sorte , savoir, leur aile droite contre Pleinthehn, & leur gauche à Lawingen tout contre un Bas.

On donna le mot, St les ordres surent que tout le Bagage de l'Armée se retirât du côté de Dònnawert, auprès du Village de Riedlingen jusqu'à nouvel ordre.

Tout sut préparé pour aller à l'Ennemi, & l'on fit faire des Ponts sur la Riviere de Kejsel, pour faire passer plutôt l'Armée de l'autre côté.

Les choses ainsi disposées, on battit

« PrécédentContinuer »