Images de page
PDF
ePub

l'esprit des peuples, & selon lequel les curez étoient obligez de faire serment qu'ils les laisseroient pre

MA AN. 1536. cher chez eux , & dans leurs paroisses. 11°. Les religieux mendians seront contraints de se soumettre à ces constitutions fynodales. 12o. Il convient aussi que ces mêmes religieux soient soumis à l'ordinaire. 13o. On ne doit pas aisément retirer quelqu’un de l'emploi auquel on l'a attaché d'abord. 14o. On doit traiter de seditieux ceux qui s'ingerent dans le ministere de la parole sans aucune autorité. 150. On défend à tous moines , inconnus, étrangers , dont la vie & la doctrine ne sont pas connuës, de se mêler d'aucune fonction , & on exhorte les magistrats à les chasser de leur ville. 16o. On ordonne aux moines qui n'ont pas de demeure dans les villes , de se retirer après s'être acquittez de leur ministere, afin de vaquer à la vie reguliere du couvent, plûtôt que de mener une vie commune pour ne pas dire licenticuse parmi les citoyens. 170. On reconnoît que par ces reglemens, on ne prétend point blesser les privileges des mendians , legitimement accordez. 18o. On dit qu'il convient que les églises paroissiales dépendantes des religieux, soient desservies par des prêtres seculiers.

La cinquiéme partic regarde la vie & les mæurs XLIII. des curez, & ne comprend que huit articles. 10. On mæurs des curez. parle du besoin que l'église soit gouvernée par de colle&. conc.com.

:1. 14. p.522. seq. bons curez. 2o. Combien il est important qu'ils loient d'une saine doctrine, & que leur vie soit reglée, parce que la voix des bonnes æuvres se fait mieux entendre & persuade plus efficacement

De la vie & des AN. I

.

1 Tim.cap. 2.

que celle des paroles. 30. Le concile rapelle ces paIS 36. roles de saint Paul à Timothée, que ce n'est pas af

scz que les pasteurs sçachent ce qu'ils doivent croire, mais qu'il faut qu'ils aient une conscience pure & nette pour être l'exemple des fidéles par leủrs paroles, leur conversation, leur charité , leur foi, & leur pureté. 4o. Qu'ils doivent s'abstenir de toute

avarice, pour ne point s'attirer les reproches que le Ezechiel. cap. 34. prophete Ezechiel fait aux prêtres avarcs. 5o. Que

Ieurs maisons doivent être composées de domestiques qui menent une vie irréprehensible. 6o. Qu'ils soient sobres, éloignez de tout luxe. 7o. Qu'ils vi

yent dans une chasteté parfaite. 80, Que suivant l'ac. Tim. cap. 2. pôtre faint Paul dans la lettre à Timothée , ils doi

vent fuir les.passions des jeunes gens , suivre la justice , la foi, la charité, & la paix avec ceux qui invoquent le Seigneur d'un cæur pur,

La sixiéme partie concernant les qualitez des préDęs, qualitez des dicateurs & la maniere dont ils doivent s'acquitter

tom. de leurs fonctions, est comprise dans vingt-sept 1.4. p.524. Seg. articles ou lon dit. 1o. Que cet emploi est le prin

cipal du ministere évangeliquc. 2°. Que le prédicateur doit souvent méditer l'écriture sainte. 3o. Qu'il

doit en être un fidele dispensateur. 4°. En quoi Epif. ad Tit.cap. consiste cette fidelité. so. Que l'écriture exige de.

lui une double charité, en prêchant la parole &

mortifiant la chair. 6°. On rapporte du prophete Ezechiel. cap: 19. Ezechiel le sommaire des veritez qu'on doit annon

cer aux peuples. 77o. On parlc de la sollicitude avec laquelle on doit remplir ce devoir. 8o. On dit qu'il faut accommoder ses discours à la portée des audiccurs. 9°. Qu'il ne faut point parler d'une manicre

XLIV.

prédicateurs. Collect.conc.tom.

vague, tantôt d'une chosc, tantôt d'une autre. 10°. Ni mêler dans ses discours des fables & des An. 1536. contes qui n'aïent aucune autorité. 11°. Qu'on doit éviter tout ce qui cst profane , & cette fausse éloquence , qui ne consiste que dans des inots. De même que ces mauvaises plaisanteries , & ces mots pour faire rire, qu'on entendoit si indecemment sortir de la bouche de plusieurs prédicateurs de ce temps-là. 12o. On cxplique comment il faut combattre les héretiques. 130. On ajoûte qu'on doit s’abstenir de paroles injurieuses qui puissent choquer ou irriter les puissances ecclesiastiques & seculieres. 140. On apprend comment il faut instruire le pcuple sur les opinions contestées. 15°. Comment un prédicateur le doit comporter en reprenant les vices. 16o. Qu'il faut menager les ecclesiastiques & les magistrats. 170: Comment on doit les reprendre. 18o. Il faut exhorter les peuples à les respecter, & à prier pour eux. 19o. On reprend ceux qui font le contraire. 20°. On exposé un abregé de la doctrine chrétienne. 2 1°. On le réduit aux préceptes du décalogue, aux articles de foi compris dans le simbole , aux sacremens, au culte des saints , à la véneration des rcliques & aux céremonies de l'église. 220. On enjoint aux curez moins habiles, après avoir fait le signe de la croix & imploré la grace de Dicu, de lire l'épître & l'évangile , d'en faire une simple explication aux peuples, choisissant quelques endroits particuliers pour les porter à aimer Dieu , & le prochain, à vivre chrétiennement ; de leur expliquer aussi la priere que l'église fait ce jour-là à Dicu , & de les exhorter à le prier de la même ma,

Tome XXVIII.

Des sacremens &

niere de cæur & d'esprit , s'ils ne peuvent pas dire AN. 1536. les inêmes paroles. 230. On les exhorte encore à ne

point raconter des histoires de saints & des mira-
cles , mais à s'attacher plûtôt à cxpliquer l'épitre &
l'évangile , & à faire à la fin de leurs discours, une
petite recapitulation de tout ce qu'ils auront dit ,
qui puisse être utile à leurs auditeurs, & leur in-
culquer davantage les veritez qu'ils leur auront prê-
chécs.240.On parle de l'usage des allegories. 2 50. De
la fin du discours. 26°. De ce qu'il faut reciter après
avoir fini. 270. Et comment on doit exhorter le

peuple à prier pour les défunts.
XLV.

. La septiéme partie, dans laquelle il est parlé des des sepultures. sacremens , est divisée en cinquante-deux articles. Collez.conc. tom. Dans le premier le concile détermine le nombre des 14.p.531. do seg.

sacremens, tels que l'église les admet, c'est-à-dire, qu'il en compte sept qu'il nomme. Dans le deuxiéme article il dit , qu'on doit instruire les peuples de ce qui paroît au dehors qui est le signe sensible, & des effets produits dans l'ame. Le troisiéme parle des effets du baptême. Le quatrieme des avis qu'on doit donner aux parrains. Le cinquiéme, des signes exterieurs de ce sacrement; pourquoi les onctions, la salive & les autres céremonies sont établies. Dans le sixiéme il dit , comment les parrains & maraines doivent se présenter ; & ajoûte , qu'il ne faut pas admettre pour parrains des enfans, qui ne sçavent pas ce qu'ils promettent pour d'autres , & qu'on ne doit pas paroître à cette céremonie avec luxe, pendant qu'on y doit rénoncer aux pompes du monde. Le feptiéme ordonne d'administrer ce facrement dans l'église. Le huitiéme regle com

ment il faut s'approcher du sacrement de confirmation. Le neuviéme instruir des avis qu'on doit An. 1536. donner à ceux qui le reçoivent, & dit que ce sacrement confere la grace , & donne au fidéle qui s'en approche , la force de résister au demon. Le dixiéme apprend qu'il se donnoit autrefois aux enfans, afin de les soutenir par la vertu qu'il communique contre les tentations d'un âge fi foible & si porté au mal ; il ajoûte néanmoins que le concile d'Or- Ex concil. Aurel: leans avoit jugé plus à propos de le donner à des cap. ut jeun, de

confecr. dift.se personnes qui eussent plus de connoissance , & qui fussent un peu plus avancées en âge , & même à jeûn. Leonziéme parle des obligations des parrains, & leur enjoint d'éviter les présens & les repas qu'on donnoit après la céremonie du baptême. Le douziéme ordonne aux curez d'expliquer ce que signifie le chréme, & pourquoi on fait les onctions avec l'huile de baume. Dans le treiziéme le concile dit, qu'on doit instruire le peuple de ce qu'il doit croire, touchant le sacrement de l'cucharistie : par exemple, que le corps & le sang de Jesus-Christ y sont véritablement tant sous l'espece du pain , que sous celle du vin. Le quatorziéme dit, qu'on doit exhorter les fidéles à en approcher dignement. Le quinziéme, que celui qui ne communie que sous unc espece , participe au corps & au sang de JesusChrist, & n’a nulle raison de se plaindre qu'on le prive d'une des especes , puisque sous une seule il reçoit tout ensemble le corps & le sang de JesusChrist. Le seiziéme que le fidéle persuadé de la présence réelle du corps de Jesus-Christ dans l'eucharistie , doit l'adorer à la messe & lorsqu'on le porte

« PrécédentContinuer »