Images de page
PDF
ePub

l'ouverture du

Trid. l. 5. cap. 15. n. 2. do 5.

ceroic bien-tôt. Mendoza ambassadeur de CharA N. 1545. les V. retourna à Venise , alleguant pour pré

texte qu'il étoic indisposé , & pria les légats de ne point ouvrir le concile avant son rétour qui seroit fort prompe ; il sentoit bien que l'empereur son maître ne paroissoit plus porté pour le concile , & que ne voulant pas irriter les Protestans,

il arrêtoit cout & tenoit les choses en suspens. XCIV. · Toutes ces remises de l'empereur jettoient le Le pape députe vers Pempereur pape dans de grandes inquietudes, ce qui le fit pour lui proposer

reloudre d'envoïer Jerôme Dandini évêque de concile. Caserte à ce prince , pour lui proposer l'ouverPallav.hiff.conc. ture du concile ou la suspension pour un temps,

& si cela ne lui plaisoit pas, de le tranferer en Italie. Charles V. répondit qu'il ne vouloit ni suspension ni translation ; & continua à faire naître des difficultez sur l'ouverture , parce qu'il vouloit attendre l'effet de la prochaine diéte qui avoit été assignée au mois de Janvier prochain dans la ville de Ratisbonne ; enfin vers le milieu du mois d'O&tobre il consentit qu'on ouvriroit lc concile pourvû qu'on ne touchâc point aux dogmes , qu'on n'y traicât d'aucune matiere qui eur rapport à l'hérelie des Lutheriens , de peur de les irriter , & qu'on ne parlâc que de la reformation. Quoique ces conditions duflent irriter le pape puisqu'on donnoit par-là gain de cause aux Lutheriens & qu'on fortifioit leur parti , cependant il voulut bien dissimuler son mécontentement , & il manda à son nonce que pour complaire à l'empereur il alloit ouvrir le concile fans differer , & qu'il promettoit qu'on y procederoit

Le pape par une

avec une enciere liberté, & dans les formes or- ; dinaires , sans faire mention de l'ordre qu'on y A

on y An. 1545. observeroit ; si l'on commenceroit par la matiere de la reformation , ou si l'on traiteroit les que. stions du dogme preferablement aux autres.

Ainsi le crente-uniéme d'Octobre il cnyoïa à , xcv. ses légats une bulle qui portoit que , puisqu'on bulle indique l'ou

verture du conci. n'avoir pu ouvrir le concile le dimanche Latare , le au treizième quatriéme de carême, on ne manquât pas d'en Decembre.

Pallav, ut fuprà faire l'ouverture le treiziéme de Decembre troi-.

cap. 15. n. s. siéme dimanche d'avent, dont la messe commence par le mot Gaudete , qui marque la joie que doivent ressentir les prélats arrivez à Trente , & toute la chrétienté d'une si heureuse nouvelle. En effet les évêques en furent d'autant plus joïeux qu'ils avoient fort apprehendez de rester longtemps à Trente sans rien faire. Outre cela les legats" reçurent un bref particulier qu'ils avoient demandé pour être mis dans les actes , dans lequel on déclareroit que le long rétardement de l'ouverture du concile ne recomboit pas sur eux, & que maintenant elle se faisoit avec une mûre déliberation. De plus on accordoit aux évêques d'Allemagne la liberté d'y assister par procureurs, à cause de l'héresie dont les ravages demandoient leur presence dans leurs dioceses ; & afin que les autres prélats ne se prévalussent pas de cette indulgence , on accordoit aux légais le pouvoir de la dispenser avec prudence & sagesse, selon les besoins réels de chacun.

Les légats cependant sc trouverent dans un nouvel embarras, sur ce que le roi de France

AN. 1

Structions du roi se souchant le conc.

Paris 1654.p.20.

qui dès le troisiéme de Mai avoit envoïé Claude 1845. d'Urfé gouverneur du Forêts , Jacques de Linie

res president au parlement de Paris , Pierre Danés prevôt de Sezanne , pour être ses ambassadeurs & procureurs au concile, les avoit rappellez, sur ce que les prélats de son roïaume l'avoient assuré qu'il n'y avoit aucune esperance de le voir

assemblé, à cause des nouvelles difficultez qu'on Memoires des in faisoit naître tous les jours. Les légats regardant

ci ce rappel comme une assurance que le roi de de Trente in 4. à France n'approuvoit point le concile , firent

tous leurs efforts pour les retenir , leur remon-
trant qu'assurément ce prince changeroit d'avis
s'il étoit informé de la Qtuation des affaires. Les
évêques Espagnols' & Italiens , se joignirent aux
légats pour empêcher les François de partir. Gran-
velle intervint, & tous protestans de leur départ,'
on trouva cet expedient , que Claude Dodieu
évêque de Rennes, un des trois prélats François
qui étoient à Trente, iroit seul vers le roi pour
l'informer de tout , & que les deux autres, l'ar-
chevêque d'Aix & l'évêque d'Agde , demeure.
roient, ce que le roi approuva ensuite.

Fin du Tome vingt-huitiéme.

[ocr errors]

TABLE
DES MATIERES,
Contenuës dans le Vingt-Huitiéme Voluine. -
A. : . fe & fa mort, • 424

: Alphonse de Portugal cardi-
A BSOLUTION, on nal. Son histoire & fa
Il examine à Racisbon- mort,

325
ne en quoi elle consiste, Alvarez (Jean) de Toléde

352 est fait cardinal, : 234
Abus qu'on trouve à refor-- Angleterre , son clergé se
mer dans la cour de Rome plaint des Réformateurs,

& le clergé, 158 suiv. 81. Il fait des articles de
Accord entre les Lutheriens religion, 83.& suiv. Ré-

& les Zuingliens. Ses ar- volte dans ce rožaume, où
cicles, 4. On en traite à plusieurs font pendus, 171.
Francfort entre les Luche. La persecution y continuë
riens & les Catholiques, sous Henri VIII. 199. Le
241. Les articles sont una clergé examine la nouvel.
nimement reçus , 243.

le version de la bible,419.
L'empereur refuse de ra- Dispuce à cette occasion,
tifier cet accord, 244. Le

-même.
pape se plaint de ce resul- Anne de Boulen. Voïez Bou-

245 len,
Agricola (Jean) Voïez Ille- Annebaut dans Turin en
bius.

qualité de lieutenant de
Aigues-mortes, lieu de l'en- foi, 26. Jacques d'Anne-

trevûë de l'empereur & baut son parent, fait car-
. du roi de France, 189 dinal,

SIL
Aleandre (Jerôme) est fait Antinoméens, commence-
cardinal, 102. Son histoia ment de leur seđe, -219

tat,

Aquaviva (Vincent ) d’Ar- Barberou se general de la flor

‘ragon est fait cardinal,423 te des Turcs, 191 · Archidiacres, leurs devoirs Barnes [ Robert ] son sup. dans les visites qu'ils font, plice en Angleterre, 313

67 Basle. Assemblée des Suisses Ardinghelli ( Nicolas ) Flo- Zuingliens dans cette vil. rentin, fait cardinal, 512 · le, .

I Arles, Charles V. n'ose l'al- Baume , (Pierre de la ) évêsiéger,

32 que de Geneve, vient Armagnac [George d'] Fran- trouver l'empereur, 136.

çois fait cardinal,' sa Faute qu'il commet en Articles qu'il faut croire & quicrant la ville, -même.

jurer, proposez par la fa- Il est mis au rang des carculté de théologie, 441 dinaux, 275. Sa mort & Autres proposez par Hen- son histoire, 512 ri VIII. à son parlement, Beda (Noël) son histoire & 265. Cranmer en combat sa mort,

176 quelques-uns, 266. Ils Bellay (Jean du) ambaflasont reçus, 267. On re- deur de France à la diéte cherche ceux qui les refu. de Spire, 489. Sur le re.

271 fus d'un fauf-conduit, il Allemblée de Balle chez les retourne en France avec

Suisses, 1. Autre à Wit- ses collegues, 490 temberg pour l’union des Bembo (Pierre) Venicien fait Sacramentaires & des Lu- cardinal,

234 cheriens

3 Benefices, abus dans leurs Avalos [ Gaspard d'] Espa- collations, pensions, per

gnol fait cardinal, gir mutations, dispenses, &c. Autorité de l'église pour l'é- . 159. Autres abus dans la cricure sainte, examinée à résidence,

162 Ratisbone, 349 Bernardi [ Jean) ajourné par

la faculté de chéologie à

comparoître, 458

Beton (David) Ecossois, carD ADIA (Thomas ) Do- dinal , sa mort, 103. AuDminiquain faic cardinal, tre Beton aussi Ecoflois

424 fait cardinal, 234 Baptême. On examine à Ra- Bible donnée au peuple d’An

tisbonne ce qui concerne gleterre en Anglois, 78. ce sacrement, 351 Nouvelle édition distri

sent,

« PrécédentContinuer »